Chevrolet Malibu - Survivre

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2021

Les dernières années ont été une véritable hécatombe pour les berlines. En fait, pour tout ce qui n’est pas un VUS. Citadines, berlines pleine grandeur, familiales, tant de modèles sacrifiés sur l’autel des VUS, au nom du faux sentiment de sécurité qu’ils procurent aux gens, et surtout, de la grosse marge de profit qu’ils amènent aux capitalistes qui détiennent les manufacturiers automobiles.

Pour 2021, la Chevrolet Malibu devait recevoir des améliorations. Il s'agit désormais de la dernière berline intermédiaire américaine, la Ford Fusion étant maintenant chose du passé. C’est finalement l’an prochain que la Malibu devrait recevoir quelques ressources supplémentaires pour tenter de survivre, complètement éclipsée par les japonaises et les coréennes. Toutefois, si vous cherchez à faire l’acquisition, à tout prix, d’une Malibu 2021, voici donc ce qu’il y a à savoir.

Plutôt jolie à regarder

Les lignes de la Malibu sont douces, et disons-le plutôt élégantes. Alors que tout le monde vise les formes carrées, agressives, avec des « yeux » méchants, la Malibu, elle, ressemble à une comptine. L’auto nous fait un beau sourire, quand on la regarde de face, comme si elle était véritablement contente de nous voir.

L’habitacle de la voiture, lui aussi, s’avère plutôt accueillant. Les places arrière sont spacieuses, les sièges avant confortables. Ce qui est bien avec la Malibu, c’est que peu importe la version choisie, on a droit à un écran d’infodivertissement de huit pouces, muni d’un logiciel facile à utiliser, intégrant à merveille Apple CarPlay et Android Auto. Et si l'on opte pour la version Premier, la plus équipée, il y a même un gros écran qui vient occuper la majeure partie du tableau de bord.

Une bonne surprise sur la route

Qui a dit que les voitures américaines se conduisent mal ? Lors d’un essai routier, la Malibu pourrait bien vous surprendre… Vous avez, avant toute chose, le choix entre deux moteurs. Le premier est un quatre cylindres turbocompressé de 1,5 litre, bon pour 160 chevaux et 184 lb-pi de couple. Le deuxième, un quatre cylindres turbocompressé de 2 litres, développe 250 chevaux et 260 lb-pi de couple.

Vous noterez la grande disparité côté puissance, mais ça ne rend pas pour autant le plus petit moteur mauvais. En fait, son couple étant disponible à bas régime, il convient amplement aux utilisateurs plutôt urbains, ou encore à ceux qui sont souvent pris dans la congestion routière. Cela dit, si vous faites beaucoup d’autoroute, et aimez le fait de pouvoir dépasser sans avoir peur de manquer de piste pour le faire, le moteur 2 litres turbo devient rapidement votre meilleure option.

Le petit moteur vient avec une boîte CVT qui fonctionne quand même bien, et elle utilise de belle manière le couple du moteur. Le bloc de 2 litres est disponible quant à lui avec une boîte automatique à neuf rapports, qui se montre parfois un peu hésitante. Par le passé, on pouvait se procurer une Malibu hybride, voire une hybride rechargeable. Malheureusement, ces versions n’existent plus…

Le principal défaut de la mécanique de la Malibu, c'est qu’elle peine à suivre la concurrence. Prenez une Toyota Camry, par exemple. Son moteur de base développe un peu plus de 200 chevaux, et son gros moteur V6 plus de 300, et ce, sans avoir recours à des turbocompresseurs. Un élément qui vient considérablement abaisser la facture d’entretien à long terme. Cela dit, sur la route, la Malibu va vous surprendre parce que c’est vraiment une bonne voiture. Non seulement est-elle confortable, mais elle est même amusante à conduire! La direction performe bien, et le châssis rigide permet de prendre les courbes avec confiance! Chevrolet avait tout pour réussir avec cette Malibu, et l’ancienne version hybride rechargeable était des plus convaincantes!

Malheureusement, à part les compagnies de location de voitures, il n’y a à peu près plus personne qui achète des Malibu. Si, à une époque, elle représentait l’intermédiaire la plus vendue aux États-Unis (après la Camry), ce n’est vraiment plus le cas aujourd’hui. C’est peut-être une bonne chose pour GM, au fond. Les acheteurs du modèle se sont probablement dirigés vers un Equinox ou un autre véhicule qui génère plus de profit.

Si elle survit pour le moment, il est plus que probable que la prochaine génération, ou la version rafraîchie, soit la dernière. Éventuellement, il ne serait pas surprenant de voir apparaître une berline intermédiaire 100 % électrique chez GM. Mais ce n’est pas pour demain. Pour demain, il y a la Malibu, qui survit et qui, sincèrement, mérite au moins un essai de votre part si vous recherchez ce genre de véhicule.

Feu vert

  • Relativement abordable
  • Bon châssis
  • Suspension confortable
  • Habitacle spacieux

Feu rouge

  • Moins performante qu'une Camry
  • Pas de rouage intégral
  • Plus de versions hybrides

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires