De moins en moins de Canadiens rebutés par le prix initial d’un véhicule électrique

Le prix initial d’un véhicule électrique semble de moins en moins représenter un frein à l’achat, selon le plus récent indice EY d’Ernst & Young de la mobilité des consommateurs, rendu public mercredi. 

Selon le coup de sonde, 38% des Canadiens qui veulent s’acheter une voiture électrique se disent préoccupés par le prix initial du bolide, comparativement à 66% lors de l’exercice 2021.

«En fait, de plus en plus de Canadiens affirment être prêts à dépenser davantage pour obtenir ce qu'ils veulent. Parmi eux, 80% confirment être disposés à payer un supplément et près des deux tiers des consommateurs ne verraient pas d'inconvénient à payer jusqu'à 20% plus cher pour un véhicule électrique (VÉ) qu'ils ne le feraient pour un véhicule à moteur à combustion interne (MCI)», a ajouté Ernst & Young par voie de communiqué.

Près de la moitié des Canadiens (46%) soutiennent vouloir se procurer un VÉ, un taux sous la moyenne mondiale de 52%, mais qui dépasse les intentions d'achat des États-Unis (29%) et de l'Australie (38%). Au pays, les Québécois (51%) et les Britannico-Colombiens (54%) sont les plus intéressés par ce type de véhicule, alors que les habitants des Prairies (25%) affichent le moins d’intérêt.

«Les motivations d'ordre environnemental s'intensifient avec la baisse des prix, ce qui donne lieu à une conjoncture idéale pour les consommateurs prêts à l'achat. Au Canada, en revanche, il y a encore beaucoup à faire avant que les infrastructures nécessaires soient mises en place pour accélérer l'adoption des véhicules électriques d'un bout à l'autre du pays», a souligné par voie de communiqué Jennifer Rogers, leader du secteur de l'automobile d'EY Canada.

En vidéo: les longs délais s'accentuent pour les voitures électriques

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueCircuit électrique : 7500 nouvelles bornes de niveau 2 d'ici 2026
Le Circuit électrique se dotera de 7 500 nouvelles bornes de recharge de niveau 2 d'ici 2026 en vertu d’une entente annoncée aujourd’hui entre Hydro-Québec, qui gère le réseau, et le fabricant de bornes FLO, une filiale d'AddÉnergie. Pour ce dernier, il s’agit du plus important contrat de son histoire.
ActualitéFerrari vise 80% de modèles électriques et hybrides en 2030
Les modèles 100 % électriques et hybrides devraient représenter 60 % de la production du constructeur de voitures de luxe Ferrari d’ici 2026 et 80 % d’ici 2030, a annoncé jeudi son PDG, Benedetto Vigna. « L’électrification est un moyen d’améliorer la performance » des voitures de Ferrari, a-t-il déclaré …
ÉlectriqueLe Chevrolet Blazer EV électrique 2024 ressemblera à ça
Chevrolet vient de donner un premier aperçu complet de son futur Blazer électrique, qui sera dévoilé officiellement le 18 juillet et en vente au printemps 2023. La plupart des spécifications et autres détails seront donc connus dans un peu plus d’un mois. Pour l’instant, la compagnie ne révèle que le …
ÉlectriqueJusqu’à 680 nouvelles bornes de recharge au Québec
Ottawa a octroyé 4 millions $ à Propulsion Québec afin d’installer 680 nouvelles bornes de recharge de niveau 2 pour véhicules électriques au Québec. «Des investissements comme celui annoncé [jeudi] au Québec pour l’installation de bornes de recharge permettront à plus de Canadiens de s’engager sur la voie d’un avenir …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires