Voitures électriques dès 2035 : pas si vite, dit Toyota

L’annonce récente du gouvernement du Québec visant à interdire la vente de véhicules neufs à essence dès 2035 a suscité bien des réactions. Si les environnementalistes s’en sont pour la plupart réjouis, certains acteurs de l’industrie automobile sont plus perplexes.

C’est le cas de Stephen Beatty, vice-président et secrétaire général de Toyota Canada, qui a réagi vivement à cette annonce. M. Beatty qualifie celle-ci d’incomplète, étant d’avis « qu’elle devrait inclure les véhicules hybrides ».

On a trop vite délaissé la sous-compacte

Selon lui, le Québec fait fausse route en adoptant une telle mesure. Rappelons-le, le but initial est de diminuer les émissions de CO2. Or, le marché automobile de la province, qui tardait à se calquer à celui du reste de l’Amérique du Nord, est passé d’un marché de voitures à un marché de VUS, a analysé le haut dirigeant de Toyota lors d’une entrevue avec le Guide de l’auto.

Pour illustrer le tout, M. Beatty nous ramène à la fin des années 2000 alors que la Yaris était le véhicule le plus vendu chez Toyota au Québec. Pour 2021, celle qui était jadis immensément populaire a complètement été écartée du catalogue. En revanche, alors que l’on vendait environ 5000 unités de RAV4 à cette même période, la quantité dépasse les 14 500 exemplaires pour l’année 2019.

Pour M. Beatty, la diminution de l’empreinte carbone est « faible » entre une voiture sous-compacte économique et un véhicule électrique. On pourrait presque parler d’économie de bouts de chandelle, selon ses dires.

L’étalement urbain

M. Beatty est également d’avis que le passage à des véhicules électriques ne réglera pas tous les problèmes en matière de transports.

Selon lui, l’étalement urbain, qui consiste en une augmentation du trajet quotidien en aller-retour entre le domicile et le lieu de travail, représente un obstacle à la réduction de l’empreinte écologique.  « Tant qu’il sera peu coûteux de parcourir de longues distances quotidiennement, rien ne changera », affirme-t-il, ajoutant que le faible coût du prix de l’essence n’aide en rien le passage vers des véhicules plus écoénergétiques, qu’ils soient hybrides ou électriques.

Photo: Toyota

Un véhicule électrique ou… 40 véhicules hybrides?

Toyota a sorti la calculatrice et a réalisé un calcul bien simple. Au lieu de produire un véhicule électrique avec une batterie de 60 kWh, on indique qu’il est préférable de fabriquer 40 modèles hybrides munis de batteries de 1,5 kWh.

Quand on sait que la disponibilité des matériaux nécessaire à la fabrication des batteries est loin d’être surabondante, on négocie avec ce que l’on pourrait qualifier de compromis transitoire.

Au cours de la dernière année, on a poursuivi l’innovation dans cette direction en proposant exclusivement une motorisation hybride pour deux des nouveaux modèles que sont les Venza et Sienna. Dans le cas de cette dernière, en faisant appel à la technologie hybride, le manufacturier constate une amélioration de la consommation de carburant dépassant les 40%.

Toujours pas de véhicules électriques chez Toyota

Bien que Toyota soit réputé pour être un constructeur vert puisqu’il est a été un pionnier avec l’automobile hybride au tournant du millénaire, son entrée dans l’arène des véhicules électriques se fait attendre.

Si l’on force la main des consommateurs en offrant exclusivement une motorisation hybride pour certains modèles et que le catalogue compte deux véhicules hybrides rechargeables, aucun véhicule mû entièrement par l’électricité ne fait partie de la gamme actuelle du manufacturier japonais.

Fidèle à la tradition de Toyota, qui est généralement avare de commentaires quant aux produits futurs, M. Beatty s’est contenté de dire du bout des lèvres que « des véhicules électriques s’en viennent bientôt ». Quand précisément? Aucune idée. Mais d’ici 2035, forcément.

À voir aussi: les voitures électriques, des jouets pour les riches?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsToyota Sienna 2021 : l'hybride pour toute la famille
Dix ans après avoir introduit la Toyota Sienna de troisième génération, le constructeur japonais nous arrive avec un modèle complètement revampé pour 2021. Toujours dotée de portes coulissantes, la minifourgonnette de nouvelle génération fait un bond considérable vers l’avant avec une motorisation hybride pour toutes les versions. Après un premier …
ActualitéPlan vert: l’industrie automobile sera prête avant 2035, assurent des associations de véhicules électriques
Par Jérôme Gagnon L’industrie automobile sera prête pour la transition avant même l'objectif de 2035, assurent des associations des véhicules électriques. L’association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), qui participe activement à la cause de l'électrification des transports au Québec depuis 2013, se réjouit des annonces du gouvernement Legault d'interdire …
ActualitéQuébec : fini les véhicules à essence dès 2035
Dans le cadre de son plan pour une économie verte, le gouvernement Legault annoncera lundi que la vente de véhicules neufs à essence sera interdite dès 2035. Le programme Roulez vert sera quant à lui maintenu. Le gouvernement du Québec offre jusqu’à 8000 $ de rabais à l’achat ou à …
ÉlectriqueLe VUS électrique de Toyota sera prêt « à court terme »
Attendez-vous à voir beaucoup de changements chez Toyota et Lexus . Le géant japonais et sa division de luxe lanceront pour l’Amérique du Nord 25 modèles entièrement nouveaux ou redessinés au cours des 16 prochains mois. Le plus attendu, possiblement, est le fameux VUS électrique développé avec l’aide de Subaru …
ActualitéLes véhicules à essence bannis pour toute l’Amérique du Nord?
Le Québec a déjà annoncé son intention de bannir la vente de véhicules neuf à essence en 2035, suivant l’exemple de la Californie. La Colombie-Britannique se donne comme objectif de ne vendre que des véhicules zéro émissions d’ici 2040. À quand une interdiction complète à la grandeur du continent? Alors …
ÉlectriqueToyota : un prototype avec batterie à semi-conducteurs sera dévoilé en 2021
La technologie des batteries pour véhicules électriques évolue très rapidement, plusieurs compagnies ayant annoncé des percées majeures dans la dernière année. Toyota , qui n’est pourtant pas un leader dans le domaine, préférant se concentrer pour l’instant sur les hybrides, prévoit lancer le premier prototype opérationnel de véhicule 100% électrique …
ActualitéToyota dévoilera deux véhicules électriques en 2021
Après plus de deux décennies à miser uniquement sur les hybrides et les piles à combustible, le constructeur japonais Toyota a annoncé qu’il va dévoiler plus tard cette année deux véhicules électriques à batterie destinés au marché nord-américain. On parle de modèles 2022 qui seront en vente l’an prochain, donc …
ActualitéPollution : Équiterre blâme le marketing des VUS et des camions
Les VUS et les camionnettes à moteur à combustion représentent maintenant 80% des ventes canadiennes alors que seulement 3,5% sont des véhicules électriques ou hybrides. Ce grand débalancement neutralise les efforts pour combattre les changements climatiques et est en bonne partie attribuable au marketing trompeur et exagéré de l’industrie automobile, …
ActualitéToyota injecte 17 milliards $ dans les batteries
L’approvisionnement de pièces est le nerf de la guerre dans l’industrie automobile en ce moment et Toyota veut prendre les grands moyens. Le constructeur japonais a annoncé mardi son intention d'investir 1 500 milliards de yens (environ 17,2 milliards $ canadiens) d'ici 2030 dans le développement de nouvelles batteries. Son …
ÉlectriqueVéhicules électriques : Toyota demeure prudent
Toyota , spécialiste de la technologie hybride, continue ses sorties pour dénoncer la transition directe vers les véhicules 100% électriques que prônent de plus en plus de gouvernements à travers le monde en annonçant vouloir bannir les véhicules à essence dans la prochaine décennie. Nous vous avons déjà rapporté les …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires