Volkswagen ID.3 : plusieurs problèmes électriques relevés en Europe

La Volkswagen ID.3 ne répondrait pas aux standards de qualité habituelle de la marque selon le média allemand auto motor und sport.

Bien que la voiture essayée soit un modèle de préproduction, les journalistes ont noté une série de problèmes reliés à l’électronique ainsi que le traitement des données. Déjà que le système d’infodivertissement est loin du conducteur, ce dernier s’avèrerait aussi plutôt lent. De plus, le média a constaté que le système de navigation peine à s’orienter pendant plusieurs centaines de mètres et le dispositif d’appel en ligne ne marche pas. Concernant le contrôle vocal, il ne fonctionne ni bien ni rapidement.

Photo: Volkswagen

Autre point, la qualité des matériaux est également inférieure aux standards de la marque. L’habitacle est truffé de plastiques durs, alors que l’intérieur du capot semble avoir été peint avec de la peinture en aérosol. Finalement, l’écart entre les panneaux varie beaucoup, de sorte que la qualité d’assemblage est moindre. 

 

Son autonomie est d’ailleurs un peu décevante. En conduite écologique, la voiture a une autonomie testée de 359 km. Cependant, les choses se gâtent en conduite sur l’autoroute et en ville, proclamant une autonomie moyenne d’environ 260 kilomètres, toujours selon le média allemand. Les essais ont été faits avec la batterie de 58 kWh.

L’autonomie proposée, selon le protocole d’essai européen WLTP, s'élève à 420 km pour cette batterie. Concernant les deux autres offertes, celle de 45 kWh offre 330 km d’autonomie, alors que la pile de 77 kWh monte la donne à 550 km. Le moteur électrique fournit 201 chevaux. Une variante avec 107 kW (146 ch) sera lancée ultérieurement en Europe.

Photo: Volkswagen

Volkswagen nous a dit qu’une recharge rapide de moins de 30 minutes à l'aide d'une borne rapide d'une puissance de 100 kW permettra de regagner environ 290 kilomètres, toujours selon la norme WLTP.

Le média note toutefois que le véhicule décroche des points grâce à sa conduite. Le châssis est solide, la traction est bonne, la direction communicative et les distances de freinages sont constantes.

Par ailleurs, Elon Musk est allé en Allemagne à l’aéroport de Braunschweig, afin de rencontrer le PDG de Volkswagen, Herbert Diess. Le magnat américain a pu essayer la ID.3, où l’on peut l’entendre dire dans une vidéo : « Je crois que c’est bien pour une voiture ˮnon sportiveˮ ».  

L’année dernière, le directeur des communications de Volkswagen Canada Thomas Tetzlaff avait déclaré à propos de la ID.3 que Volkswagen « considère sérieusement la possibilité de l’offrir au Canada en exclusivité. » Nous n’avons cependant pas de date de la venue potentielle de la voiture.

En vidéo : Antoine Joubert et sa passion pour les voitures des années 80

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueLa Volkswagen ID. 3 pourrait venir au Canada finalement
Après la première mondiale de la Volkswagen ID. 3 au Salon de l’auto de Francfort plus tôt ce mois-ci, de nombreux amateurs de voitures électriques au Canada ont sans aucun doute été déçus d’apprendre que le constructeur allemand ne prévoyait pas la commercialiser en Amérique du Nord. Sur notre continent, …
FrancfortVolkswagen ID.3 : la voici, la nouvelle voiture électrique de Volkswagen
Volkswagen a dévoilé comme promis sa voiture électrique de nouvelle génération, la ID.3. Celle-ci incarne le début d’un autre chapitre pour la marque allemande, qui profite également de l’occasion pour dévoiler un nouveau logo. Comme tous les futurs modèles de la famille ID ., la Volkswagen ID.3 repose sur l’architecture …
ÉlectriqueVolkswagen dévoile l’intérieur de son VUS électrique ID. 4
La première mondiale du tout nouveau Volkswagen ID. 4 , un VUS 100% électrique, aura lieu le 23 septembre. Pour nous mettre en appétit, le constructeur nous montre à l’avance des images officielles de l’intérieur. Premier constat : le décor ressemble beaucoup à celui de la Volkswagen ID. 3 , …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires