Nissan Rogue 2021 : bien plus qu'un nouveau look

Points forts
  • Motorisation souple
  • Comportement routier sain
  • Coffre polyvalent
Points faibles
  • Pas de motorisation hybride
  • Version Platine coûteuse
  • Pas de palettes au volant pour le mode Sport
Évaluation complète

Le modèle Nissan le plus populaire a fait peau neuve! Le Nissan Rogue 2021 propose sous des formes modernisées un intérieur toujours aussi spacieux et polyvalent.

La marque Nissan reflète parfaitement les tendances du marché automobile canadien. Ici comme ailleurs, les utilitaires dominent ses ventes, et de loin!

En 2020, parmi la gamme de véhicules de ce fabricant nippon, quatre utilitaires comblaient à eux seuls près de 70 % de la demande des acheteurs : (en ordre croissant d’importance) le Murano, le Qashqai, le Kicks et le Rogue. Ce dernier a d’ailleurs été le choix d’un acheteur sur trois chez Nissan. C’est dire combien il est important pour la marque.

En 2021, c’est un Rogue revampé que propose Nissan, un véhicule qui, de surcroît, accumule les reconnaissances. Aux États-Unis, l’IIHS lui a accordé sa meilleure cote en lien avec la sécurité, soit « Top Safety Pick+ », alors qu’au Canada, c’est le titre de Meilleur utilitaire de taille moyenne de l’année que l’AJAC lui a décerné.

Cette troisième génération de Rogue habille sa nouvelle structure d’une carrosserie élégante au style anguleux. Comme pour le Kicks, son nuancier compte désormais quelques peintures deux tons avec un toit noir, un effet de style qui rehausse son apparence. Réservé à la version haut de gamme Platine, ce traitement de couleur ajoute 585 $ ou 750 $ au prix du véhicule, selon la combinaison choisie.

Allure différente, dimensions similaires

Son allure élégante donne l’impression qu’il est plus massif que son prédécesseur. En réalité, ses dimensions ont peu changé. Le Rogue 2021 a le même empattement et il est aussi large que le modèle 2020. Ses voies ont rétréci marginalement (de 10 mm devant et 5 mm derrière), alors que sa carrosserie a raccourci de 4 cm et baissée de 5 cm.

Photo: Frédéric Mercier

En outre, sa masse a diminué d’environ 30 à 40 kg, selon la version. Cette masse réduite, il la doit, entre autres, à son nouveau hayon fait de matière synthétique, de même qu’à l’aluminium recyclé utilisé pour la première fois pour d’autres éléments de sa carrosserie : le capot, les ailes avant et les portières.

Sous le capot, le moteur à quatre cylindres conserve une cylindrée de 2,5 litres, mais intègre un plus haut taux de compression (12.0  plutôt que 10.0) et troque l’injection séquentielle multipoint contre l’injection directe. Ce moteur dispose également d’une pompe à huile à débit variable, d’un collecteur d'échappement intégré et d’un système de contrôle électronique pour la distribution à variation continue.

Fort de ses 181 ch et ses 181 lb-pi, ce nouveau moteur procure 21 ch et 6 lb-pi de plus au Rogue. Ce léger gain de puissance lui permet de retrancher tout au plus 1 seconde sur l’accélération de 0 à 100 km/h, qui passe de 9 à 8 secondes environ.

Ces brefs dixièmes de seconde n’en font pas un bolide, certes. Mais lorsque l’on choisit un véhicule à vocation familiale comme celui-là, la consommation de carburant compte davantage. Or, là aussi, on dénote une réduction, mais rien de spectaculaire. Selon ÉnerGuide, la consommation moyenne des modèles à deux roues motrices a diminué d’un dixième de litre aux 100 km (8,1 plutôt que 8,2), alors que celle des modèles à quatre roues motrices passant de 8,7 à 8,3 L/100 km, ce qui représente une diminution de 5 %. Fait à noter, un essai routier hivernal réalisé au volant d’un Rogue Platine à quatre roues motrices nous a permis de valider cette cote par la moyenne de 8,4 L obtenue.

Photo: Frédéric Mercier

Conduite améliorée

La puissance parvient aux roues motrices par le biais d’une boîte de vitesses automatique à contrôle électronique ayant enfin une programmation efficace. Elle limite les montées en régimes qui dépréciaient l’ancien Rogue. L’automobiliste familier avec l’ancienne génération de cet utilitaire aura tôt fait de remarquer l’amélioration en conduisant un nouveau modèle.

La nouvelle direction à crémaillère avec assistance électrique bénéficie aussi d’un rapport de démultiplication plus rapide et limite davantage ces fines corrections de trajectoire que nous imposait l’ancien modèle, un autre gain appréciable. Quant à la suspension indépendante, une barre stabilisatrice de plus fort diamètre à l’arrière (27,5 contre 19,1 mm) contribue à limiter le roulis en courbe. Les freins à disque, enfin, se modulent avec souplesse et précision.

Un système de gestion de la conduite procure au conducteur d’un Rogue à deux roues motrices trois modes de fonctionnement : Normal, Sport et Éco. Pour les versions à quatre roues motrices, à cela s’ajoutent les modes Hors route et Neige.

La gamme canadienne ne compte plus que trois niveaux de dotation : S, SV et Platine. Nissan a éliminé la version SE, qui faisait le pont entre la S et la SV. Du même coup, la transmission intégrale est devenue une option pour la version S, qui ne pouvait l’avoir en 2020, et la version SV, pour laquelle elle était de série auparavant. Dans les deux cas, cette option augmente le prix du véhicule de 2 300 $. Pour la version Platine, la transmission intégrale est de série.

Photo: Frédéric Mercier

Version « S » plus désirable

Dans cette gamme reformulée, la version la moins chère est devenue plus désirable à cause d’une dotation enrichie. Elle comprend par exemple des sièges avant et un volant chauffants, les systèmes Android Auto et CarPlay d’Apple, un écran tactile central de plus grande dimension (8 po comparativement à 7), un climatiseur bizone et des roues en alliage de 17 po (grandeur qui les rend peu coûteuses à chausser de pneus d’hiver). Son lot de dispositifs d’aide à la conduite est plus étoffé avec l’alerte de risque de collision frontale, un système de freinage assisté et de détection de piétons, un système de détection d’obstacles dans les angles morts, l'alerte de trafic transversal arrière avec freinage assisté d’urgence et un sonar arrière. L’essentiel est là.

Photo: Frédéric Mercier

Les deux autres versions offrent plus de luxe et de sophistication. Le Rogue SV possède un dispositif de conduite semi-autonome ProPilot, un ensemble de caméras à 360 degrés, un toit ouvrant panoramique et des roues en alliage de 18 po. À ces équipements, le Rogue Platine ajoute, entre autres, des sièges en cuir, une chaîne hi-fi Bose plus raffinée, l’affichage tête haute et des roues de 19 po.

Bref, l’automobiliste qui veut faire une bonne affaire trouvera son lot avec le Rogue S. Vendu à prix concurrentiels, il rivalise efficacement avec le Toyota RAV4, le modèle comparable le plus populaire au Québec.

Évidemment, les motorisations hybrides (ordinaire et branchable) brillent par leur absence dans le catalogue du Rogue. Or, ces motorisations électrifiées conduisent de plus en plus d’acheteurs chez Toyota, Ford et Hyundai (le nouveau Tucson a aussi des motorisations du genre). Parions que Nissan n’a pas dit son dernier mot à ce sujet!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUn moteur turbo pour le Nissan Rogue?
Le Nissan Rogue 2021 de nouvelle génération, qui est arrivé sur le marché l’automne dernier avec seulement un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres, serait sur le point d’ajouter un second moteur à sa gamme. Il s’agit d’un trois cylindres de 1,5 litre avec turbocompresseur, lui aussi jumelé à …
MécaniqueInspection : le Nissan Rogue nous livre ses secrets
Le Nissan Rogue est de retour sous une toute nouvelle génération pour l’année-modèle 2021. Nissan nous arrive avec un produit revu et corrigé, et c’est franchement réussi. Alors que nous l’avions à l’essai pour une semaine, nous l’avons amené chez le mécano pour l’analyser de plus près Pour les besoins …
Matchs comparatifsMazda CX-5 2021 et Nissan Rogue 2021 : comparons les chiffres
Renouvelé pour l’année-modèle 2021, le Nissan Rogue offre désormais une allure nettement plus moderne et intègre de nouvelles technologies qui en font un produit alléchant dans la catégorie des VUS compacts. Aujourd’hui, nous le comparons à un modèle compétitif, qui ajoute lui aussi quelques nouveaux éléments technologiques pour l’année 2021 …
ActualitéVéhicules de l’année : l’AJAC dévoile ses gagnants
L’Association des Journalistes Automobile du Canada (AJAC) a dévoilé l’identité des véhicules gagnants dans huit catégories, dans le cadre de l’émission Zone Auto 2021 diffusée sur TVA. Sans plus attendre, voici les gagnants! Meilleure voiture intermédiaire 2021 Gagnante : Mazda3 Autres finalistes : Nissan Sentra et Toyota Corolla Meilleure voiture …
EssaisNissan Rogue 2021 : on veut plus de versions!
Le Nissan Rogue a reçu un gros coup de plumeau pour 2021! Entièrement renouvelé, ce Rogue de nouvelle génération est pas mal différent de l’ancien. Nouveau style, conduite revue, difficile de ne pas être enthousiasmé par ce que nous propose Nissan. Cette métamorphose , Nissan l’a accomplie sur plusieurs produits …
EssaisNissan Rogue 2021 : le diable est dans les détails
Lors du dévoilement du Nissan Rogue 2021 , certains membres de la presse automobile ont décrié un changement trop timide. Après tout, cette nouvelle génération du Rogue nous revenait avec une motorisation pratiquement inchangée, aucune variante hybride ni de nouvelle fonctionnalité démarquant vraiment ce modèle de ses concurrents. Mis à …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires