Infiniti QX80/Nissan Armada - Au moment d'écrire ces lignes...

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2021

Chaque fois qu’un Guide de l’auto est envoyé vers les presses, le même problème survient immanquablement : il arrive que nous n’ayons pas toute l’information que nous aimerions avoir. Cette année, c’est le Nissan Armada qui se fait désirer. On sait qu’il est outrageusement dépassé, et que le conduire est ce qui se rapproche le plus d’un voyage dans le temps. Heureusement, il semblerait que Nissan souhaite corriger la situation, et offrir un produit plus moderne, juste à temps pour concurrencer General Motors avec ses nouveaux VUS pleine grandeur.

De son côté, il paraîtrait que son frère jumeau mieux habillé, l’Infiniti QX80, demeure inchangé, du moins, c’est ce que disent les rumeurs. Comme on dit, les faits peuvent être compliqués et nous mener vers de fausses pistes, tandis que les rumeurs, vraies ou pas, sont souvent plus révélatrices ! Alors voici ce qui devrait en être pour le duo Armada/Infiniti QX80, en 2021.

Des changements qui font du bien pour l’Armada

Comme mentionné un peu plus haut, l’Armada 2020 est un anachronisme roulant, littéralement un objet qui n’est pas à une bonne époque. Il n’y a qu’à voir son habitacle complètement dépassé pour avoir l’impression de se retrouver quelque part en 2008. Pour 2021, donc, l’Armada serait, semble-t-il, complètement redessiné à l’extérieur, question d’offrir un style moderne, sans toutefois renier la robustesse et les formes carrées qui l’ont longtemps caractérisé. Son habitacle aussi devrait être redessiné, pour mettre les plastiques lustrés, censés être des morceaux de bois, au rancart une bonne fois pour toutes. Mais aussi pour mieux accommoder un nouveau système d’infodivertissement, avec un écran qui, de grâce, ne devrait pas avoir les mêmes graphiques que les écrans que l’on retrouve dans les allées de bowling.

Mécaniquement, l’Armada conserverait le même V8 de 5,6 litres comme seul moteur, néanmoins, il gagnerait en puissance, avec plus de 400 chevaux et 410 lb-pi de couple, une amélioration modeste, mais tout de même bienvenue. Côté transmission, l’excellente boîte automatique à neuf rapports, que l’on retrouve dans le Titan, pourrait remplacer l’antique boîte à six rapports afin de rendre la conduite plus agréable. Sur papier, ce serait vraiment de bons changements puisqu’ils viendraient régler les principaux défauts de l’Armada, alors que sa tenue de route, ses capacités hors route ainsi que l’espace très acceptable de son habitacle demeureraient les mêmes !

L’Escalade des pauvres ?

L’Armada va subir les changements qu’a subis l’Infiniti QX80 il y a quelque temps déjà. Le QX80 2021 devrait donc être pratiquement identique au modèle 2020, à l’exception du fait que si l’on retrouvait le même V8 dans le QX80, il serait jumelé à une boîte à sept rapports. Verra-t-on l’arrivée de la boîte à neuf rapports ? Le QX80 est spécial, et vraiment rare. L’année dernière, il s’en est vendu moins de 1 000 au Canada. Son aspect spécial vient du fait qu’il n'existe rien sur le marché qui se conduit comme lui, reprenant essentiellement la conduite de l’Armada, mais avec une couche de luxe par-dessus. Sa conduite s’avère plus confortable, plus silencieuse, et plus premium.

Débutant à un prix de 83 000 $, les options peuvent le faire grimper jusqu’à 100 000 $, lesquelles restent essentiellement des éléments esthétiques, à l’exception de technologies de sécurité plutôt avancées, comme le régulateur de vitesse Infiniti intelligent qui tient les lignes sur l’autoroute ! À ce prix-là, le QX80 est donc un peu moins cher qu’un Cadillac Escalade, l’autre gros VUS de luxe sans l’ombre d’une prétention sportive. Ainsi, le QX80 serait-il simplement un gros VUS pour flasher à « rabais » ? Oui et non. En fait, vous serez surpris de voir comment le QX80 arrive à se débrouiller en situation hors route. En dessous de tout ce luxe se cache l’ADN du Nissan Patrol, une sorte de Toyota 4Runner que Nissan vend dans certains marchés, où un bon 4x4 est garant de la sécurité des voyageurs. Cet ADN robuste fait du QX80, et de l’Armada par extension, un produit vraiment unique, pas désagréable du tout.

Mais dans les deux cas, on a l’impression de conduire un véhicule utilitaire, au sens strict du terme. À ce prix-là, on commence à avoir beaucoup de choix, et des choix plus raffinés. Quoi qu’il en soit, si c’est l’Infiniti QX80 qui fait battre votre cœur dans ce segment niché, sachez que son habitacle spacieux, et que son système d’infodivertissement à deux écrans fait l’affaire, une fois la période d’adaptation terminée. Par contre, avec la venue d’un nouvel Escalade dans le segment, le QX80 n’est pas là du tout, et comparé aux gros VUS allemands, notamment le X7 ou le GLS, le QX80 se conduit comme un autobus. J’imagine que pour ceux qui recherchent de l’originalité, il demeure une option acceptable.

Feu vert

  • Capacités hors route plutôt bonnes
  • Moteur plus puissant (Armada)
  • Nouvelle boîte (Armada)
  • Habitacle spacieux

Feu rouge

  • Conduite lourde
  • Dispendieux
  • Gourmand en essence
  • Direction floue

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéInfiniti QX80 2022 : enfin un écran digne de son gabarit
L’ Infiniti QX80 est un spécimen assez rare sur nos routes, mais la mise à jour qu’il reçoit pour l’année-modèle 2022 est tout de même digne de mention. Rappelons que ce grand VUS de luxe continue de partager bon nombre de ses composantes avec le Nissan Armada . Comme la …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires