Mazda CX-30 2021 : sous le signe du turbo

Points forts
  • Finition impeccable
  • Comportement routier très agréable
  • Moteur de 2,5 L performant
Points faibles
  • Interface rotative compliquée à utiliser
  • Chaîne audio perfectible
  • Visibilité arrière réduite
Évaluation complète

En 2021, Mazda souhaite « relancer » l’utilitaire compact CX-30 en proposant aux automobilistes qui recherchent une nouvelle expérience de conduite un puissant moteur à turbocompresseur.

Les utilitaires ont la faveur des consommateurs. Alors, pour mieux répondre aux attentes de ces derniers, les constructeurs développent de nouvelles catégories et sous-catégories.

Depuis peu, on a découvert une foule de nouveaux modèles de taille intermédiaire qui n’ont que cinq places, pas plus. Ces utilitaires — Honda Passport, Chevrolet Blazer, Toyota Venza, etc. — sont toutefois un peu plus populaires chez nos voisins du Sud qu’ici. Mais il y a aussi tous ces utilitaires de petit format conçus pour devenir l’entre-deux des modèles sous-compacts et compacts actuels. Ces nouveautés, qui se sont multipliées à la vitesse grand V en peu de temps, ont beaucoup de succès au Canada. L’élégant Mazda CX-30 en témoigne.

Arrivé chez les concessionnaires de la marque en janvier, le CX-30 a réussi à se hisser au septième rang du palmarès des ventes de sa catégorie (utilitaires sous-compacts et compacts confondus) au terme du troisième trimestre, malgré le ralentissement des ventes causé par la COVID-19. Ce score le situe entre le Honda HR-V et le Hyundai Venue, une nouveauté appréciée. Ce résultat louable le laisse pour le moment, lui comme ces deux rivaux, à l’écart du trio dominant : (dans l’ordre) les Hyundai Kona, Subaru Crosstrek et Nissan Kicks. Car il faut reconnaître que, si la demande pour ce genre de véhicule est grande, l’offre ne cesse de prendre de l’ampleur par cette multiplication des modèles, mais aussi des variantes.

C’est d’ailleurs cette avenue qu’emprunte Mazda pour le CX-30 2021. Pour le relancer, en quelque sorte, son constructeur a choisi d’ajouter une nouvelle motorisation au catalogue, tout en apportant à sa gamme quelques petites améliorations.

Photo: Mazda

L’année du turbo

Chez Mazda, l’année 2021 se joue sous le signe du turbo, et le CX-30 n’y fait pas exception. Sept des neuf modèles constituant la gamme de ce constructeur proposent désormais un moteur à turbocompresseur. Avec la suralimentation, on vise les automobilistes qui recherchent « une nouvelle expérience de conduite », nous a appris Mark Peyman, le responsable du développement des produits chez Mazda Canada, lors d’une présentation virtuelle consacrée aux nouveautés 2021.

Le CX-30 partagera un moteur turbo bien connu puisqu’il sert déjà aux utilitaires CX-5 et CX-9, de même qu’aux versions haut de gamme des Mazda3 et Mazda6. Il s’agit du Skyactiv-G de 2,5 L. Ce 4 cylindres est conçu pour livrer 250 chevaux et 320 livres-pied de couple lorsqu'on l’alimente de carburant super (indice d'octane de 93). Cependant, on peut aussi l’alimenter de carburant ordinaire (indice d'octane de 87), ce qui réduit son coût d’utilisation. On y perd un brin de puissance et de couple (ses cotes passent alors à 227 ch et 310 lb-pi), mais dans le trafic de l’heure de pointe, qui s’en plaindra?

Réservé à la version GT à quatre roues motrices (la plus luxueuse de la gamme), ce moteur optionnel aura sa propre boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Durant la présentation, M. Peyman a justifié l’absence d’une boîte manuelle pour cette version que certains qualifieront de sportive, d’une part, par la demande qui serait assurément minime et, d’autre part, parce que la boîte automatique donne un excellent rendement.

On reconnaîtra le CX-30 GT turbo à ses roues de 18 po en alliage d'aluminium noir, aux embouts d'échappement de plus grand diamètre, à ses rétroviseurs extérieurs ayant un fini noir lustré et à l’écusson « Turbo » fixé au hayon. Cette version sera en vente au début de l’année et les détails relatifs à sa dotation et son prix seront connus peu de temps auparavant.

Photo: Mazda

Beaucoup de choix

Mais ce n’est là qu’une des nombreuses versions du CX-30. Les versions GX, qui sont les plus abordables, utilisent une variante du 4 cylindres de 2,0 L du CX-3. Il leur procure 155 ch et 150 lb-pi de couple. Quant aux versions GS et GT, elles partagent le 4 cylindres de 2,5 L du CX-5, un moteur performant produisant 186 ch et 186 lb-pi de couple. Pour 2021, ce moteur n’a plus le variateur de cylindrée que l’on réservait auparavant à la version GT. Cette décision serait justifiée, selon M. Peyman, par le fait que le consommateur n’y trouvait aucun gain palpable.

La transmission intégrale demeure une option pour les CX-30 GX et GS, alors qu’elle fait partie de la dotation de série de la version GT. Bien que réactif, ce système vaut son pesant d’or autant sous la pluie que dans la neige. Par ailleurs, ces deux 4 cylindres atmosphériques ont droit à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports adaptée aux caractéristiques de chacun.

Dans le cas du CX-30 GT, dont nous avons fait l’essai, la boîte automatique fait preuve d’une grande souplesse. Des palettes de changement de rapport fixées au volant de cette version (une exclusivité) permettent aussi d’exploiter son mode manuel avec agrément. Bref, grâce à un étagement efficace, elle constitue avec ce moteur un tandem idéal en permettant à cet utilitaire d’atteindre 100 km/h en moins de 8 s en douceur, tout en limitant sa consommation à 8,6 L/100 km (mesure relevée au terme d’un essai de plus de 3 000 km).

Finition impeccable

Le CX-30 plaît pour sa conduite agréable, mais également pour sa construction soignée et sa finition impeccable. On a l’impression de conduire un véhicule coûteux issu d’une marque allemande! Les sièges baquets sont accueillants, cependant dans la version GT celui du passager avant devrait offrir plus de possibilités de réglages.

À l’instar de la carrosserie, le tableau de bord adopte un style à la fois sobre et moderne dont on ne se lasse pas. Plusieurs commandes sont réunies sur la console à portée de main du conducteur. Toutefois, l’interface rotative HMI (Human-machine interface) laisse à désirer. Son fonctionnement peu intuitif complique le contrôle de certaines fonctions qui s’affichent sur l’écran posé au sommet du tableau de bord. Heureusement qu’il reste un bouton-pression qui permet tout simplement d’allumer et d’éteindre la chaîne audio! Par ailleurs, le coffre transformable donne à cet utilitaire un côté pratique indéniable. Plus volumineux que celui d’un CX-3, il est parfait pour transporter de grosses commandes d’épicerie ou pour faire de longs voyages.

Soulignons, enfin, que le CX-30 bénéficie d’un programme de garanties attrayant puisque, chose rare, il n’impose aucune limite de kilométrage. Ce n’est qu’une des nombreuses caractéristiques qui rendent ce nouveau venu désirable.

En vidéo: notre essai routier du Mazda CX-30 2020

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolMazda CX-30 2020 : cinq choses à savoir
Dévoilé au Salon de l’auto de Genève en 2019, le Mazda CX-30 est arrivé chez les concessionnaires Mazda du Québecau cours des derniers mois. Voici cinq choses à savoir sur ce modèle, qui est le plus récent ajout à la gamme de Mazda. Un entre-deux Le Mazda CX-30 porte à …
Questions des lecteursQuoi choisir pour remplacer un Volkswagen Tiguan?
Après avoir possédé un Volkswagen Tiguan 2015 , j’ai choisi de passer au modèle 2019 et je suis amèrement déçu. J’aimerais donc le remplacer par un plus petit modèle que je garderai de longues années. Je m’apprête à prendre ma retraite et je voyagerai avec le véhicule. Je souhaite qu’il …
EssaisMazda CX-30 2020: un parfait entre-deux
Pour mieux satisfaire les acheteurs avides de petits véhicules utilitaires, Mazda a lancé le CX-30, un nouveau modèle qui s’insère intelligemment entre le CX-3 et le CX-5 au sein de sa gamme. Les automobilistes canadiens sont très friands d’utilitaires compacts. Les constructeurs l’ont compris. Alors, ils multiplient leurs formats. Prenez …
Questions des lecteursEst-ce que Mazda va continuer d'offrir la Mazda6?
Je voudrais savoir si la carrière de la Mazda6 va se prousuivre au Canada. Savez-vous si Mazda a déjà prévu d'arrêter la production de ce modèle? ------------------ Bonjour Martin, Les constructeurs annoncent très rarement l'arrêt d'un modèle longtemps à l'avance; ce serait néfaste pour les ventes. Cela dit, on nous …
Hybride/hybride rechargeableMazda aura un VUS hybride propulsé par Toyota
Mazda et Toyota se sont dotés d’une nouvelle usine conjointe à Huntsville, en Alabama, où ils prévoient assembler chacun jusqu’à 150 000 véhicules par année dès 2021. Dans une récente présentation pour discuter de ses tout derniers résultats financiers et de ses projets à venir, Mazda a confirmé que son …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires