Volkswagen Arteon - Un second souffle

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2021

Pour l’année-modèle 2021, la Volkswagen Arteon s’offre un second souffle qui prend la forme d’un restylage de carrosserie et d’une transformation de son habitacle. Inchangée sur le plan technique, la nouvelle Arteon n’est proposée qu’en une seule version pour le Canada, la plus équipée, et dotée de série de l’ensemble R-Line proposé en option aux États-Unis.

Malgré le fait que les ventes de berlines sont en régression en Amérique du Nord, où les VUS font la loi, Volkswagen persiste et signe avec sa berline aux allures de coupé dont les rivales directes est la Kia Stinger. Malheureusement pour nous, ni l’Arteon R, l’Arteon e-hybrid ou le modèle Shooting Brake - développée pour le marché européen où les familiales ont encore la cote - ne seront commercialisées en Amérique du Nord. Les coûts d’homologation de ce nouveau modèle étant trop élevés, selon la direction nord-américaine de la marque.

Côté style, cette Arteon revue se distingue par une bande lumineuse à DEL intégrée à la calandre et reliant les blocs optiques, ainsi que par des prises d’air surdimensionnées, dont celles en forme de « C » près des roues avant. À l’arrière, la berline aux allures de coupé affiche le nouveau design du logo Volkswagen surplombant le nom « Arteon » apposé sur le couvercle du hayon. Sur le plan technique, les dimensions de la voiture demeurent inchangées avec, notamment, un empattement long de 2,84 mètres, lequel permet à l’Arteon de fournir un excellent dégagement pour les jambes à l'arrière, de même qu’un volume de chargement de 563 litres avec tous les sièges en place et de 1 557 litres avec les dossiers arrière repliés.

Une belle dynamique

Un seul moteur est au programme pour nous, le même que précédemment, soit le quatre cylindres turbocompressé de 2 litres développant 268 chevaux et 258 livres-pied de couple. Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports ainsi qu’au rouage intégral 4Motion qui fait également partie de la dotation de série. Sur la route, l’Arteon fait preuve d’un comportement routier sûr et équilibré avec une belle dynamique en virage, ce qui est souvent le propre des voitures de la marque.

Au sujet du confort, on peut cependant émettre un sérieux bémol. Comme la voiture roule sur des jantes en alliage de 20 pouces, on ressent un peu trop durement la croisée de nids-de-poule ou le parcours d’une route dégradée. Mais lorsque la route est belle, l’Arteon met en avant ses excellentes qualités routières. Concernant les performances, le moteur est volontaire, mais on se demande jusqu’à quel point l’expérience serait transformée par un moteur un peu plus puissant, comme celui qui animait la Golf R par exemple. C'est encore plus vrai lorsque l’on considère que certaines rivales directes peuvent être animées par des moteurs V6 plus coupleux à bas régime.

Un habitacle plus luxueux

Le design de l’habitacle s'inspire nettement d’Audi. La qualité des matériaux utilisés pour la conception de l’intérieur a progressé, et l’éclairage d’ambiance propose un choix de trente teintes différentes, ce qui témoigne d’un souci évident du détail. Le bloc d’instruments est remplacé par le cockpit digital prenant la forme d’un écran en couleurs dont l’affichage est paramétrable, exactement comme le cockpit virtuel chez Audi. Le nouvel écran central de huit pouces, avec réponse haptique, sert d’interface avec le nouveau système de télématique MIB 3, présentant les divers menus sous forme de tuiles, à la manière d’un téléphone intelligent.

En Europe, le contrôle de la chaîne audio de l’Arteon se fait au moyen de touches glissoirs, dont l’usage est loin d’être évident en conduisant. Toutefois, les Arteon vendues en Amérique du Nord seront dotées à la fois d’un bouton de contrôle du volume et d’un autre pour la syntonisation. Précisons aussi que le système audio provient maintenant de l’équipementier Harman/Kardon, et qu’elle dispose d’une puissance de 700 watts alimentant 12 haut-parleurs. Et pour ce qui est de la connectivité, l’interaction avec Apple CarPlay et Android Auto se fait désormais sans fil. La sellerie est en cuir, soit de couleur noire avec surpiqûres contrastantes, ou de type deux tons composée du gris Mistral et du gris Raven.

En terminant, l’Arteon se positionne presque comme une Audi à rabais, puisqu’il existe un écart d’environ 10 000 $ entre elle et les modèles proposés par la marque de luxe du groupe Volkswagen, hiérarchie oblige. L’Arteon n’a peut-être pas l’image ou le prestige associés à une marque de luxe, mais elle offre beaucoup d’équipements, d’espace et de style pour son prix.

Feu vert

  • Style réussi
  • Excellente habitabilité
  • Équipement complet
  • Rouage intégral de série

Feu rouge

  • Arteon Shooting Brake non disponible
  • Arteon e-hybrid non disponible
  • Puissance un peu juste du moteur
  • Confort relatif - Jantes de 20 pouces

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires