BMW X3/X4 - Armés jusqu’aux dents

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2021

Les VUS compacts de BMW livrent une bataille acharnée contre leurs rivaux, et après la deuxième moitié de 2020, les X3 et X4 se retrouvent nez à nez au rayon des ventes avec les modèles les plus populaires du segment. En tête du peloton se trouve l’Audi Q5, suivi du Mercedes-Benz GLC, des BMW X3 et X4 ensemble, et de l’Acura RDX. Le constructeur bavarois mise sur une multitude de variantes et de motorisations pour attirer le plus d’acheteurs possible, y compris des déclinaisons haute performance BMW M et une motorisation hybride rechargeable.

À l’instar des GLC et GLC Coupé, BMW propose lui aussi deux types de carrosseries pour ses modèles compacts. Outre le X3 conventionnel, on propose le coupé quatre portes X4 avec sa voie élargie et sa ligne de toit plongeante, lui permettant d’afficher un côté sportif accentué.

Polyvalence indéniable

Grâce à son empattement supérieur à la moyenne du segment, le X3 profite d’un habitacle spacieux à la fois pour les passagers avant et arrière, surtout pour ce qui est du dégagement pour la tête. On a droit, en option, à l’inclinaison réglable des dossiers de la banquette arrière, et à un toit vitré panoramique pour ajouter un effet de grandeur et de luminosité. Côté design intérieur, les X3 et X4 sont évidemment chics, bien qu’il y ait une surabondance de garnitures satinées ou chromées avec certains ensembles. On nous offre une multitude de couleurs pour le revêtement des sièges et des panneaux de portes, que ce soit en similicuir ou en cuir véritable, alors que la planche de bord se rehausse de boiseries ou d’accents en aluminium.

Le système multimédia figure parmi les plus faciles à utiliser en conduisant, grâce à la molette multifonction logée sur la console centrale. Outre la reconnaissance vocale, l’interface répond aussi à des commandes gestuelles, comme augmenter ou baisser le volume en effectuant un mouvement circulaire du bout du doigt devant l’écran. Ça impressionne les passagers, mais ultimement, c’est plus rapide et précis de simplement utiliser les boutons physiques. Comme dans tout VUS compact de luxe, les X3 et X4 s’équipent de sièges chauffants ventilés à l’avant et chauffants à l’arrière, d’un volant chauffant, d’un affichage tête haute, d’un toit panoramique, d’un système de caméras à 360 degrés, d’une chaîne audio ambiophonique etc.

L’aire de chargement affiche un volume se situant au-dessus de la moyenne de sa catégorie, profitant de surcroît d’une grande ouverture, de rails d’arrimage au plancher et d’un dossier arrière divisé en trois parties. Il est donc possible que quatre personnes se rendent aux pentes avec leurs skis à bord.

Muet ou criard

Avec ces VUS BMW, on peut démontrer soit notre souci environnemental, soit notre soif de performances et d’exclusivité. Ou un équilibre des deux, ce que la grande majorité des acheteurs finissent par choisir. La version hybride rechargeable du X3 génère une puissance de 288 chevaux et de belles performances en ligne droite, mais son autonomie en conduite 100% électrique s’élève à seulement 29 kilomètres, et une fois les batteries épuisées, sa consommation impressionne peu. Une version 100% électrique nommée iX3 sera lancée à la fin de l'année 2020, par contre, au moment d’écrire ces lignes, le constructeur n’a pas confirmé sa commercialisation au Canada.

Bien que le quatre cylindres turbo de 248 chevaux des X3 et X4 soit vif, il demeure moins énergivore que ceux de ses rivaux. Si votre budget vous le permet, les versions M40i, avec leurs six cylindres de 382 chevaux, sont drôlement plus performantes et sonores, en plus d’afficher un comportement routier plus sportif, se mesurant avec aplomb aux Audi SQ5 et Mercedes-AMG GLC 43.

À l’autre bout du spectre, à prix fort intéressant, se trouvent les X3 M et X4 M, munis d’un six cylindres biturbo de 3 litres développant 473 chevaux et livrant des 0-100 km/h de 4,2 secondes. Évidemment, on a droit à des modes de conduite variant la réactivité du moteur et de la boîte de vitesses, l’assistance de la direction et la fermeté de la suspension. Les éditions M Competition augmentent la puissance à 503 étalons et la suspension devient encore plus rigide pour dévorer les pistes de course. Sur les routes publiques, cette fermeté devient carrément intolérable, même en mode confort. Les Mercedes-AMG GLC 63 S et Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio profitent toutefois de moteurs V8, accentuant le caractère de ces bolides familiaux.

On a peu de reproches à adresser aux BMW X3 et X4, bien préparés pour affronter des adversaires séduisants, débordants de qualités et relativement abordables en déclinaison de base. Toutefois, les options sont nombreuses et parfois très coûteuses, alors il faut être prudent lors de l’achat. Si le style coupé du X4 vous importe peu, nous recommandons plutôt le X3, moins cher et plus polyvalent.

Feu vert

  • Motorisations vives et peu énergivores
  • Performances relevées (M40i et M)
  • Bonne habitabilité (surtout X3)

Feu rouge

  • Options nombreuses et coûteuses
  • Suspension ferme (M et surtout M Compétition)
  • Design extérieur conservateur (X3)

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires