Nissan Z et Toyota GR Supra : comparons les chiffres

Il fallait s’y attendre, Nissan lance une riposte à la Toyota GR Supra avec une nouvelle génération de la Nissan Z. Ces deux voitures offrent des technologies et des éléments de performance très similaires.

Comment ces deux véhicules se comparent-ils? Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décortiqué leurs spécifications.

Groupes motopropulseurs : avantage Nissan Z

Photo: Nissan

La Toyota GR Supra propose deux motorisations. Le modèle d’entrée de gamme est muni d’un moteur à quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé. Ce dernier génère 255 chevaux et 295 lb-pi de couple. Si ce n’est pas assez, le six cylindres en ligne turbo à deux volutes de 382 chevaux et 368 lb-pi est aussi disponible. Toutes les moutures arrivent avec un rouage à propulsion ainsi qu’une boîte à huit rapports.

Pour sa part, la Nissan Z héberge uniquement un V6 à deux turbocompresseurs qui libère une puissance supérieure à celle de la GR Supra. Le moulin produit une cavalerie de 400 chevaux et un couple de 350 lb-pi. Contrairement à la Toyota, la Z peut être jumelée à une transmission manuelle à six rapports ou à une boîte automatique à neuf vitesses. Évidemment, le rouage est à propulsion.

Grâce à une motorisation plus puissante et à l’offre d’une boite manuelle, Nissan remporte cette manche.

Performances : à déterminer

Photo: Nissan

Sur le plan de la performance, la GR Supra avec le quatre cylindres parcourt le sprint du 0 à 100 km/h en cinq secondes, alors que la variante équipée du six cylindres le fait en 4,1 secondes. Concernant la Z 2023, ces données n’ont pas encore été partagées par le constructeur. Cependant, Nissan mentionne que grâce à une puissance et un couple accrus, le test d’accélération du 0 à 96 km/h est amélioré de 15%.

En termes de technologies, la GR Supra arrive de série avec des freins Brembo, des jantes de 18 pouces ainsi que le mode Sport avec la fonctionnalité du départ canon. La Supra dotée du plus gros moteur bénéficie de freins à quatre pistons, d’un différentiel à glissement limité à l’arrière, d’une suspension adaptative et de jantes de 19 pouces chaussées de pneus Michelin Pilot Super Sport.

Similairement à la GR Supra, la Z vient avec des jantes de 18 pouces, des freins à deux pistons à l’avant ainsi qu’un mode Sport. Les moutures haut de gamme ont droit à des technologies plus sophistiquées aussi. Nous retrouvons également des freins à quatre pistons, un différentiel à glissement limité, une suspension sport ainsi que des jantes de 19 pouces revêtues de pneus Bridgestone Potenza S007.

Excluant le temps du 0 à 100 km/h absent de la Z, les deux autos proposent essentiellement les mêmes éléments de performances, de sorte qu’il n’est pas possible de déterminer de gagnante sur papier. Il faudra attendre de les mettre à l’essai sur circuit!

Consommation : données insuffisantes

Photo: Toyota

Une consommation d’essence raisonnable n’est pas nécessairement la principale mission d’une voiture sportive. Malgré tout, nous vous en glissons un mot. D’abord, la GR Supra équipée du plus petit moteur affiche une cote combinée de 8,4 L/100 km, alors que la plus grosse cylindrée monte à 9,4 L/100 km, selon Ressources naturelles Canada.

Pour le moment, les données de consommation de la Nissan Z ne sont pas disponibles. Cependant, puisque la motorisation est dérivée des Q50 et Q60 Red Sport, nous pouvons estimer que la consommation de ces deux sportives oscillera autour de 11 L/100 km. À suivre…

Sécurité : égalité

Photo: Nissan

La GR Supra reçoit huit coussins gonflables ainsi qu’une suite de technologies d’aide à la conduite qui comprend notamment : des feux de route automatiques, un système précollision avec détection des piétons, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’alerte de sortie de voie avec assistance à la direction et le moniteur d’angles morts avec alerte de circulation transversale arrière.

Du côté de la Z, tous les modèles incluent une gamme de technologies d'aide à la conduite et de sécurité de série, notamment le freinage d'urgence automatique avec détection des piétons, le système de surveillance des angles morts , l'avertissement de sortie de voie, l'alerte de circulation transversale arrière, l'assistance aux feux de route et l'avertissement de collision frontale intelligent.

Aucun des deux véhicules n’a été évalué par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) pour le moment.

Intégration technologique : avantage Toyota GR Supra

Photo: Nissan

À bord de la Nissan Z, le conducteur est servi par un écran numérique de 12,3 pouces qui fait office dans l’instrumentation. Le système d’infodivertissement arrive de série avec les applications Apple CarPlay et Android Auto. L’écran mesure huit pouces. La version haut de gamme, Performance, a droit à une chaîne hi-fi Bose et au NissanConnect avec point d’accès sans fil .

Comme la Z, la GR Supra utilise un écran numérique au poste du conducteur, mais d’une dimension de 8,8 pouces. Toutes les versions ont un écran de 8,8 pouces pour le système d’infodivertissement. D’ailleurs, comme la GR Supra est fabriquée en partenariat avec BMW, le modèle est équipé d’un système numérique développé par le constructeur bavarois.

Les variantes abritant le moteur 3,0 litres ont quelques fonctionnalités supplémentaires. Nous retrouvons notamment, les applications Apple CarPlay et Android Auto sans fil, une chaîne hi-fi JBL à douze haut-parleurs, l’affichage tête haute  ainsi que la recharge par induction pour les téléphones mobiles.

Bref, les modèles d’entrée de gamme des deux sportives proposent essentiellement les mêmes technologies. Dans les versions huppées, Toyota l’emporte de justesse grâce à quelques commodités de plus.

Prix : données insuffisantes

Photo: Toyota

La Toyota GR Supra 2022 se vend en deux versions distinctes. La première, équipée de la plus petite cylindrée, est offerte à un prix de 56 510 $ (PDSF). La deuxième, quant à elle, est munie du moteur six cylindres et vaut 67 820 $ (PDSF). Les stocks de l’édition limitée A91 sont déjà épuisés.

La nouvelle Nissan Z 2023 devrait débarquer chez les concessionnaires québécois dès la première moitié de l’année 2022. Pour le moment, l’échelle de prix demeure inconnue. Deux versions seront proposées : la Sport et la Performance.

Garanties : égalité

Photo: Nissan

Toyota et Nissan ont exactement les mêmes garanties de base, motopropulseur et contre la perforation :

  • Base : 3 ans/60 000 kilomètres
  • Motopropulseur : 5 ans/100 000 kilomètres
  • Perforation : 5 ans/kilométrage illimité
Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolNissan Z 2023 : cinq choses à savoir
En septembre de l’année dernière, Nissan a dévoilé la Z Proto. Celle qui était vouée à jeter les bases de la remplaçante de la 370Z a été officiellement présentée cette semaine. En jetant un premier coup d’œil aux photos diffusées par le constructeur, on se rend compte que la version …
BaladoBalado : Nissan relance la Z et nous sommes déjà charmés
Presque un an après avoir dévoilé le prototype de celle qui allait succéder à la 370Z, Nissan lève le voile sur la version de production de la Z 2023 . Invité au micro de Benoit Dutrizac sur QUB Radio , Germain Goyer, chroniqueur automobile pour Le Guide de l’auto , …
ActualitéBMW rappelle plusieurs modèles... et la Toyota Supra!
BMW Amérique du Nord a annoncé un rappel touchant plusieurs produits de la marque bavaroise et la Toyota Supra pour un problème relié à un module de gestion du moteur. Selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), ce rappel de sécurité concerne un logiciel qui peut affecter l'assistance au …
EssaisToyota GR Supra 3.0 2021 : plaisirs et performances rehaussés
Toyota fait de gros efforts pour se débarrasser de son image de voitures monotones et peu inspirantes à conduire en lançant des modèles plus sportifs. Nous en avons essayé deux lors de semaines consécutives et le contraste aurait difficilement pu être plus grand : d’un côté, la berline Corolla Édition …
ActualitéNissan corrige la calandre de la nouvelle Z le temps d’un salon
La toute nouvelle Nissan Z 2023 n’est pas encore arrivée sur le marché (elle débarquera au Canada d’ici le début de l’été), mais le constructeur japonais réalise déjà que sa calandre ne plaira pas à tout le monde. On peut d’ailleurs parier qu’un certain nombre d’acheteurs ne vont pas hésiter …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires