Mazda CX-9 2021 : plaire au conducteur ou à la famille?

Points forts
  • Conduite dynamique et tenue de route
  • Look sensas et toujours d’actualité
  • Intérieur chic et distinctif (éditions spéciales)
Points faibles
  • Capacité de remorquage inférieure à la moyenne
  • Compromis d’espace et de chargement
  • Système multimédia souvent frustrant
Évaluation complète

À la suite de l’importante mise à jour du Dodge Durango pour 2021 et du dévoilement récent du Nissan Pathfinder 2022, le Mazda CX-9 se retrouve parmi les plus vieux VUS à trois rangées sur le marché. Lui et le Honda Pilot datent de l’année modèle 2016, mais ils se révèlent encore très compétents et attrayants.

Le Pilot jouit d’une mécanique fiable et puissante en plus de proposer un intérieur bien aménagé. Le CX-9? Son design sublime et sa conduite inspirée continuent de le démarquer. Des rides, il n’en a tout simplement pas.

Photo: Guillaume Rivard

100 ans, ça se fête!

Pour demeurer au goût du jour, Mazda avait apporté quelques améliorations au CX-9 pour 2020. Un an plus tard, on a droit à deux éditions spéciales haut de gamme. Le CX-9 Kuro (50 150 $) vient se glisser juste au-dessus de la version GT et on le reconnaît par sa peinture extérieure gris polymétal ou noir de jais, ses rétroviseurs, sa calandre et ses roues en alliage métallique de 20 pouces au fini noir de même que ses sièges en cuir rouge.

Photo: Guillaume Rivard

Le très chic CX-9 100e anniversaire (53 350 $), que nous avons essayé, est offert exclusivement avec un extérieur blanc nacré et un intérieur rouge grenat – à l’instar de la Mazda R360 1960, la première voiture de tourisme produite par le constructeur japonais fondé en 1920. D’ailleurs, un modèle réduit est remis aux clients au moment de la livraison, une belle attention. Des écussons rappelant le centenaire de la marque se retrouvent aussi sur la carrosserie, le moyeu des roues, les tapis, les appuie-tête avant et la clé intelligente.

La performance et le plaisir avant tout

Peu importe la saison, le Mazda CX-9 2021 fait passer d’agréables moments sur la route, surtout pour le conducteur. En comparaison avec ses rivaux, c’est lui qui se comporte le plus comme une voiture. Le roulement est plus doux et silencieux que vous l’imaginez, tandis que la direction s’avère toujours aussi communicative que dans les autres modèles de la marque. Les freins font du bon boulot pour ralentir ce VUS intermédiaire de 1 994 kilos – quand même le plus léger de la catégorie – mais une meilleure réponse de la pédale serait souhaitable.

Photo: Guillaume Rivard

Sa légèreté, le CX-9 la doit en partie à un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,5 litres. Alimenté par de l’essence super (indice d’octane de 93), il développe une puissance de 250 chevaux et un couple très généreux de 320 livres-pied. Avec de l’ordinaire, on perd 23 chevaux et 10 livres-pied, mais le couple est accessible encore plus tôt, soit à 2 000 tours/minute au lieu de 2 500.

Aux commandes d’un véhicule de la taille du CX-9, la différence n’est pas énorme, mais il est clair que le choix d’un carburant plus riche aura un effet bénéfique sur la santé à long terme du moteur. Par ailleurs, bien que les accélérations soient convaincantes dans l’ensemble, le décalage du turbo nous laisse un peu sur notre appétit. Chose certaine, le contraste est grand avec une Mazda3 Turbo ou un CX-5 équipé du même bloc lors des départs arrêtés!

En passant, la boîte automatique qui l’accompagne n’a pas changé; elle compte six rapports alors que plusieurs rivaux sont passés à 8 ou même 10 rapports. Malgré cela, la consommation du CX-9 est parmi les plus basses – 10,5 L/100 km en moyenne selon Ressources naturelles Canada ou un peu plus de 12 L/100 km lors de notre essai hivernal.

Photo: Guillaume Rivard

Les mêmes compromis

Un constructeur automobile doit-il essayer de plaire au plus grand nombre et ainsi augmenter ses ventes ou bien rester fidèle à ses valeurs coûte que coûte? Dans le cas du CX-9, Mazda penche encore vers la seconde option. C’est pourquoi beaucoup d’acheteurs potentiels, plus pragmatiques peut-être, préfèrent regarder ailleurs.

Sauf en conduite normale, le moteur turbo à quatre cylindres doit travailler plus fort qu’un V6 pour livrer un rendement comparable. Il n’est pas trop bruyant, mais certes un peu moins doux. De plus, le CX-9 se limite à une capacité de remorquage de 3 500 livres, alors que la majorité des rivaux sont capables de tirer jusqu’à 5 000 livres. Les familles avec une grosse roulotte peuvent donc faire une croix dessus.

Photo: Guillaume Rivard

Ensuite, il y a l’espace. Le décor intérieur du grand Mazda est certes bien beau et raffiné, surtout en version 100e anniversaire, mais la banquette de troisième rangée est assez étroite et le coffre ne peut engloutir que 407 litres – ou 2 017 litres quand tous les dossiers arrière sont rabattus. Bizarre mais vrai : avec sa configuration à six places comprenant une console centrale à la deuxième rangée, la surface de chargement ainsi créée ne nous inspirait guère confiance pour transporter un téléviseur de 65 pouces chez le réparateur… si bien que nous avons choisi d’utiliser une  Subaru Crosstrek à la place!

Ne parlons même pas du système d’infodivertissement de Mazda, qui manque clairement de convivialité par rapport aux autres VUS de la catégorie.

Photo: Guillaume Rivard

Verdict

Bien que son design soit encore très d’actualité et que sa conduite l’avantage par rapport à la concurrence, le Mazda CX-9 2021 doit s’avouer vaincu sur le plan pratique. Si l’on tient compte de l’ensemble des besoins d’une famille moderne, un Kia Telluride, Hyundai Palisade, Honda Pilot ou Ford Explorer représentent de meilleurs choix, sans hésiter.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursMazda CX-9 : attendre ou acheter maintenant?
Je m’intéresse au Mazda CX-9 , particulièrement à la nouvelle version Kuro. J’aimerais toutefois savoir si Mazda est sur le point de le renouveler puisque je préférerais à ce moment attendre la prochaine génération. --------------------- Bonjour Keven, On peut effectivement lire et entendre plusieurs rumeurs concernant le futur Mazda CX-9.
ActualitéDeux nouvelles éditions du Mazda CX-9 pour 2021
Pour 2021, Mazda a sommairement modernisé son CX-9 en plus d’offrir deux éditions spéciales. Au sein de la gamme du CX-9, l’édition Kuro vient se glisser juste au-dessus de la version GT. On le reconnaît par sa peinture extérieure gris polymétal ou noir de jais de même que par ses …
Questions des lecteursPeut-on utiliser de l'essence ordinaire dans un Mazda CX-9?
J'envisage l'achat d'un Mazda CX-9 2020. Ayant déjà un peu de réticence envers les moteurs turbocompressés, j'hésitais à envisager ce véhicule dont j'aime le look et l’intérieur. Est-ce que l'utilisation d'essence ordinaire risque de miner la fiabilité de ce moteur 4 cylindres turbocompressé? Comme je fais plus de 40 000 …
ActualitéLes modèles Mazda 100e anniversaire s’en viennent au Canada
Bonne nouvelle pour les consommateurs canadiens : les modèles Édition 100e Anniversaire annoncés par Mazda plus tôt cette année seront disponibles chez nous aussi, et ce, à compter de l’automne. Créés pour souligner le centenaire de la fondation de la compagnie (au départ, elle fabriquait des produits de liège), ces …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires