Genesis : des ventes timides malgré des produits convaincants

J’ai eu l’opportunité de passer la journée au volant des derniers produits Genesis, soit la berline intermédiaire G80 et le VUS intermédiaire GV80.

Après ces essais, force est d’admettre que Genesis a encore beaucoup de pain sur la planche. Mais pas au chapitre de ses véhicules, oh non!

Des autos exceptionnelles

L’idée, ici, n’est pas de faire un compte-rendu détaillé de l’essai des deux véhicules. À ce sujet, je vous invite à consulter nos essais routiers complets en suivant les liens ci-dessous.

Ce billet vise plutôt à peindre le portrait de la situation de la marque de luxe coréenne qui, depuis son entrée en scène il y a quelques années, a bien de la difficulté à s’implanter chez nous.

Photo: Marc-André Gauthier

Pouvoir conduire les deux plus récents modèles de la marque m’a permis de constater à quel point l’offre de Genesis est sérieuse. La qualité est indéniablement au rendez-vous et le résultat a de quoi surprendre.

Autant la G80 que le GV80 sont disponibles avec deux moteurs différents. Le premier est un quatre cylindres turbocompressé de 2,5 litres, bon pour 300 chevaux et 311 livres-pied de couple. Le deuxième est un six cylindres biturbo, déployant 375 chevaux et 391 livres-pied de couple. Dans les deux cas, on a affaire à des mécaniques dont le raffinement et le comportement n’ont rien à envier aux moteurs que l’on retrouve chez la concurrence allemande.

En matière de finition, les Genesis impressionnent encore plus! La qualité des matériaux et de l’assemblage rivalise avec ce que fait Lexus, et la présentation est elle aussi impeccable.

En ce qui a trait au comportement routier, les véhicules Genesis sont un peu moins raffinés que les produits allemands, dans la mesure où ils sont moins précis en conduite. En revanche, ils font bien mieux que les bagnoles de luxe japonaises, au point où il devient difficile de recommander une Lexus ou une Infiniti à la place de la G80 ou du GV80.

Photo: Marc-André Gauthier

Une tâche colossale

Les voitures que fabrique Genesis, donc, se sont rapidement taillées une place parmi les meilleures de leurs catégories respectives. Pourtant, les ventes ne reflètent aucunement ce constat. Celles-ci demeurent très faibles et, même si la marque est encore toute jeune, il faudra un jour ou l’autre que les consommateurs soient au rendez-vous.

Malgré un début d’année moribond à cause de la COVID-19 - ce qui fut toutefois le cas pour tout le monde -, on observe une légère augmentation en 2020. Mais Genesis devrait faire bien mieux que ça, surtout avec la qualité de ses produits.

Cela illustre bien son problème, et démontre l’une des tristes réalités de l’industrie automobile : les consommateurs n’achètent pas nécessairement le meilleur produit.

Comment expliquer cela? Il y a trois pistes! La première, c’est que Genesis n’est pas perçue par les acheteurs comme étant une véritable compagnie de luxe. Ces acheteurs considèrent les Genesis comme des Hyundai haut de gamme. Pourtant, Infiniti, Lexus, et Lincoln vendent littéralement des versions endimanchées de voitures ordinaires.

Photo: Marc-André Gauthier

La deuxième piste, c’est que Genesis est encore une jeune entreprise. Elle n’est pas sur notre marché depuis longtemps, et se faire un nom, ça prend du temps. Cela dit, un constructeur comme Tesla démontre bien qu’avec le bon marketing et la bonne stratégie, on peut rapidement passer du statut de startup à celui de la compagnie automobile qui vaut le plus cher au monde!

La troisième piste, c’est que Genesis a un peu fait les choses à l’envers. On a commencé par vendre une berline de luxe intermédiaire, un segment délaissé depuis des lustres, et qui continue de rapetisser d’année en année. Ensuite, Genesis a lancé une grande berline, puis une berline compacte. On arrive bien tard avec un VUS intermédiaire, et encore plus tard avec un VUS de luxe compact, le GV70, qui n’arrivera qu’en 2022 et qui aurait logiquement dû être le premier modèle Genesis à faire son entrée sur le marché.

La situation de Genesis est probablement le fruit d’un mélange de ces trois facteurs. La route sera longue et difficile pour arriver à concurrencer Infiniti et Lexus en matière de ventes au Canada, et encore plus longue pour chauffer les marques de luxe allemandes. Au moins, Genesis a les produits pour le faire, un service hors-pair, et semble-t-il, l’appui financier presque illimité de la maison-mère en Corée.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsGenesis G80 2021 : une claque au visage
Une claque au visage de qui? De tous ceux qui ont abandonné le segment des berlines intermédiaires de luxe, mais particulièrement de Lincoln , qui devrait certainement tirer une leçon à la vue de cette nouvelle G80. Une voiture que les Américains auraient sûrement adoptée en grand nombre si elle …
BaladoBalado : Genesis, une marque de luxe qui voit grand
Dans un marché aussi compétitif que celui de l’automobile, il y a peu de place pour de nouvelles marques. C’est pourtant le pari que prend Genesis , qui tente de faire sa place dans le marché des véhicules de luxe. Division de prestige du constructeur Hyundai, Genesis s’impose tranquillement dans …
SurvolLe Genesis GV80 2021 arrive bientôt
Officiellement dévoilé en début d’année 2020, le nouveau Genesis GV80 sera disponible au Québec dès cet automne. Premier véhicule utilitaire de la jeune marque Genesis, le GV80 s’ajoute à une gamme qui compte déjà trois berlines : la G70 , la G80 et la luxueuse G90 . Un VUS de …
Premiers contactsGenesis GV80 2021 : de la mine dans le crayon
Il fut une époque pas si lointaine où chaque VUS qui débarquait sur le marché était assuré d’un certain succès. On doit d’ailleurs à plusieurs d’entre eux la survie ou la renaissance d’une marque, ainsi que les changements de perception de la clientèle face à un emblème qui avait perdu …
ActualitéLes ventes de véhicules neufs ont chuté de 20 % en 2020
L’industrie automobile canadienne sort de l’année 2020 avec une performance un peu moins désastreuse qu’on l’anticipait en raison de la pandémie de COVID-19. Certainement, elle s’en est mieux tirée que plusieurs autres secteurs, comme la restauration, les vols et le tourisme. Les ventes de véhicules neufs au pays se sont …
BaladoBalado : les concessionnaires s'en sortent bien malgré la pandémie
Même si les ventes automobiles ont connu une forte baisse au Canada en 2020, la situation s’avère moins pénible qu’on pourrait le croire pour certains concessionnaires. « On pense que la pandémie a affecté de façon très négative l’industrie automobile, et c’est vrai qu’en termes de ventes, ç’a paru énormément …
SurvolGenesis GV70 2022 : cinq choses à savoir
Genesis a récemment ajouté un deuxième VUS au sein de sa gamme de véhicules, le GV70 . Dévoilé en octobre dernier, ce VUS compact, il vient notamment compétitionner avec les Acura RDX , Audi Q5 , BMW X3 et Mercedes-Benz GLC de ce monde. Voici cinq choses à savoir sur …
EssaisGenesis G80 2021 : le silence est d'or
Lorsque les Genesis G80 et GV80 ont été dévoilés, le constructeur nous vantait l’arrivée d’un système d’atténuation du bruit supposément jamais vu à bord d’un véhicule. Personnellement j’ai appris à ne plus m’extasier à la lecture d’un communiqué de presse qui parle d’une révolution à bord d’un véhicule. Si j’avais …
ÉlectriqueGenesis GV60 : un premier modèle électrique bientôt chez Genesis
MISE À JOUR (17/02/2020) : Le responsable des relations publiques de Genesis Motor North America, Jarred Pellat, nous dit que les informations concernant le GV60 restent encore à confirmer et pourraient fort probablement changer dans les prochains mois. L'article original se trouve ci-dessous. Les constructeurs coréens se préparent à dévoiler …
guideauto.tvEn studio : un mauvais début d’année pour les ventes automobiles
Après une baisse marquée des ventes automobiles au Canada en 2020, tout porte à croire que le premier trimestre de l’année 2021 ne sera guère plus encourageant. Avec un retour du confinement en début d’année, l’implantation d’un couvre-feu et une disponibilité limitée des véhicules, les concessionnaires québécois ont dû composer …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires