Subaru Crosstrek Outdoor 2021: une favorite des Québécois

Points forts
  • Intérieur spacieux et polyvalent
  • Consommation raisonnable (BVA)
  • Transmission intégrale efficace
  • Excellente visibilité
Points faibles
  • Aménagement et volume utile du coffre (PHEV)
  • Boîte manuelle dépassée
  • Direction légère
  • Système d’arrêt-démarrage peu raffiné
Évaluation complète

Voici une des favorites des Canadiens et plus encore des Québécois : la Subaru Crosstrek. En 2020, elle s’est hissée à la seconde place du créneau des petits utilitaires, entre le Hyundai Kona, le champion, et le Nissan Kicks, qui a décroché la troisième place.

Du coup, la Crosstrek est devenue le modèle le plus populaire de Subaru avec des ventes en hausse de 14 %. Les Québécois ont d’ailleurs acheté à eux seuls environ 40 % de l’ensemble des Crosstrek qui ont trouvé preneur au pays. Proche parente de l’Impreza, elle a même été un des seuls modèles de sa marque, avec la berline sport WRX, auquel la pandémie n’a pas imposé une baisse de ventes.

Ce succès a toutes les chances de se poursuivre cette année puisque la Crosstrek 2021 bénéficie d’améliorations attrayantes. On la reconnaît à sa carrosserie légèrement remaniée. Sa silhouette demeure inchangée, mais il y a une nouvelle calandre, de nouveaux blocs optiques, des contours d’arche de roue redessinés et des roues en alliage de 17 et 18 po de formes différentes. Parmi les coloris du nuancier, on dénote la disparition de l’Orange soleil, cette teinte criarde qui avait beaucoup plu depuis l’apparition de ce modèle, en 2013. Le Jaune plasma nacré (photos) s’y substitue pour satisfaire ceux qui affectionnent le tape-à-l’oeil.

Nouvelle version, nouveau moteur

Signe d’une popularité soutenue, la gamme s’enrichit d’une nouvelle variante baptisée Crosstrek Outdoor, mais aussi d’une seconde motorisation plus puissante. L’Outdoor fait partie des trois versions les mieux équipées avec les Crosstrek Sport et Limited. C’est cependant la seule qui peut être parée de cette fameuse teinte jaune — sans frais additionnels. Sa dotation comprend, entre autres, un système de gestion de la traction bimode X-Mode exclusif, les services connectés Starlink, le système de détection de véhicules en approche et une nouvelle caméra avant qui, avec son champ d’action de près de 180 degrés, aide à capter la présence d’obstacles à une intersection comme en conduite hors route.

À l’instar de la version Limited, l’Outdoor est animée par le nouveau 4 cylindres à plat (Boxer) de 2,5 L. Ce moteur, que partagent les Subaru Forester, Legacy et Outback, livre 182 ch et 176 lb-pi de couple. Cela représente un gain de 30 ch et 31 lb-pi par rapport au 2,0 L des Crosstrek Commodité, Tourisme et Sport moins coûteuses. Ce moteur retranche environ 1,5 s sur les 9 s nécessaires au 2,0 L pour passer de 0 à 100 k/h. C’est mieux, mais ça ne décoiffe personne. Cela dit, puisque la Crosstrek a une vocation familiale et même certaines aptitudes hors route associées, entre autres, à son excellente transmission intégrale permanente de série, laissons à la WRX le soin de nous décoiffer!

Photo: Subaru

Vive l’automatique!

Les Crosstrek à moteur de 2,0 L sont livrées avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports de série ou une automatique à variation continue Lineartronic contre supplément. Celui de 2,5 L est jumelé uniquement à une boîte automatique. Pour ces deux moteurs, ce type de boîte offre un double avantage. D’abord, Subaru a compris depuis longtemps qu’il est nécessaire d’intégrer à la programmation de leur système électronique de gestion des simulacres de changements de rapports. Cela minimise les hausses de régimes à l’effort, qui peuvent être bruyantes, tout en rassurant les automobilistes peu familiers avec le fonctionnement naturel de ce genre de boîte automatique. Et ça marche!

Et c’est tant mieux puisqu’une boîte à variation continue est indéniablement écoénergétique comparativement à n’importe quelle boîte manuelle. Les cotes de consommation moyenne du moteur de 2,0 L publiées par ÉnerGuide l’illustrent éloquemment. Il réalise une moyenne de 7,9 L/100 km avec la boîte automatique et 9,4 L avec la boîte manuelle. Même le moteur de 2,5 L fait mieux avec sa boîte automatique (8,0 L) que celui de 2,0 L avec la manuelle. En adoptant une conduite raisonnée avec l’Outdoor dont nous avons fait l’essai, nous avons abaissé cette moyenne à 7,7 L. Pourquoi choisir la manuelle dans ces conditions? D’autant plus que son maniement imprécis impose de la retenue au conducteur.

En 2021, il y a une autre raison de choisir une Crosstrek à boîte automatique. Désormais, toutes ces versions sont munies de l’ensemble très complet de dispositifs d’aide à la conduite EyeSight; des dispositifs dont l’action n’est pas intrusive, contrairement à ceux d’autres marques. Cela s’ajoute à l’intérieur spacieux et polyvalent apprécié de ce véhicule, tout comme son vitrage généreux qui assure une excellente visibilité dans toutes les directions, chose rare aujourd’hui.

Photo: Subaru

Hybride rechargeable

Une variante à motorisation hybride rechargeable fait également partie de la gamme de la Subaru Crosstrek. Les internautes aguerris auront remarqué que cette variante n’apparaît pas sur le site internet de Subaru Canada. Puisqu’elle ne sera offerte qu'au Québec, il faut consulter le site des concessionnaires québécois (https://quebecsubaru.ca/) pour découvrir quelques bribes d’informations à son sujet.

En propulsion électrique, cette Crosstrek électrifiée devrait parcourir jusqu’à 27 km, affirme ÉnerGuide. On est loin des 68 km promis par Toyota pour son RAV4 Prime doté d’une batterie de 18,1 kWh; un hybride rechargeable étiqueté à partir de... 44 990 $.

Faute de disposer d’une autonomie électrique aussi « importante », il n’empêche que, comparativement à une Crosstrek ordinaire à boîte automatique, l’hybride rechargeable consomme 15 % moins de carburant, toujours selon les cotes d’ÉnerGuide (6,7 L/100 km pour la Crosstrek hybride comparativement à 7,9 pour l’ordinaire).

Photo: Subaru

Les incitatifs à l’achat et à la location proposés par les deux paliers de gouvernement permettront de l’obtenir à bon prix. Dans le cas d’un achat, par exemple, ces incitatifs totalisent 6 500 $ (4 000 $ du Québec et 2 500 $ du Canada), ce qui la rendrait un peu plus coûteuse qu’une Crosstrek Limited. Or, dans l’éventualité où l’acheteur envisagerait l’achat de la Limited et qu’il devrait parcourir de grandes distances annuellement, alors l’achat de cette version hybride serait défendable.

Avouons que, plus que tout, cette nouveauté annonce l’électrification progressive que subira la gamme de Subaru et l’arrivée, dès 2022, de son premier véhicule 100 % électrique. Une histoire à suivre...

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2021 du Guide de l’auto : Subaru Crosstrek
Comme à chaque année, le Guide de l’auto publie ses meilleurs achats dans toutes les catégories de véhicules. Parmi eux, les VUS sous-compacts sont les modèles qui ont connu la plus forte augmentation des ventes ces dernières années. Des véhicules de plus petit format que les VUS compacts, mais qui …
EssaisSur la route avec le Subaru Crosstrek Outdoor 2021
Bien qu’elle semble avoir été conçue pour le Québec, la Subaru Crosstrek a souvent été critiquée par notre équipe en raison de la trop faible puissance de sa motorisation. Pour l’année-modèle 2021, Subaru exauce nos vœux avec la commercialisation de la Crosstrek Outdoor , une nouvelle variante qui cache un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires