Lexus NX 2022 : quatre moteurs pour mieux vous servir

Points forts
  • Gamme très complète
  • Versions hybride et hybride rechargeable convaincantes
  • Version hybride rechargeable éligible à la subvention du gouvernement du Québec
  • Véhicule qui sera construit au Canada
Points faibles
  • Version à moteur turbocompressée peu convaincante
  • Disponibilité assurément limitée pour l’hybride rechargeable
Évaluation complète

Bien que le Lexus NX soit le deuxième produit le plus populaire au sein de la marque de luxe japonaise, il a du mal à se distinguer dans le créneau des véhicules utilitaires compacts de luxe. Pour 2022, Lexus s’est retroussé les manches afin de remédier à la situation.

Le Guide de l’auto s’est déplacé à Phoenix en Arizona pour mettre à l’essai le Lexus NX de deuxième génération. Voici le compte rendu de nos premières impressions.

Quatre motorisations au menu

Jusqu’à l’année dernière, le NX offrait un choix de deux mécaniques, dont l’une d’elles était turbocompressée. Il s’agissait d’une caractéristique distinctive par rapport au reste de la gamme, puisque l’on sait que Lexus joue généralement la carte de la simplicité d’entretien et de la fiabilité avec des moteurs atmosphériques.

Pour 2022, l’offre est carrément doublée! En effet, pas moins de quatre mécaniques figurent maintenant au catalogue. Partageant sa plate-forme avec le Toyota RAV4, le NX lui emprunte la totalité de ses motorisations (mécanique de base, hybride et hybride rechargeable) tout en proposant une quatrième alternative, cette fois, turbocompressée.

Photo: Germain Goyer

Le modèle de base, le NX 250, abrite un moteur atmosphérique de 2,5 L qui est bon pour 203 chevaux. En ce qui concerne le NX 350, il est animé par un quatre cylindres turbocompressé de 2,4 L qui développe 275 chevaux. Il s’agit d’une cylindrée plus généreuse que celle de bien des concurrents. Cela étant, à la lumière de notre essai, la fougue n’est pas au rendez-vous et son rendement n’est pas des plus impressionnants. Ces deux moulins sont jumelés à une transmission automatique à huit rapports.

La version hybride du Lexus NX, autrefois appelée NX 300h, porte désormais le nom NX 350h. Le moteur à essence de 2,5 L est alors combiné à un moteur électrique et le tout génère une puissance de 240 chevaux.

Enfin, la grande nouveauté est assurément l’ajout d’une version hybride rechargeable. Faisant également appel au moteur à essence de 2,5 L, le NX 450h+ est capable d’une autonomie toute électrique de 61 kilomètres, gracieuseté d’une batterie de 18,2 kWh. Suite à l’essai réalisé, cette donnée fournie par le constructeur nous paraît réaliste.

Photo: Germain Goyer

Avec ses 304 chevaux générés, cette version du NX épate par ses accélérations instantanées. Il peut d’ailleurs passer de 0 à 100 km/h en 6,2 secondes! Les deux moteurs sont mariés à une transmission à variation continue. Une fois la batterie épuisée, la consommation moyenne annoncée n’est que de 6,6 L/100 kilomètres. Il faudra compter 4 h 30 pour retrouver la pleine autonomie électrique avec une borne de 240 V.

Au revoir, pavé tactile!

Après que l’on ait longtemps décrié l’utilisation de pavé tactile pour gérer le système d’infodivertissement, Lexus a finalement décidé de l’éliminer de la console du NX. Voilà une excellent nouvelle!

Cela permet de dégager l’espace entre les deux sièges avant, mais aussi de rendre plus facile la navigation au sein du système. Cela étant, ne nous réjouissons pas trop rapidement puisque le système demeure complexe et les menus sont quasi infinis. Heureusement, l’affichage est de bonne qualité, surtout avec l’écran optionnel de 14,1 pouces.

Photo: Germain Goyer

À bord, l’aménagement est généralement de bon goût, surtout en ce qui concerne les versions haut de gamme. Nous sommes contents que Lexus ose offrir des intérieurs rouge pompier, rouge vin, blanc et caramel. Ça fait tellement différent des habitacles gris pâle, gris moyen, gris foncé ou noir!

Photo: Germain Goyer

En revanche, nous nous devons de souligner que le dégagement pour la tête est insuffisant à l’avant. L’assise ne peut être suffisamment abaissée, ce qui entraîne un désagrément puisque la tête du conducteur frotte sur la voûte. Notons aussi que la visibilité arrière est loin d’être optimale en raison du pilier C qui est particulièrement large. En contrepartie, le rétroviseur numérique central est fort efficace.

Vu de l’extérieur, le Lexus NX 2022 change assez peu par rapport au modèle de génération précédente. On note tout de même une calandre en sablier encore plus imposante, de même que des phares à DEL repensés qui intègrent désormais les clignotants, auparavant séparés. À l’arrière, une longue ligne luminescente couvre toute la largeur du véhicule.

Photo: Germain Goyer

Bref, on est ici dans l’évolution plus que dans la révolution.

Un produit bien de chez nous

Pour l’industrie automobile canadienne, le Lexus NX est un élément clé. En effet, en 2019, le constructeur avait annoncé son intention d’assembler le NX à Cambridge en Ontario. D’après ce que nous a mentionné Martin Gilbert, directeur de Lexus Canada, le projet devrait se concrétiser au cours du premier trimestre de la prochaine année. D’ici là, la production sera concentrée au Japon. Seul le NX 450h+ continuera d’y être fabriqué par la suite, à l’instar du Toyota RAV4 Prime.

Mettez-vous en file…

Nous ne sommes pas devins, mais notre petit doigt nous dit que la popularité du NX bondira en flèche, particulièrement grâce à sa nouvelle version hybride rechargeable. Dans le cas de son cousin, le RAV4 Prime, la demande est si forte que les délais d’attente dépassent l’entendement.

Sans spéculer outre mesure, on peut s’attendre à un engouement similaire pour le 450h+. Malheureusement, Martin Gilbert n’a pas voulu préciser le nombre d’unités attribuées au Canada pour la première année. Il a quand même souligné que les provinces de Québec et de la Colombie-Britannique allaient être servies d’abord.

Photo: Germain Goyer

Pour 2022, le NX 250 est vendu à partir de 47 400 $, soit un peu plus de 2000 $ comparativement au NX 300 2021. À cette somme, il faut ajouter 8 000 $ pour faire le saut vers le NX 350.

Dans le cas du NX 350h à motorisation hybride, le prix affiché est de 49 900 $. Il faut additionner 10 050 $ pour obtenir le NX 450h+. Étant donné que ce dernier est stratégiquement étiqueté sous la barre des 60 000 $, il est éligible au crédit du gouvernement du Québec de 8 000 $. Non seulement le NX 450h+ est intéressant grâce à son groupe motopropulseur et son rendement général, mais il est également agressif sur le plan financier.

Il est prévu que les premières unités du NX 2022 arrivent en concession dès décembre prochain.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolLexus NX 2022 : cinq choses à savoir
L’année 2022 est importante pour le Lexus NX , qui nous revient sous une toute nouvelle génération qui intégrera notamment une déclinaison hybride rechargeable. Voici cinq choses à savoir à propos du Lexus NX 2022. Nouvelle génération Le NX 2022 revêt une esthétique plus agressive que le modèle sortant. Lexus …
Nouveaux modèlesLexus NX 2022 : tout nouveau et maintenant hybride rechargeable
Une nouvelle génération entièrement repensée du Lexus NX s’amène pour l’année-modèle 2022. Beaucoup plus moderne et sophistiqué, avec en prime un choix de quatre motorisations, ce VUS compact de luxe est bien armé pour augmenter ses ventes et mieux affronter ses nombreux rivaux. La production débutera cet automne, pour la …
EssaisLexus NX 2020 : le bon produit au bon moment
En quelques années, le Lexus NX est devenu l’un des utilitaires compacts de luxe parmi les plus vendus. Une gamme constituée de versions bien définies et deux motorisations très typées expliquent sans doute son succès. Le Lexus NX est un bel exemple du bon produit arrivé au bon moment. Lorsque …
EssaisLexus LC 500 2021: les chevaux au vent
En janvier 2016, Lexus a dévoilé la version de production de la LC 500, qui était en quelque sorte l’héritière spirituelle de la défunte SC430 . Quelques mois plus tard, une déclinaison à moteur hybride allait également voir le jour. Malgré un succès mitigé, on a poussé l’audace jusqu’à présenter …
Premiers contactsLexus IS 500 2022 : la renaissance du V8
De 2008 à 2014, Lexus a commercialisé une version particulièrement radicale de la IS, équipée d’un impressionnant moteur V8. Surprise, Lexus ramène un V8 sous le capot de la IS en 2022! Alors que nous étions de passage en Arizona pour mettre à l’essai la nouvelle génération du NX , …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires