Nissan Rogue 2021 : belle amélioration

Points forts
  • Bien équipé dès le modèle de base
  • Très bon confort
  • Insonorisation nettement améliorée
  • Bonne tenue de route
Points faibles
  • Pédale de frein trop molle
  • Système Pro-Pilot à améliorer
  • Pas de moteur optionnel ou de variante hybride
Évaluation complète

Meilleur vendeur chez Nissan, le Rogue est un véhicule très important pour le constructeur japonais.

Avec un peu plus de 330 000 modèles vendus au Canada depuis 2007, le VUS compact fait partie des plus populaires chez nous. En particulier grâce à son prix bien placé, un argument de poids dans une catégorie aussi concurrentielle. Pour 2021, Nissan revoit sa copie pour rester dans le coup. Et les modifications sont nombreuses.

D’abord, la plateforme a été rigidifiée, la direction et les suspensions revues ainsi que les ouvrants désormais allégés. Le capot, les portières et les ailes avant en aluminium aident à réduire le poids, tout comme le hayon en résine.

Sous le capot, on retrouve le même 4 cylindres de 2,5 litres, associé à une transmission à variation continue (CVT). Un groupe motopropulseur déjà utilisé sur le modèle sortant, mais qui profite de quelques améliorations. La puissance et le couple ont été augmentés et culminent désormais à 181 chevaux et 181 lb-pi, contre 170 ch et 175 lb-pi dans le modèle 2020. La transmission a également été revue pour améliorer son fonctionnement.

Très bonne dotation de série

Le Nissan Rogue 2021 améliore sensiblement sa dotation de série. Les prix sont également intéressants. Affiché à partir de 28 498 $, le modèle de base à traction avant profite d’équipements rarement vus à ce niveau de gamme comme le volant chauffant, le démarrage sans clé, des phares à DEL, la climatisation bizone et des jantes en alliage de 17 pouces. Ce modèle inclut aussi toute la panoplie des assistances à la conduite.

Le modèle SV, affiché à 31 998 $, devrait beaucoup plaire aux acheteurs puisqu’il ajoute, entres autres, le toit ouvrant panoramique, des jantes de 18 pouces, le sièges du conducteur électrique et des rails de toit. Pour bénéficier du hayon à ouverture électrique, il faudra opter pour l’ensemble SV Premium (2 200 $).

Enfin, le modèle le plus haut de gamme Platinum AWD, vendu 39 998 $, ajoute des jantes de 19 pouces, un grand écran de 12,3 pouces face au conducteur, un écran de 10,8 pouces pour le système multimédia, une chaine audio améliorée à 10 haut-parleurs, les sièges arrière chauffants, et une climatisation tri-zone.

Pour notre essai routier, Nissan nous a fourni un modèle Platinum AWD. Au départ de Montréal, Nissan nous laissait carte blanche pour essayer le véhicule. Nous avons opté pour un parcours varié qui nous a conduit jusqu’à Mont-Tremblant, pour une boucle d’un peu plus de 300 kilomètres.

Photo: Julien Amado

Plus agréable à conduire

Si vous possédez un Nissan Rogue actuel, il est possible que le bruit du moteur et la boîte CVT qui le fait hurler à l’accélération vous fatiguent. La première accélération franche montre combien Nissan a travaillé l’insonorisation de son VUS.

Même en accélérant à fond, le moteur est désormais beaucoup moins audible. C’est également vrai à allure stabilisée sur l’autoroute où les bruits de vent et de roulement sont bien mieux filtrés. Alors que le Rogue 2020 faisait partie des VUS les plus bruyants du marché, le modèle 2021 est désormais l’un des plus silencieux, ce qui en dit long sur le travail fourni par Nissan.

Les performances du moteur sont adéquates, dans la moyenne de la catégorie. La transmission CVT, désormais mieux calibrée, améliore l’agrément de conduite. Cela dit, elle n’égale toujours pas ses concurrents les mieux pourvus comme le Toyota RAV4 ou le Mazda CX-5 pour ne citer qu’eux.

Selon Ressources naturelles Canada, la consommation de carburant s’élève à 8,3 L/100 km pour un modèle à traction intégrale. De notre côté, l’afficheur au tableau de bord indiquait 8,2 L/100 km de moyenne à la fin de notre parcours. Une valeur confirmée par nos calculs à la virgule près, ce qui prouve l’exactitude des informations fournies par le Rogue.

Photo: Julien Amado

Le confort comme point fort

Grâce à sa direction revue, le Rogue 2021 améliore sa dynamique de conduite, sans égaler le ressenti fourni par un Mazda CX-5 ou un Subaru Forester. Les retouches opérées du côté de l’amortissement permettent de rehausser l’agrément de conduite sans diminuer le confort, assurément un des points forts du véhicule.

Les suspensions prévenantes, associées aux sièges « zéro gravité » très confortables, permettent de voyager loin sans difficulté. Pour notre part, après plus de trois heures derrière le volant, nous n’avons ressenti aucune fatigue.

Puisqu’il est question de l’habitacle, soulignons la belle qualité de finition de notre modèle d’essai, et la qualité de fabrication en net progrès. Suffisamment spacieux à l’avant comme à l’arrière, il possède aussi un coffre modulable. En revanche, la banquette coulissante n’est désormais plus disponible.

Photo: Julien Amado

Même sur les routes sinueuses des Laurentides, le Rogue ne s’est jamais désuni et s’est affranchi des virages sans s’écraser sur son train avant. Le train arrière, désormais mieux guidé, n’y est d’ailleurs pas étranger. Un petit bémol pour le freinage, qui manque de mordant à la pédale et qui pourrait être plus puissant.

Il ne faut pas hésiter à appuyer sur la pédale de frein, par ailleurs plutôt molle, pour obtenir la force de ralentissement désirée. Cela pourrait aussi être un problème si vous souhaitez remorquer avec le véhicule (1 350 livres de capacité maximale).

Toujours au chapitre des reproches, le système d’aide à la conduite Pro-Pilot (optionnel) destiné à assister le conducteur s’est amélioré par rapport à la première version. Mais il n’est pas encore au niveau des meilleurs systèmes du marché.

Photo: Julien Amado

À vitesse d’autoroute, le guidage se fait bien en ligne droite mais devient hésitant dans les virages. Même dans une courbe à rayon constant, le volant apporte sans cesse des petites corrections. Lors de notre retour vers Montréal, le système se désactivait par intermittence lorsque que la route 117 devenait plus sinueuse.

Mais à part ces quelques irritants, les progrès réalisés par le nouveau Rogue sont notables. Son insonorisation améliorée, sa bonne tenue de route, sa riche dotation de série et son prix judicieusement placé jouent clairement en sa faveur.

En vidéo: les VUS et camions les plus vendus au pays

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

SurvolNissan Rogue 2021 : tout ce qu’il faut savoir
Un nouveau modèle important s’apprête à faire son apparition chez les concessionnaires Nissan cet automne. Entièrement renouvelé, le Nissan Rogue 2021 pourrait bien permettre à Nissan de se refaire une place dans le Top 3 des VUS compacts les plus vendus au pays. Une nouvelle bouille De retour sous une …
guideauto.tvCombien coûte… le Nissan Rogue 2021?
Chez Nissan, le Rogue est le produit le plus vendu au Canada depuis plusieurs années. Inutile de vous dire qu’il s’agit d’un véhicule extrêmement important pour le constructeur. Le Rogue nous revient sous une toute nouvelle génération pour l’année-modèle 2021, histoire de mieux se défendre face à des concurrents bien …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires