Cadillac Escalade 2021 : impressionnant à tous points de vue

Points forts
  • Groupe motopropulseur souple et performant
  • Confort royal
  • Tenue de route au sommet de sa catégorie
  • Habitacle superbement réalisé
  • Motorisation diesel disponible sans surcoût
Points faibles
  • Moteur V8 gourmand
  • Vraiment pas donné
  • En avez-vous vraiment besoin?
Évaluation complète

Imposant et statutaire, le Cadillac Escalade représente à lui seul toute la démesure américaine, ne serait-ce que par sa taille. Avec un peu moins de 5,5 mètres de long, 1,95 mètre de haut et 2 515 kg sur la balance, on est loin d’une sous-compacte!

S’il en impose physiquement, c’est aussi et surtout la qualité du travail fourni par Cadillac qui impressionne. Pour s’en convaincre, il suffit d’entrer dans l’habitacle, et mesurer l’écart creusé par le nouvel Escalade comparé à son prédécesseur.

Une fois la grosse porte ouverte et les pieds posés sur le marchepied rétractable, le conducteur découvre un habitacle magnifiquement réalisé. Oubliez les plastiques durs et cheap des Escalade vendus dans les années 2000. Le millésime 2021 propose un intérieur joliment dessiné et dont les matériaux sont très agréables, à la vue comme au toucher.

Grâce à son nouvel écran incurvé de 38 pouces, l’Escalade se veut encore plus techno. La qualité d’affichage est superbe, les commandes simples à utiliser et le combiné d’instrumentation qui fait face au conducteur dispose même d’une caméra avant et d’un système de vision nocturne (optionnel). Que demander de plus?

Encore plus spacieux

Grâce au train arrière doté d’une nouvelle suspension indépendante, Cadillac a pu abaisser le plancher et augmenter l’espace intérieur. Deux adultes de moins de 6 pieds peuvent désormais utiliser confortablement la troisième rangée, ce qui n’était pas le cas avec le modèle précédent. D’autant plus que le moelleux de l’assise et du dossier donne également satisfaction.

Dans la deuxième rangée, les sièges capitaine montés dans notre véhicule d’essai étaient confortables et l’espace amplement suffisant. Enfin, deux grands écrans (dont la définition est superbe) permettent aux occupants de se divertir s’ils trouvent le temps long.

Les sièges avant, chauffants, ventilés et bien dessinés, fournissent un maintien suffisant et préservent adéquatement le conducteur et le passager. Vous l’avez compris, peu importe l’endroit où l’on s’assoit, toutes les banquettes sont confortables et permettent d’envisager les longs trajets sans crainte. D’autant plus qu’une fonction de massage est même offerte à l’avant!

Le coffre, dont la vitre arrière peut s’ouvrir indépendamment du hayon, offre une contenance 722 litres derrière la troisième rangée de sièges et de 2 064 litres une fois cette dernière rabattue. Et si vous souhaitez abaisser tous les sièges, le volume total culmine à 3 426 litres! De quoi faire de vous une personne très en demande dans les déménagements, même si le seuil de chargement, plutôt haut, demande de la poigne pour loger des objets lourds.

Photo: Frédéric Mercier

Un V8 puissant… et gourmand!

Sous le capot de notre modèle d’essai, on retrouve un moteur V8 de 6,2 litres, utilisé avec plusieurs véhicules signés General Motors. Dans cette configuration, il développe 420 chevaux et 460 lb-pi de couple. Sur la route, ce bloc réalise des performances convaincantes et des accélérations étonnantes considérant les 2 515 kg à vide qu’il faut déplacer.

Toutefois, l’Escalade n’échappe pas aux lois de la physique et ces bonnes performances se paient évidemment à la pompe. Au cours de notre semaine d’essai, nous n’avons jamais pu descendre sous les 14 L/100 km dans des conditions idéales, et ce chiffre est monté à 20 L/100 km lors de déplacements en ville. Au terme de notre semaine d’essai, nous avons noté une moyenne peu glorieuse de 18,5 L/100 km.

Si vous roulez beaucoup, l’option du moteur 6 cylindres 3 litres turbodiesel pourrait être intéressante, puisque sa consommation de carburant officielle s’élève à 10,6 L/100 km contre 14,8 L/100 km pour le moteur à essence. La puissance est évidemment inférieure (277 chevaux), toutefois le couple maximum, identique au V8 mais disponible à 1 500 tr/min au lieu de 4 100 tr/min, devrait permettre de conserver des accélérations adéquates.

Du côté des capacités dynamiques, les progrès sont également notables. Le nouveau train arrière développé par GM améliore sensiblement la tenue de route. Bien campé sur ses suspensions, l’Escalade parvient à ne pas trop faire sentir son poids élevé. Il n’y a que sur des routes de montagne qu’on ressent vraiment la masse importante du véhicule, les changements de direction rapides n’étant pas vraiment son point fort. Cela dit, Cadillac propose tout de même un bon compromis dynamique sans sacrifier le confort.

La qualité de roulement est d’ailleurs à souligner. Haut sur pattes, l’Escalade se joue des nids-de-poule et des trous qui jalonnent les routes québécoises sans aucune difficulté. Essayé lors d’une grosse tempête hivernale, le VUS de Cadillac s’est montré sécurisant en toutes circonstances. Et une fois arrivé à destination, il est inutile de pelleter votre espace de stationnement avant de s’y engager. Un banc de neige? Quel banc de neige?

Une fois rendu sur voie rapide, le gros Escalade fait étalage de ses excellentes qualités autoroutières. Assis en hauteur, et confortablement préservé des agressions extérieures, le conducteur voit les kilomètres défiler sans ressentir la moindre fatigue. La très bonne insonorisation, en dépit d’une forme peu aérodynamique, est également un point fort, et ce, peu importe l’état de la route ou la force du vent.

Photo: Julien Amado

Convaincant, mais pas donné!

On ne peut qu’applaudir le travail réalisé par Cadillac dans la catégorie des VUS pleine grandeur. Alors que l’Escalade se défendait encore très bien avant cette refonte, cette nouvelle mouture se place au sommet de son segment de manière indiscutable.

En revanche, toutes ces qualités se paient plutôt cher. Avec un prix de départ de 92 248 $, la facture est tout de même salée. Et si vous optez pour la version ESV à l’empattement allongé, il faudra débourser au moins 105 248 $.

Photo: Frédéric Mercier

Notre modèle d’essai, une version Sport Platinum équipée de jantes optionnelles de 22 pouces, d’un réfrigérateur sous l’accoudoir central et de la vision nocturne coûtait 127 268 $!

Bien qu’il partage sa plate-forme et certains moteurs avec le GMC Yukon et le Chevrolet Suburban, le Cadillac Escalade se démarque suffisamment pour ne pas être qualifié de Chevrolet endimanché. La qualité de son intérieur et sa technologie embarquée le différencient suffisamment de ses deux cousins. Mais en avez-vous vraiment besoin?

En vidéo: Antoine Joubert présente le Cadillac Escalade 2021

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvComment expliquer l’engouement pour le Cadillac Escalade?
Alors que General Motors promet un sans essence en proposant un nouveau Hummer entièrement électrique , les moteurs V8 n’ont décidément pas dit leur dernier mot. Récemment, l’engouement entourant le dévoilement du nouveau Cadillac Escalade 2021 a prouvé à quel point les gros VUS à essence ont encore de nombreux …
EssaisCadillac Escalade 2021 : un rêve sans frontière
Le Cadillac Escalade est devenu un symbole de l’Amérique. Au même titre qu’Elvis, que Coca-Cola… ou Amazon! Un véhicule débarqué en 1999, et qui avait pour optique de répliquer à l’arrivée du Lincoln Navigator . Hâtivement, les ingénieurs de GM avaient alors passé quelques fins de semaine à endimancher un …
guideauto.tvCombien coûte… le Cadillac Escalade 2021?
Le Cadillac Escalade de nouvelle génération arrive sur nos routes cet automne, et il ne passera certainement pas inaperçu! Avec sa grosse calandre et son allure modernisée, l’Escalade continue de faire l’envie des amateurs de véhicules de luxe. À l’intérieur, on a désormais droit à un immense écran courbé de …
ActualitéCadillac promet encore plus de modèles V et Blackwing
Il y a exactement un mois, Cadillac dévoilait les nouvelles CT4-V et CT5-V Blackwing 2022 , deux voitures encore plus performantes que les CT4-V et CT5-V, qui sont plutôt des versions de milieu de gamme. Mais ce n’est qu’un début… Nous en avons maintenant la confirmation grâce à l’ingénieur en …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires