La relance de Jeep...et le Wagoneer

Tout récemment, Jeep dévoilait deux nouveaux produits. Le Wrangler 4xe avec technologie hybride rechargeable, ainsi que le concept Grand Wagoneer. Un prototype, certes, mais très près du véhicule de production, qui sera commercialisé chez nous dès l’été 2021. En effet, FCA officialisait le retour de ce véhicule mythique, disparu de la gamme depuis trente ans, mais qui à l’époque constituait le nec plus ultra en matière de VUS américain de luxe. Y avait-il meilleur moment pour le faire revivre?

Chose certaine, les stratèges du fabricant ont méticuleusement étudié les possibilités de relance du Wagoneer/Grand Wagoneer avant d’ouvrir les vannes. En entrevue avec Christian Meunier, président mondial de la marque, nous avons pu en apprendre un peu plus sur le positionnement de ce produit, mais aussi sur l’avenir de Jeep.

Évidemment, FCA est conscient que l’image rattachée à Jeep est encore très forte, et ce, à l’échelle mondiale. L’exotisme américain de la marque plaît aux Européens et aux Asiatiques, alors que chez nous, le Jeep demeure un des symboles de l’Amérique, à l’instar de Coca-Cola ou Amazon. Voilà d’ailleurs une situation plutôt surprenante, considérant la piètre qualité de plusieurs produits commercialisés au cours des vingt dernières années, comme les Compass/Patriot, le Liberty ou même le Commander.

Néanmoins, seul un Jeep est un Jeep! Et parce qu’il ne faudrait surtout pas que l’image de marque soit affectée par le ralentissement de Chrysler ou Dodge, par l’échec de Fiat ou par le succès monstre des camions Ram, la stratégie future consiste à créer des concessions dédiées à Jeep. On le fait d’ailleurs déjà dans certains pays d’Europe, ou les concessions Jeep dégagent une impression tout autre de celle que nous connaissons. 

 

La plus verte

Soyez-en certains, rien ne sera laissé au hasard. Et pour cause, Jeep souhaite gagner en noblesse pour à la fois symboliser le luxe associé à son côté aventurier, un peu à la façon de Land Rover. M. Meunier a également affirmé que Jeep est appelée à devenir la marque de VUS la plus verte de la planète, ce qui en dit très long sur les produits qui seront prochainement présentés par le constructeur. Attendez-vous ainsi à un des Cherokee et Grand Cherokee électrifiés, ainsi qu’à l’arrivée prochaine des Compass et Renegade hybrides rechargeables, qui sont pour l’heure réservés au marché européen.

Toujours selon M. Meunier, il n’est aucunement question de prendre un tournant électrique avec l’optique d’une représentation symbolique au sein de la gamme. Les produits hybrides, rechargeables ou 100% électriques devront non seulement être disponibles, mais aussi offrir une bonne valeur pour la clientèle, et ce, en dépit des crédits gouvernementaux qui sont éphémères. Après tout, à quoi bon offrir une gamme de produits électrifiés si les acheteurs n’y voient aucun intérêt?

Les stratèges de Jeep sont conscients que le pas à franchir par rapport à la situation actuelle est géant, et qu’il faudra reconquérir une clientèle perdue au fil des ans, dans plusieurs segments. Pensez au secteur des VUS compacts, où Jeep se situe en bas du classement avec des ventes symboliques pour les modèles Renegade et Compass. Des ventes à ce point marginales que certains concessionnaires n’en conservent même pas en stock, faute d’intérêt. Et bien sûr, il faudra récupérer cette clientèle aussi importante que lucrative qui se procure chaque année plus de 425 000 VUS pleine grandeur à l’échelle nord-américaine. Cet exercice se fera évidemment avec la gamme Wagoneer/Grand Wagoneer, qui cible autant les Tahoe/Yukon/Expedition, que l’Escacalade, le Navigator ou le Range Rover.

Sans emblème Jeep

Fait intéressant, vous n’apercevrez aucun logo Jeep sur le concept Grand Wagoneer qui a récemment été dévoilé. En fait, vous y verrez un peu partout des écussons Wagoneer, mais jamais les lettres Jeep. Pourquoi ça? Parce que bien qu’il s’agisse d’un Jeep, on souhaite faire de Wagoneer une sous-marque. Un peu à la façon du Range Rover pour les produits Land Rover. Alors oui, la calandre à sept barres verticales demeure, tout comme les nombreux traits de design nous rappelant qu’il s’agit bel et bien d’un Jeep. Or, ce porte-étendard souhaite repousser les limites du luxe, de la performance et de la technologie, attirant au passage la clientèle qui se procure aussi de prestigieux VUS allemands, comme le BMW X7 ou le Mercedes-Benz GLS.

Pour Jeep, le mandat du Wagoneer est donc clair. Battre le trio de GM (Tahoe/Yukon/Escalade) au chapitre des ventes, tout en reflétant une image aussi prestigieuse que celle des produits Range Rover. Un pari audacieux mais qui n’est cependant pas impossible, surtout si l’on se fie à l’enthousiasme de Ralph Gilles, chef du design chez FCA. M. Gilles insiste sur la technologie embarquée et sur la très haute qualité de finition du nouveau Wagoneer, ce qui risque de faire très mal paraître les produits américains rivaux. En entrevue, M. Gilles mentionnait avoir étudié la possibilité d’une image rétro appliquée au Wagoneer, puisque pas moins de 25% des gens interrogés sur les origines de ce modèle avaient un souvenir bien précis du Grand Wagoneer d’antan. Cela dit, les fameux panneaux en bois ont rapidement été écartés de l’équation, le mandat de ce modèle dépassant largement le cadre traditionnel américain.

En terminant, si Wagoneer est appelé à devenir une division de Jeep, cela pourrait signifier l’ajout de plusieurs modèles ainsi baptisés. Il suffit d’observer la mise en marché des différents Range Rover pour comprendre que les possibilités sont quasi infinies.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BuzzDu similibois sur le nouveau Jeep Wagoneer?
À peine quelques heures après le dévoilement du très attendu Jeep Grand Wagoneer , un habile internaute a ajouté du similibois sur la carrosserie de ce VUS qui est encore un prototype. Si celui qui a véritablement des talents de graphiste a réalisé ce projet, ce n’est pas par hasard.
ActualitéLe Jeep Grand Wagoneer pourrait coûter jusqu'à 140 000 $ US
On savait déjà que le Grand Wagoneer – le gros et chic VUS autrefois vendu au sommet de la gamme chez Jeep – allait revenir sur le marché d’ici quelques années. On savait aussi que la direction de FCA avait l’intention de positionner ce nouveau produit comme un concurrent aux …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires