Nissan Sentra 2020 : strict moyen de transport

Points forts
  • Finition améliorée
  • Habitacle spacieux
  • Coffre caverneux
  • Boîte manuelle réservée à la version de base
Points faibles
  • Fiabilité de la transmission à variation continue
  • Système d’infodivertissement un peu dépassé
Évaluation complète

Pour 2020, Nissan sort une Sentra complètement renouvelée. Considérant l’âge de certains produits de la gamme, il est plus que rafraîchissant de voir arriver une nouvelle génération de ce modèle autrefois chez ce constructeur.

On a mis la Nissan Sentra 2020 à l’essai pendant une semaine et voici notre compte rendu.  

Le hic? La transmission!

Si la Sentra 2020 repose sur une nouvelle plateforme, sa mécanique est, en revanche, plus conservatrice. En effet, sous son capot loge un moteur à quatre cylindres de 2,0 L. Rien de plus compliqué. Celui-ci développe 149 chevaux et 146 livres-pied. On n’a pas affaire à une motorisation renversante, mais elle accomplit son mandat honnêtement.

Si l’on opte pour une Sentra S, soit la version d’entrée de gamme dénudée de toute commodité, on a droit à une boîte manuelle à six rapports. Au moment d’écrire ces lignes, des rumeurs sérieuses font état de l’arrivée possible d’une version à vocation sportive qui serait elle aussi munie d’une boîte manuelle. C’est à suivre.

Pour l’heure, toutes les autres versions de la Sentra, soient les S Plus, SV, SR et SR Prime, sont équipées d’une transmission automatique à variation continue. Bien que l’on finisse par s’habituer à son comportement parfois imprévisible, sa fiabilité représente l’ombrage principal au tableau : par le passé, d’importants ennuis associés à cette boîte ont été recensés. On espère sincèrement que ces ratés sont désormais derrière nous.

La fragilité de la transmission à variation continue n’est pas le seul enjeu auquel a fait face la Nissan Sentra au cours des générations passées. En effet, la berline japonaise était particulièrement sensible à la corrosion. Seul le temps pourra nous confirmer si cela est enfin réglé.

De la place pour une famille

En 2020, certains consommateurs ont l’impression qu’à l’instant où ils se retrouvent avec une famille de trois ou quatre personnes, ils ont absolument besoin d’un véhicule utilitaire sport (VUS). Certes, le rouage intégral est un atout. Mais c’est loin d’être une nécessité. Force est d’admettre que l’humain est doué pour se créer des besoins… ou tout simplement pour se convaincre de transformer ses désirs en besoins.

Cela dit, après une semaine au volant de la Sentra 2020, j’en arrive à la conclusion déjà émise après avoir conduit d’autres berlines comme la Mazda3 ou la Jetta : on n’a plus les compactes que l’on avait.

Autrement dit, les compactes sont plus grosses, plus spacieuses et surtout, mieux équipées qu’auparavant. Il est donc tout à fait réaliste d’avoir une compacte, comme la Sentra, en tant que véhicule principal pour une famille composée de deux adultes et de deux enfants. Pas besoin d’un CX-5, d’un Tiguan ou d’un Rogue… et encore moins d’un CX-9, d’un Atlas ou d’un Pathfinder. La Sentra 2020 convient fort bien à une famille et vous fera économiser quelques centaines de dollars mensuellement.

Photo: Germain Goyer

Une petite consommation

La Nissan Sentra n’a jamais été réputée pour être gourmande à la pompe et elle continue de s’inscrire dans cette lignée. En conduite combinée, Ressources naturelles Canada annonce une sommation de 7,1 L/100 km, ce qui est tout à fait raisonnable pour une compacte à moteur atmosphérique. Au terme des 500 kilomètres d’essai, la cote affichée par l’ordinateur de bord était inférieure d’un dixième à celle de l’organisme gouvernemental.

Sur la route

En somme, son habitacle est plus soigné qu’auparavant.  À la conduite, on a l’impression qu’elle est mieux « assise » sur la route et on la perçoit moins mollasse que la génération précédente. On ne peut que s’en réjouir.

Il est clair que la Sentra ne se démarque pas par le raffinement de sa mécanique (pas de version à moteur turbo, pas de version hybride, etc.) ni par son dynamisme comme c’est le cas des Mazda3 ou Jetta, par exemple, dans le même segment.

Or, il est tout aussi clair que la Sentra est un excellent moyen de transport dans sa définition la plus stricte en conservant en tête l’idée que sa transmission à variation continue pourrait éventuellement faire faux bond.

En vidéo: Nissan peut-elle remonter la pente?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Questions des lecteursDevrais-je louer une Nissan Sentra ou une Kia Forte?
Je suis tentée de louer une Kia Forte berline étant donné que ce manufacturier est réputé d’avoir des prix alléchants. J’ai aussi un œil sur la Nissan Sentra . Pouvez-vous m’aider? ------------------- Bonjour Victoria, En effet, Kia se démarque généralement avec des prix agressifs. Or, lorsque vient le temps de …
ActualitéLa Nissan Sentra 2020 se dévoile pour la première fois au Canada
Si vous avez prévu de vous rendre au Salon de l’auto de Montréal, vous pourrez apercevoir, entres autres choses, la nouvelle Nissan Sentra 2020 qui est présentée pour la première fois au Canada. Considérée (avec raison!) comme une voiture plutôt banale, la Sentra avait bien besoin d’un rajeunissement dans une …
2020Nissan Sentra - En attendant la suite
Sur le marché depuis 2013, la Nissan Sentra de septième génération est due pour un changement et tout laisse croire qu’il arrivera bientôt. Mais Nissan refuse de confirmer quoi que ce soit. Il est à noter qu’elle est la voiture la plus vieille dans le segment des berlines compactes. Alors …
Premiers contactsNissan Sentra 2020 : six millions plus tard
Pour Nissan, la Sentra est un incontournable. Un véhicule essentiel à la prospérité de l’entreprise, et ce même si les ventes de voitures compactes sont en baisse. Jusqu’ici, un peu plus de six millions de Sentra en trouvé preneur en Amérique du Nord, ce qui en fait le produit Nissan …
ActualitéExclusif Nissan ajoute une boîte manuelle pour la Sentra SR en 2021
Pour 2021, Nissan bonifiera son catalogue en rendant livrable une boîte manuelle à six rapports pour la Sentra SR. Rappelons que depuis l’introduction de la huitième génération du modèle en 2020, on ne pouvait combiner la manuelle qu’avec la version d’entrée de gamme, soit la S. Autrement dit, les versions …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires