Voltswagen : un nouveau nom pour VW, mais pas vraiment

Un peu plus de cinq ans après s'être fait prendre à mentir au monde entier avec le « dieselgate », Volkswagen ne semble pas avoir retenu la leçon sur l'importance de l'honnêteté. 

Plus tôt cette semaine, la division américaine du géant automobile Volkswagen a annoncé qu'elle changerait son nom pour « Voltswagen », afin de démontrer son sérieux dans l'électrification de sa gamme de véhicules. 

Après avoir publié une décalaration officielle confirmant ce changement de nom, Volkswagen a même changé son nom d'utilisateur sur Twitter.

Cependant, selon le Wall Street Journal, tout cela ne serait qu'une mascarade en lien avec une campagne marketing entourant la commercialisation prochaine du nouveau ID.4.

Le problème, c'est que cette « déclaration officielle » de la part de Volkswagen a créé beaucoup de confusion. Si bien que les stratèges de marketing de la marque sont maintenant pointés du doigt et que des questions sont soulevées quant aux intentions de la compagnie de vouloir faire bouger le cours de son action en bourse. « Nous n'avions aucune intention de tromper qui que ce soit. Tout cela n'était qu'une opération marketing pour que les gens parlent de l'ID.4 », a commenté au Wall Street Journal un porte-parole de Volkswagen à Wolfsburg, en Allemagne. 

Offensive électrique

Le constructeur allemand prépare une grande offensive avec l'arrivée de plusieurs modèles 100% électriques au cours des prochaines années. Le premier à arriver chez nous sera l'utilitaire ID.4 On a également récemment confirmé l'arrivée du ID. Buzz en 2023, lequel est largement inspiré du légendaire Microbus. Voltswagen souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30% d'ici 2025 et devenir carboneutre en 2050.

Volkswagen Canada n'a pas émis de communiqué officiel en lien avec cette affaire, mais le responsable des communicaitons a confirmé au Guide de l'auto qu'il s'agissait d'une initiative exclusivement américaine.

En vidéo: 10 nouveautés qu'on aime du Volkswagen ID.4 2021

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéVolkswagen pourrait supprimer 5000 emplois d'ici 2024
Le géant allemand de l’automobile Volkswagen a annoncé dimanche un plan de suppression d’emplois non chiffré, mais qui pourrait concerner jusqu’à 5 000 postes d’ici fin 2023 dans le cadre d’une réduction des coûts destinée à financer la transition vers l’électrique. Le groupe a fait part dans un communiqué d’un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires