Chevrolet Bolt EUV 2022 : la Bolt « Plus »

Points forts
  • Amplement d'espace pour les passagers à l'arrière
  • Autonomie convaincante
  • Bonnes performances sur la route
Points faibles
  • Un peu moins d'espace de chargement que la EV dans la soute
  • Pas de rouage intégral
  • Pas plus de volume de chargement que la Bolt EV
Évaluation complète

Parce que Chevrolet devait absolument commercialiser un petit utilitaire électrique pour demeurer dans la course, le chemin avec le moins d’obstacles passe sans contredit par une Bolt surélevée, soit la Bolt EUV.

Et pendant que toute la tôle sur nos routes est en voie d’être électrifiée, Chevrolet a également pris l’initiative de rendre sa Bolt EV plus abordable que jamais en retranchant 6 800 $ sur le prix d’achat (le modèle EUV n’est que 2 000 $ de plus).

Même si elle n’offre pas plus d’espace de chargement sur papier, et qu’elle a un peu moins d’autonomie (toujours sur papier), la Bolt EUV démontre plusieurs aptitudes physiques et techniques avantageuses lorsqu’on la compare à sa sœur compacte, surtout si vous comptez effectuer des trajets en famille.

Le Guide de l’auto a passé une semaine au volant de ce nouvel utilitaire 100% électrique. Voici nos impressions.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Pour l’espace à l’avant, mais surtout à l’arrière

Utilitaire rime la plupart du temps avec famille. Et la plus grosse différence sur le plan de l’espace dans l’habitacle entre la Bolt EV et la EUV, c’est les trois pouces additionnels pour les jambes des occupants de la 2e rangée. Dans la Bolt EUV Premier essayée, ces occupants peuvent également profiter d’une sellerie en cuir perforé.

Le volume de chargement est curieusement plus petit de quelques litres que celui de la Bolt EV. Par contre, l’ouverture du coffre est plus pratique pour les objets hauts et encombrants, tout en conservant un plancher assez bas pour un chargement aisé.

Autrement, la planche de bord est très similaire à celle de la Bolt EV, avec l’écran du système d’infodivertissement super intuitif et convivial de Chevrolet qui présente une panoplie de fonctionnalités pour agrémenter l’expérience de conduite 100% électrique.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Des performances plus qu’adéquates

La Bolt EUV possède les mêmes entrailles que la Bolt EV, elle compte donc sur une motorisation électrique jumelée à un bloc-batteries de 65 kWh qui déploie 200 chevaux et 266 lb-pi de couple. Toute la puissance est envoyée exclusivement aux roues avant. À priori, les accélérations fournies sont satisfaisantes et ne semblent pas trop handicapées par le poids et le gabarit de la EUV lorsqu’on la compare à la EV.

C’est en empruntant un virage abrupt que l’on se rend compte que la Bolt EUV semble un tantinet plus haute et plus pesante. Au quotidien par contre, cette différence sera probablement très peu perceptible – la Bolt EUV démontre tout de même une bonne maniabilité et un confort de roulement appréciable en ville comme sur l’autoroute.

Au chapitre de l’autonomie, la Bolt EUV vante une cote de 397 kilomètres, ce qui est légèrement inférieur à l’autonomie de 417 kilomètres affichée par la Bolt EV, elle qui subit logiquement moins les lois de la physique.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Rouage intégral, où es-tu?

Petit pincement de cœur avec cette nouvelle Bolt EUV : elle ne vient malheureusement pas avec le rouage intégral, si essentiel pour affronter nos hivers difficiles. Certes, son autonomie en aurait probablement souffert (l’écartant trop de celle de sa sœur compacte) et son prix aussi. Mais cette réalité technique pourrait inciter certains acheteurs à attendre l’arrivée de modèles munis d’un rouage intégral, comme la Kia EV6 par exemple, qui sera offerte en rouages à propulsion et intégral dès son lancement.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Le système Super Cruise débarque

Pour ceux qui ne le connaissent pas, le système Super Cruise, c’est le système d’assistance à la conduite de GM qui permet de rouler de manière presque semi-autonome sur un réseau routier de plus de 300 000 kilomètres en Amérique du Nord. Et ce système est probablement le gadget le plus marquant de la Bolt EUV.

Le système fonctionne tant et aussi longtemps que les conditions le permettent. Parmi ces conditions, on compte la définition des lignes sur la chaussée, la météo et l’attention du conducteur – cette dernière étant très importante.

Photo: Louis-Philippe Dubé

Localement, il est possible de boucler le trajet Toronto – Montréal – Québec, se rendre jusqu’à Sherbrooke ou même jusqu’au Saguenay sans toucher au volant. Mais avec les travaux et chantiers, il est probable que le système se désactive plusieurs fois sur ces itinéraires parsemés de cônes orange…

Le Super Cruise dans la Bolt EUV fonctionne bien. Quoiqu’un peu capricieux – pour les bonnes raisons – il est cependant parvenu à maîtriser les diverses conditions que la route lui a lancées dans la majorité des cas. Évidemment, en hiver sur une surface enneigée, il faudra reprendre le volant pas mal plus souvent. Il est également pertinent de mentionner que le Super Cruise dans la Bolt EUV ne permet pas le changement de voie automatique comme peut le faire le Cadillac Escalade équipé de cette technologie.

La Bolt EUV est vendue à partir de 42 348 $ (avant la subvention de 13 000 $), ce qui fait d’elle un utilitaire compétitif non seulement avec les VÉ rivaux, mais également avec les véhicules à moteur à combustion de même catégorie. Et si elle n’est pas nécessairement plus pratique que la compacte Bolt EV sur tous les points, elle offre aux consommateurs plus exigeants une touche additionnelle d’équipements et de confort, avec plus d’espace pour les jambes à l’arrière en prime.

En vidéo: Antoine Joubert présente la Chevrolet Bolt EV 2022

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisChevrolet Bolt EV 2022 : moins chère ET meilleure
Sans révolution aucune, Chevrolet réussit un coup d’éclat cette année en présentant une Bolt EV renouvelée à bien meilleur prix que la précédente. Sans compter l’arrivée prochaine du Bolt EUV , plus haut et costaud, qui aimerait qu’on le prenne pour un utilitaire sport. Le profil de la Bolt EV …
BuzzChevrolet Bolt EUV 2022 : cinq choses à savoir
Chevrolet a récemment dévoilé la nouvelle mouture de sa Bolt EV , profitant du même coup pour lever le voile sur le Bolt EUV , une version typée « utilitaire » de ce véhicule électrique. Empruntant les mêmes composantes mécaniques que la Bolt, le Bolt EUV mise sur une allure …
ActualitéRisques d'incendie: GM rappelle toutes les Chevrolet Bolt
Pour la deuxième fois depuis 2021, le constructeur automobile américain General Motors (GM) a rappelé vendredi près de 75 000 véhicules de Chevrolet Bolt , au Canada et aux États-Unis, en raison d’un risque d’incendie de la batterie une fois le véhicule stationné. Un premier rappel a eu lieu en …
Questions des lecteursRisque d'incendie: dois-je annuler la commande de ma Bolt EUV?
J’attends impatiemment ma Chevrolet Bolt EUV 2022. Cependant, le plus récent rappel concernant ce modèle m’inquiète. Devrais-je annuler ma commande et attendre quelques années? Devrais-je encore avoir confiance en Chevrolet? J’ai entendu votre collègue mentionner à TVA qu’elle était tout de même le meilleur achat dans la catégorie. J’en perds …
ActualitéProblème de batteries : GM veut faire le ménage chez LG
Alors que la production des Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV est suspendue le temps d’éclaircir une fois pour toutes les défauts de batteries qui ont mené au rappel de tous les exemplaires fabriqués à ce jour, General Motors a décidé de prendre le taureau par les cornes. Réalisant à …
ÉlectriqueChevrolet anticipe des ventes record de Bolt EV en 2022
General Motors a recommencé cette semaine à produire des Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV à son usine d’Orion, au Michigan. Ce retour en production se fait après plusieurs mois d’interruption en raison d’un rappel pour remplacer des batteries potentiellement défectueuses dans tous les 142 000 exemplaires fabriqués à ce …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires