Mazda3 2020 et Subaru Impreza 2020 : comparons les chiffres

Mazda et Subaru sont les seuls constructeurs à offrir un modèle compact pouvant être équipé d’un rouage intégral. Entre la Mazda3 AWD et la Subaru Impreza, quel véhicule se défend le mieux?

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décortiqué les spécifications de ces deux véhicules pour l’année-modèle 2020. Voici ce qui en est ressorti.

Groupe motopropulseur : avantage Mazda

Le choix est assez simple ici, puisque Mazda offre deux moteurs pour l’année 2020, et un nouveau pour l’année 2021. De base, la Mazda3 est servie avec un quatre cylindre de 2,0 litres, développant 155 chevaux et 150 lb-pi de couple.

Ce sont des chiffres assez similaires par rapport à l’unique moulin signé Subaru, un moteur boxer de quatre cylindres générant 152 chevaux et 145 lb-pi de couple. 

Cependant, Mazda propose aussi un autre quatre cylindres de 2,5 litres, libérant à son tour 186 chevaux et 186 lb-pi de couple. Et pour l’année 2021, la Mazda3 pourra être animée par un moteur turbocompressé pouvant déployer jusqu’à 250 chevaux et 320 lb-pi de couple (avec de l’essence à octane 93).

Photo: Mazda

Consommation d’essence : avantage Subaru

Si nous comparons le plus petit moteur de la Mazda avec l’unique moteur de la Subaru, les consommations moyennes sont très similaires : elles sont respectivement de 7,6 L/100 km et 7,5 L/100 km pour les versions berlines à transmission automatique.

Pour les variantes à hayon, il s’agit d’ajouter 0,1 L/100 km pour les deux valeurs respectives. La consommation de la Mazda3 sera plus élevée avec d’autres motorisations. Par exemple, le moteur 2,5 litres jumelé avec une transmission automatique et au rouage intégral obtient une cote de 8,7 L/100 km.

Photo: Subaru

Type de rouage : avantage Subaru

Peu importe la variante choisie chez Subaru, elles arrivent toutes avec un rouage intégral. D’ailleurs, presque toutes les moutures de l’Impreza peuvent accueillir la boîte manuelle, l’exception étant la version Sport-tech.

Chez Mazda, le rouage intégral est optionnel, les variantes de base étant plutôt dotées d’une architecture à roues motrices avant. Aussi, notons qu’il n’est pas possible d’opter pour une Mazda3 AWD équipée d’une transmission manuelle.

Photo: Subaru

Espace : avantage Subaru

En comparant les variantes à hayon de ces deux modèles, c’est la Subaru Impreza qui l’emporte de peu en ce qui a trait à l’espace de chargement. Le coffre affiche un volume de 588 litres avec la banquette arrière relevée et de 1565 litres lorsque la banquette est rabattue.

Dans le cas de la Mazda3 Sport, le volume du coffre est de 569 litres, puis de 1334 litres lorsque la banquette est rabattue.

Photo: Subaru

Infodivertissement : égalité

Ici, les deux constructeurs offrent essentiellement la même chose. D’abord, ils proposent tous les deux de série les systèmes Apple CarPlay et Android Auto. Maintenant, si la console de la Mazda permet de connecter deux appareils grâce à deux ports USB, Subaru se retrouve avec un seul port, mais accompagné d’une entrée auxiliaire.

Ce qui les distingue probablement le plus revient au système d’infodivertissement. Dans le cas de la Mazda, l’écran est plus gros que celui de la Subaru, à 8,8 pouces contre 6,5 pouces. Par contre, l’utilisation de ce système est bien plus facile chez ce dernier.

Photo: Marc Lachapelle

Prix : avantage Mazda

D’entrée de jeu, les deux compactes peuvent arriver avec une transmission manuelle, réduisant le prix initial d’achat à 21 958 $ pour l’Impreza, alors que la Mazda3, légèrement moins chère, vaut 19 865 $. 

Les versions les plus huppées auront des coûts respectifs de 33 658 $ et 32 365 $. Les montants incluent les frais de transport et de préparation.

Photo: Mazda

Garanties : avantage Mazda

En comparant les différentes protections offertes par les deux constructeurs nippons, nous constatons que la nouvelle formule du kilométrage illimité de Mazda lui donne un avantage face à Subaru.

De ce fait, Mazda fournit une garantie de base de 3 ans avec kilométrage illimité, alors que Subaru offre le même nombre d’années, mais avec un kilométrage restreint à 60 000. Le groupe motopropulseur sera garanti pour 5 ans dans les deux cas, mais avec une distance illimitée pour Mazda et de 100 000 km pour Subaru.

Finalement, tous deux permettent une distance illimitée pour la garantie sur la perforation. Mazda remporte la mise une fois de plus avec une garantie de sept ans contre cinq pour Subaru.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéEnfin une version turbo pour la Mazda3 2021
Les rumeurs se concrétisent : une version plus performante à moteur turbo de la Mazda3 s’en vient pour 2021 – pas une nouvelle Mazdaspeed3 comme plusieurs espèrent, mais plutôt une GT plus puissante. Ainsi, on apprend que la Mazda3 2021 offrira un quatre cylindres turbocompressé de 2,5 litres dont la …
EssaisMazda3 Sport 2020 : un charme intégral
Déjà avant d’être modernisée, la Mazda3 se distinguait de ses rivales par une finition soignée, un intérieur pratique et un comportement routier inspirant. Avec sa nouvelle transmission intégrale, elle accroît son attrait d’un cran de plus. Les temps changent. Rares sont les constructeurs aujourd’hui qui peuvent s’approprier un phénomène et …
2020Subaru Impreza - L’efficacité avant tout
L’Impreza s’est embourgeoisée depuis 2012, au moment où l'on a retiré la WRX de sa gamme et où l'on a décidé de réorienter sa carrière, la faisait passer d’une compacte sportive plus nichée à une voiture populiste. Elle devait attirer une plus large clientèle, le tout au nom d’une meilleure …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires