Toyota Tundra Trail 2021 : en attendant la refonte

Points forts
  • Réputation de fiabilité irréprochable
  • Joli design (version Trail)
Points faibles
  • Confort aléatoire
  • Consommation excessive
  • Nombre limité de configurations
Évaluation complète

Dans le monde des camionnettes pleine grandeur, les allégeances sont fortes. Entre les propriétaires de produits Ford, GM ou Ram, on ne se fait pas de cadeaux. Chacun a ses arguments pour prouver que son camion est le meilleur.
Dans ce marché où les constructeurs américains dominent outrageusement, Toyota est désormais l’unique joueur japonais, le Nissan Titan ayant tiré sa révérence.

Avec des ventes presque anecdotiques en comparaison avec ses rivaux américains, le Toyota Tundra joue un rôle de figurant dans sa catégorie. Toyota pourrait bien être tenté d’abandonner, mais le constructeur a plutôt choisi de continuer la bataille en présentant un Tundra de nouvelle génération pour 2022.

En attendant son dévoilement, l’équipe du Guide de l’auto a pris le volant du Tundra 2021, peut-être pour une dernière fois.

Photo: Toyota

Vieillot, c’est le mot

La dernière refonte majeure du Tundra remonte à 2007. Aussi bien dire une éternité dans le monde de l’automobile. D’un point de vue technique, le Tundra 2021 est donc complètement dépassé par ses rivaux. La conduite manque cruellement de raffinement, et le confort est compromis par une suspension qui ne pardonne rien des nombreuses imperfections de la chaussée. Entre ça et un Ram 1500, il y a un monde de différences!

Sous le capot, l’unique motorisation offerte est un V8 de 5,7 litres, associé à une transmission automatique à six rapports. Encore là, on croirait faire un retour dans le temps. Le V8 brûle du carburant comme pas un, comme en témoigne sa cote de consommation moyenne de 16,3 L/100 km selon Transports Canada. Dans le monde réel, vous frôlerez souvent la barre des 20 L/100 km. Cela dit, ce gros moteur a fait ses preuves en matière de fiabilité. Indestructible, il vous rendra de fiers services tout en permettant une capacité de remorquage allant jusqu’à 9 700 livres. La définition même de la robustesse!

À bord, on est surpris par la présentation intérieure du véhicule, qui respecte quand même les standards de son époque en dépit de son âge vénérable. Bien entendu, Toyota a revu l’habitacle avec le temps et intègre un écran tactile de bonne dimension, compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Les plastiques durs de qualité douteuse demeurent toutefois omniprésents.

Photo: Frédéric Mercier

Preuve d’une certaine intégration technologique, ce Toyota est aussi livré de série avec la suite de technologies d’assistance à la conduite Toyota Safety Sense. Cela inclut notamment un régulateur de vitesse adaptatif, une alerte de changement de voie et un système de freinage automatique en cas de collision imminente. Malgré ça, le Tundra montre d’inquiétants signes de faiblesse en matière de sécurité, spécialement lors des tests de collision frontale de type « Small Overlap », où l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) lui a attribué une très mauvaise note.

Tout un look!

Histoire de conserver l’intérêt des consommateurs, Toyota a apporté quelques modifications à son Tundra pour 2021, dont l’ajout de quelques couleurs de carrosserie et d’une variante Trail au look plus aventurier.
C’est justement un Tundra SR5 Trail de couleur vert kaki que nous avons été en mesure de mettre à l’essai. Sans révolutionner quoi que ce soit, l’option Trail (un supplément de 3 640 $) intègre des emblèmes noirs, des phares de jour à DEL, des phares antibrouillard, une calandre différente et des marchepieds.

La configuration CrewMax offre énormément d’espace pour les passagers arrière, au détriment d’une boîte moins longue. Sinon, le Tundra demeure aussi disponible en versions « cabine double » et « cabine double long » pour les consommateurs à la recherche d’une plus grosse boîte à l’arrière.

Photo: Frédéric Mercier

On attend encore les détails quant au Tundra 2022. Celui-ci sera assurément plus moderne et il ne serait pas surprenant de voir une mouture hybride au catalogue des moteurs. En attendant, le Toyota Tundra 2021 est loin d’être parfait, mais il continue de charmer ses adeptes avec une conduite robuste typique des grosses camionnettes et une réputation de fiabilité exceptionnelle.

En vidéo: les meilleurs achats du Guide de l'auto 2021 - catégorie des camionnettes pleine grandeur

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursToyota Tundra : attendre la nouvelle génération?
Je souhaite remplacer mon VUS par une camionnette pleine grandeur. Cependant, je ne veux rien savoir d’un véhicule américain, car je ne leur fais pas confiance en ce qui concerne la fiabilité. J’aime beaucoup le Toyota Tundra . J’ai lu qu’il est fiable, robuste, et qu’il conserve sa valeur vraiment …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires