Volkswagen Jetta GLI 2020 : faites votre propre vin!

Points forts
  • Amusante à conduire
  • Relativement spacieuse
  • Économique
  • Moteur performant
Points faibles
  • Suspension un peu trop ferme
  • La transmission se comporte bizarrement par moment
  • Trop de modes de conduite
Évaluation complète

Il y a 10 ou 15 ans, les jeunes de ma génération semblaient tous en extase devant les Honda Civic Si, Acura ILX et Volkswagen Golf GTI.

Il y a avait aussi la Jetta GLI, équipée de la même mécanique que la GTI. La GLI de l’époque me faisait particulièrement rêver, offrant confort, espace et performances dans un format qui me plaisait beaucoup! Sa mécanique était plus complexe qu’une Civic Si, surtout si l’on optait pour un modèle automatique avec la boîte à double embrayage, mais malgré tout, ça restait un produit assez simple.

Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait le cas. La Jetta GLI moderne n’est plus le produit simple qui me faisait autrefois rêver. C’est maintenant une automobile victime de la tendance des modes de conduite. À force de pouvoir tout ajuster soi-même, on perd l’essence du produit, au point où l’on se demande quel était le but des ingénieurs...

Beaucoup de positif

La GLI a beaucoup de qualités.

La première, c’est son moteur. Il s’agit d’un quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé, dont la puissance est portée à 228 chevaux et 258 livres-pied de couple. Il est disponible en duo avec une boîte manuelle à six rapports, ou en option avec une boîte automatique à sept rapports de type DSG, c’est-à-dire manuelle robotisée à double embrayage. En tous les cas, le moteur envoie sa puissance aux roues avant, habilement distribuée d’une roue à l’autre à l’aide d’un différentiel intelligent.

Photo: Marc-André Gauthier

Ensuite, il y a le châssis de la voiture, juste assez rigide. Le tout, combiné à une direction précise, garantit une conduite relevée, mais adaptée au quotidien.

Finalement, il y a l’habitacle de la voiture en général. Il est spacieux. Même si techniquement la Jetta est une berline compacte, on a plutôt l’impression d’être dans une voiture intermédiaire. On a donc des places confortables à l’avant et à l’arrière, et le design de la planche de bord et du tableau de bord est résolument moderne et avant-gardiste, surtout grâce à l’absence de cadrans, lesquels sont remplacés par un écran haute définition, comme c’est la mode dans les véhicules de luxe.

Photo: Marc-André Gauthier

Au centre de la planche de bord, on retrouve un écran habité par un système d’infodivertissement au joli design, facile à utiliser, et offrant toutes les fonctionnalités dont on peut rêver. On peut même faire passer la carte de navigation à l’écran du tableau de bord, histoire de minimiser le temps que les yeux passent hors de la route! Cela dit, en trois semaines d’essai, j’ai rencontré plusieurs bogues à l’utilisation, surtout en ce qui concerne Apple CarPlay. En 2021, c’est rare que ça se produise, et Volkswagen doit se pencher là-dessus.

Décidez ce que vous voulez nous donner

Comme mentionné en introduction, la Jetta GLI offre divers modes de conduite. En fait, on peut personnaliser plusieurs paramètres, dont la fermeté du châssis et de la suspension, la fermeté de la direction, le comportement de la transmission, le comportement des aides électroniques, le comportement du différentiel avant, et j’en passe!

Photo: Marc-André Gauthier

L’impact de ces réglages est tel qu’ils viennent dramatiquement altérer le comportement de la voiture. Si l’on met tout en mode Confort, on est dans une voiture qui se prend pour une Audi A4, mais sans le rouage intégral Quattro, et sans réel dynamisme. La transmission agit bizarrement, semblant incapable de réaliser des accélérations linéaires. En mode Normal, on retrouve ce qui semble être une GLI, mais la transmission continue de faire des siennes par moment, et la suspension est un peu trop ferme pour nos routes. En mode Sport, on dirait que la voiture a été préparée pour la piste. Tout est précis, à couper au couteau, mais le comportement de la transmission et de la suspension ne convient pas du tout à nos routes.

La solution? Personnaliser l’ensemble. Ainsi, si vous voulez une expérience balancée, comme les GLI du temps, il faut mettre la suspension en mode Confort, la transmission en mode Normal, et tout le reste en mode Sport. Ainsi, vous pourrez profiter de la précision et des performances de la voiture, sans que la moindre bosse vienne ruiner l’expérience.

Photo: Marc-André Gauthier

Bref, tout ça est frustrant. Nous sommes désormais incapables de savoir ce que les ingénieurs voulaient que l’on ait comme produit. C’est comme si un sommelier faisait un vin, mais le vendait avec du sel, du sucre, et un paquet d’arômes sur le côté, vous donnant l’opportunité de créer une fragrance à votre goût! C’est justement ça l’idée d’acheter un vin, c’est de goûter un produit que l’on nous propose, de vivre ce que le créateur avait en tête. Si l’on aime, tant mieux, si l’on n’aime pas, on passe à autre chose.

Ainsi, pour la Jetta GLI, tous les ingrédients sont là, mais de demander au conducteur de faire le dosage lui-même, ça ruine l’expérience, et ça diminue le travail des artisans derrière le produit.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MécaniqueInspection : la Volkswagen Jetta GLI nous livre ses secrets
Si vous vous intéressez le moindrement aux automobiles de performance, vous avez déjà lu sur la Volkswagen Jetta GLI . Particulièrement populaire au Québec, il s’agit de la variante la plus puissante de la Jetta. Essentiellement, la GLI est à la Jetta ce que la GTI est à la Golf.
guideauto.tvCombien coûte… la Volkswagen Jetta GLI 2020?
Autrefois directement importée d’Allemagne, la Volkswagen Jetta n’a plus grand-chose à voir avec ce pays d’Europe, si ce n’est que le logo qui trône sur sa calandre. Désormais réservée aux marchés de l’Amérique du Nord et de la Chine, la Jetta s’est grandement embourgeoisée avec les années, devenant l’une des …
guideauto.tvEn studio : la Volkswagen Jetta GLI, une grande oubliée
Quand on pense à une voiture sport chez Volkswagen , la Golf GTI nous vient rapidement en tête. C’est moins le cas de la Jetta GLI . Pourtant, les deux véhicules partagent la même mécanique, un bloc à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. En bref, la GLI est à …
Questions des lecteursUne Volkswagen Jetta GLI en hiver?
J’envisage d’acheter une Volkswagen Jetta GLI , et je compte la conduire à l’année. Étant donné qu’elle n’a pas quatre roues motrices, je m’interroge sur ses capacités hivernales. Est-ce qu’elle va me faire rager? ----------- Bonjour Marc, La Jetta GLI est effectivement offerte en rouage à traction seulement. C’est bien …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires