Acura TLX A-Spec 2021 : l’auto qu’on aime conduire sans cesse

Points forts
  • Motorisation exquise
  • Comportement routier exemplaire
  • Places avant confortables
Points faibles
  • Places arrière peu accueillantes
  • Ouverture contraignante du coffre
  • Pavé tactile trop sensible
Évaluation complète

Il fait bon conduire un véhicule adoptant un comportement routier sain, sans roulis ni ballottement irritant de la suspension. Un véhicule confortable dont les performances sont à la mesure des prétentions, et qui donne le goût d’être conduit encore et encore.

Voilà l’impression que nous gardons de l’Acura TLX A-Spec 2021 dont nous avons fait l’essai sur quelques centaines de kilomètres. Et on en aurait pris plus!

N’allez pas croire que ce véhicule est sans défaut. Nous en avons relevé quelques-uns, mais rien de sérieux. Cependant, en cette époque où l’attention d’une majorité de consommateurs est tournée vers les utilitaires, il est dommage qu’une auto comme celle-ci passe inaperçue... juste parce que c’est une auto.

Fort heureusement, il reste des amateurs de berlines intermédiaires de luxe et bon nombre d’entre eux ont opté pour cette Acura, comme en témoignent les chiffres des ventes du troisième trimestre. Au Canada, la TLX a surclassé l’Audi A4 et lui a ravi la troisième place au palmarès des ventes. Elle s’est ainsi retrouvée derrière les deux championnes de longue date de son créneau : la Mercedes-Benz Classe C et la BMW Série 3

Une TLX repensée

Le succès que rencontre actuellement la TLX tient sans doute au fait que sa version 2021 est entièrement renouvelée. La silhouette reste familière, c’est vrai, entre autres à cause de son imposante calandre polygonale ornée de l’écusson surdimensionné de la marque et encadrée de phares à quadruples DEL « Jewel Eye ». C’est un design désormais familier sur les produits Acura. Mais sa carrosserie élégante, habilement redessinée, cache une plate-forme améliorée très rigide et des mécaniques nouvelles.

Les deux moteurs atmosphériques offerts jusqu’ici, un 4 cylindres de 2,4 L et un V6 de 3,5 L, ont cédé leur place à un 4 cylindres turbo de 2,0 L, le moteur du RDX. Jumelé à une nouvelle boîte de vitesses automatique à 10 rapports (plutôt que 8 ou 9, comme les anciens moteurs), ce 4 cylindres entraîne les quatre roues par le biais d’une transmission intégrale SH-AWD de 4e génération, capable de réagir plus rapidement. Désormais de série, ce système privilégie les roues arrière : 70 % du couple leur est transmis en conditions normales.

Photo: Germain Goyer

Fort de ses 272 chevaux et 280 lb-pi de couple (dès qu’il tourne à 1 600 tr/min), ce moteur génère amplement de puissance et permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 7 s environ. Comparativement à ses prédécesseurs, il livre 66 ch et 98 lb-pi de plus que le 4 cylindres, alors que ses cotes s’apparentent beaucoup à celles du V6 (-18 ch et + 13 lb-pi).

Ce moteur réalise des accélérations très linéaires et des reprises substantielles avec grande douceur, gracieuseté d’une boîte de vitesses bien étagée qui ne laisse paraître aucun changement de rapports. Par contre, malgré ses 10 rapports, le mode manuel de cette dernière a un effet perceptible lorsque l’on rétrograde, surtout si l’on a sélectionné le mode Sport du système de gestion électronique de la motorisation.

Côté consommation, les cotes sont à la mesure des performances : élevées. La cote moyenne annoncée par ÉnerGuide est la même que celle de l’ancien V6, soit 9,8 L/100 km (nous avons enregistré 9,3 L), alors que les cotes « ville » et « route » sont très proches. On n’achètera donc pas la TLX pour économiser du carburant, mais pour profiter de sa puissance bien dosée.

Photo: Germain Goyer

Dotée d’un système de freinage facile à moduler et qui a du mordant, semblable à celui de la biplace NSX de surcroît, cette nouvelle berline brille sur la route. Sa direction reste précise, quel que soit le mode de gestion de la motorisation que l’on choisit. De plus, la suspension, qui utilise désormais des leviers triangulés doubles à l’avant, procure un bel équilibre entre confort et fermeté. Conduire cette TLX est un régal!

Au printemps prochain, un deuxième moteur sera proposé pour animer la version à haute performance , la TLX Type S. Ce bolide disposera d’un nouveau V6 à turbocompresseur de 3,0 L dont la puissance devrait dépasser 350 ch (le constructeur n’a pas encore révélé ses cotes de puissance et de couple). Monté transversalement, il sera également jumelé à la transmission intégrale SH-AWD et disposera de pneus à haute performance de 20 po.

Photo: Germain Goyer

Une 2+2 à quatre portes

L’aménagement intérieur de la TLX a les points forts qu’on lui connaissait jusqu’ici, c’est-à-dire une finition soignée et des matériaux de belle qualité. Les sièges avant fournissent aussi, par leur conception, les niveaux de confort et de fermeté souhaités pour rendre de longues randonnées agréables. La banquette arrière, par contre, manque cruellement de dégagement pour les jambes. D’ailleurs, il suffit qu’une grande personne s’installe devant pour que la place derrière lui soit condamnée. 

En outre, le tableau de bord offre un coup d'œil agréable. Ses concepteurs lui ont même intégré des DEL aux formes linéaires qui, en conduite nocturne, créent une atmosphère que certains aimeront. La partie centrale du tableau de bord réunit divers commutateurs de types classiques, qui sont faciles à repérer et à employer. Les commutateurs de la boîte de vitesses, sur la console centrale, sont particulièrement bien conçus. Ils sont difficiles à confondre entre eux et leur conception permet une utilisation intuitive.

En revanche, le très petit pavé tactile True Touchpad Interfac qui, depuis la console centrale, contrôle les fonctions s’affichant sur l’écran HD de 10,2 po sur le tableau de bord est beaucoup trop sensible. Le fonctionnement de cette interface est à revoir.

Cette Acura dispose aussi d’un coffre ayant un volume utile satisfaisant. Par contre, son ouverture courte et son seuil élevé compliquent le chargement de colis encombrants. Heureusement, la banquette arrière a des dossiers rabattables (60/40) permettant d’allonger la surface de chargement. Toutefois, l’ouverture que découvrent les dossiers n’est ni haute ni large.

En fait, mieux vaut considérer la TLX comme une 2+2 à quatre portes. Car cette berline convient parfaitement à deux personnes seules, voire même un couple n’ayant qu’un jeune enfant. Et si ces automobilistes sont du genre à apprécier une conduite inspirante, alors ils seront comblés!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvCombien coûte… l’Acura TLX 2021?
Acura a surpris bien des gens lors du dévoilement de la nouvelle TLX 2021 . Même si la catégorie des berlines de luxe a déjà connu des jours meilleurs, le constructeur japonais ne lâche pas le morceau et nous revient avec une TLX nettement plus dynamique, dont le design est …
EssaisAcura TLX 2021 : la berline de la dernière chance?
Pour 2021, Acura débarque avec une TLX de nouvelle génération. Présentée au printemps dernier, elle arrive tout juste chez les concessionnaires québécois. Après en avoir fait l’essai, voici ce qu’on a aimé et moins aimé. Silhouette séduisante La beauté, c’est subjectif. Ce que l’on trouve beau, notre voisin peut le …
Premiers contactsAcura TLX 2021 : enfin du nouveau!
Au Québec, le marché des berlines de luxe est en chute libre. Alors que les ventes diminuaient l’an dernier de 20%, Acura se positionnait au quatrième rang, tout juste derrière l’indétrônable trio allemand (Audi, BMW, Mercedes-Benz). La TLX, qui en pourcentage, voyait ses parts de marché augmenter en 2019 par …
ActualitéPlus de 350 chevaux pour l’Acura TLX Type S 2021
Dévoilée à la fin mai, la nouvelle Acura TLX 2021 de deuxième génération est une berline qui frappe fort et qui promet de livrer une chaude lutte aux autres compactes de luxe. Au-delà de son look percutant, de son tout nouveau châssis plus rigide et de son rouage intégral SH-AWD …
guideauto.tvEn vidéo : Antoine Joubert présente l’Acura TLX 2021
Contrairement à certaines marques de luxe, Acura n’a décidément pas jeté la serviette avec ses berlines. La division de luxe du constructeur japonais Honda a dévoilé il y a quelques mois la nouvelle génération de la TLX. Plus jolie, plus rapide et plus techno que le modèle qu’elle remplace, l’ …
Premiers contactsAcura MDX 2022 : sans grand bouleversement
Après avoir renouvelé le RDX avec succès en 2019, puis la TLX pour 2021, Acura débarque avec la quatrième génération du MDX pour 2022. Eh oui, le MDX 2022 circule déjà sur nos routes, même si nous sommes encore dans le premier quart de 2021. Alors que les premières unités …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires