Une voiture électrique chinoise à 6000 $ approuvée aux États-Unis

Kandi, une compagnie automobile chinoise qui vend des voitures électriques, vient d’annoncer que deux de ses modèles ont reçu un certificat de conformité de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) aux États-Unis.

La commercialisation des Kandi K27 et Kandi K23 pourra donc commencer en sol américain et ce sera très intéressant à surveiller.

Pourquoi? Parce qu’on parle des voitures électriques les moins chères sur le marché – et de loin.

La Kandi K27, par exemple, affiche un PDSF américain de 20 499 $, mais les 1 000 premiers exemplaires se vendront à 17 499 $. Quand on ajoute le rabais fédéral de 7 500 $, le prix tombe à 9 999 $.

Attendez, ce n’est pas fini : certains États comme le Colorado offrent eux aussi des crédits à l’achat de véhicules électriques. Le montant peut s’élever à 4000 $, ce qui fait baisser la facture à aussi peu que 5 999 $. Pour vous donner une idée, ça équivaut à 7 830 $ avec le taux de change en vigueur actuellement.

C’est quand même incroyable parce que les clients défrayeront moins de la moitié de la voiture, le reste étant payé par les contribuables américains!

Photo: Kandi America

Bien sûr, ce n’est pas un produit qui s’adresse à tout le monde. D’abord, la K27 ressemble à un croisement pas très sexy entre une MINI Cooper et une Fiat 500L. Elle n’offre que quatre places et sa vitesse de pointe est limitée à 101 km/h, ce qui la rend difficilement conduisable sur l’autoroute.

Enfin, pour ce qui est de l’autonomie, rien à voir avec les véhicules électriques modernes. La petite batterie de 17,7 kWh ne permet de parcourir que 95 kilomètres selon les calculs de l’EPA. Pour sa part, la Kandi K23, qui exigera un déboursé supplémentaire d’environ 10 000 $US, possède une batterie de 41,4 kWh procurant une autonomie de 179 kilomètres, deux de plus que la Cooper SE électrique.

Tout compte fait, est-ce que ça vaut la peine de souhaiter l’arrivée de Kandi au Canada?

En vidéo : Un concurrent chinois veut détrôner Tesla

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéXpeng P7 : la voiture électrique chinoise qui voit grand
La jeune entreprise chinoise Xpeng a obtenu le feu vert pour construire ce qui sera le deuxième modèle de sa gamme, la P7. Avec sa toute nouvelle usine, le fabricant a pu commencer la production de sa berline sportive de luxe 100% électrique en mai dernier. La voiture offre une …
ÉlectriqueByton : un concurrent chinois veut détrôner Tesla
Byton, un jeune constructeur automobile chinois, est déterminé à détrôner l'américaine Tesla dans le segment des véhicules électriques. L’entreprise a présenté lundi, au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, ses plans pour l’avenir ainsi que son VUS, le M-Byte. Des passionnés d'automobiles de partout sur la planète sont venus …
ActualitéUn constructeur chinois ouvre une première usine au Canada
Le fabricant de véhicules électriques chinois BYD a annoncé l’ouverture de sa première usine au Canada. L’installation de 45 000 pieds carrés est située à Newmarket, en Ontario, et elle se chargera initialement d’assembler des autobus électriques pour l’agence de transport en commun de Toronto. Celle-ci recevra 10 véhicules (les …
ActualitéZotye T600 : un autre véhicule Chinois promis pour l’Amérique
Plusieurs constructeurs automobiles chinois ont promis de percer le marché nord-américain, que l’on pense à Geely, BYD , GAC ou d’autres. Toutefois, aucun ne l’a fait jusqu’à maintenant. Des problèmes d’homologation et la bataille des tarifs commerciaux entre les États-Unis et la Chine n’aident pas. En janvier dernier au Salon …
ÉlectriqueQuébec vise 1,5 million de véhicules électriques en 2030
Dans le cadre de son nouveau Plan pour une économie verte, le gouvernement du Québec a annoncé aujourd’hui son objectif de voir 1,5 million de véhicules électriques sur les routes de la province en 2030. Afin d’atteindre cette cible, Québec a annoncé quelques mesures visant à stimuler les ventes de …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires