Jaguar F-Pace 2020 : le nouveau favori

Points forts
  • Moteur V8 époustouflant
  • Intérieur spacieux
  • Suspension bien calibrée (SVR)
  • Bonne capacité de remorquage
Points faibles
  • Visibilité arrière réduite
  • Réseau de concessionnaires limité
  • Consommation élevée
Évaluation complète

Autrefois, lorsque l’on pensait à Jaguar, l’image que l’on avait en tête était celle d’une puissante décapotable biplace Type E couleur « British Racing Green ». Mais aujourd’hui, l’image typique d’un produit Jaguar est celle d’un... camion : un F-Pace!

S’il n’y avait pas l’utilitaire F-Pace, on peut se demander si Jaguar existerait toujours. En 2019, 83 % des 3 636 véhicules de cette marque vendus au Canada étaient des utilitaires : des F-Pace, E-Pace et I-Pace. De plus, à lui seul, le F-Pace a été le choix de 61 % des acheteurs de Jaguar. C’est tout dire.

L’existence — voire la survie — de cette marque célèbre dépend désormais de ses utilitaires; des véhicules encore nouveaux, puisqu’ils ont tous été lancés au cours des quatre dernières années.

Le F-Pace a été le premier VUS lancé par Jaguar, une marque faisant partie avec Land Rover du groupe Jaguar Land Rover (JLR), une division du consortium indien Tata qui a racheté ces deux marques à Ford, en 2008.

Photo: Jaguar

Un vrai produit Jaguar

N’allez cependant pas croire que son succès est accidentel. Au contraire, car son constructeur a réussi à lui injecter l’ADN de la marque avec des mécaniques performantes, des aménagements luxueux et raffinés, et une architecture conçue pour le rendre agile.

Présent au Canada depuis le printemps 2016, sa silhouette élégante et équilibrée a peu changé depuis. Il vise les acheteurs de BMW X3, Lexus NX, Audi Q5, Mercedes-Benz GLC, Porsche Macan et autres VUS du genre.

Contrairement à ses nombreux rivaux, le F-Pace a une architecture légère faite à 80 % d’aluminium dont la conception modulaire contribue à réduire la masse, tout en optimisant les qualités dynamiques. D’ailleurs, ce Jaguar bénéficie d’une répartition de masse idéale de 50:50.

Le F-Pace peut accommoder quatre personnes confortablement avec une garde au toit généreuse et beaucoup d’espace pour les jambes, devant comme derrière. De plus, la banquette arrière divisée en trois sections 40/20/40 et le coffre transformable, dont le volume utile varie de 650-1 731 L (des cotes supérieures à celles du Macan et du GLC), confirment qu’un véhicule peut être à la fois luxueux et polyvalent. Qui plus est, toutes les versions de ce Jaguar à quatre roues motrices peuvent aussi remorquer une masse atteignant 2 400 kg.

Photo: Jaguar

Intérieur princier

L’habitacle est à la mesure des prétentions de la marque. Les matériaux utilisés sont de très haute qualité et l’assemblage est soigné. Le constructeur propose un grand choix d’équipements optionnels, de finitions riches (bois, aluminium maillé et fibre de carbone) et de selleries en cuir permettant de personnaliser l’aménagement de multiples façons.

Par contre, il faut avouer que le design du tableau de bord a un style très conservateur. De plus, l’interface de l’écran tactile de 10 po, que l’on retrouve dans sa partie centrale, est perfectible. On regrette aussi de ne pas trouver, entre autres équipements, des sièges avant chauffants parmi la dotation de série des versions Premium et Portfolio. Avec un prix de base de 52 500 $, ça porte à réfléchir...

En revanche, le constructeur offre une grande variété de modèles et quatre puissants moteurs suralimentés pour les animer. Les modèles de grande diffusion Premium, Prestige, Portfolio et R-Sport sont livrés avec un 4 cylindres à turbocompresseur de 2,0 L produisant 247 ch ou, contre un supplément, une variante de ce moteur qui en livre 296. Dans chaque cas, le couple est généreux (respectivement 263 et 295 lb-pi) et produit à très bas régime pour donner des accélérations franches (0-100 km/h en 7,0 et 6,1 s) et des reprises soutenues. Un modèle au caractère plus musclé, le F-Pace S, profite des 380 ch que livre un V6 de 3,0 L à compresseur pour abaisser le 0-100 à tout juste 5,5 s.

Photo: Jaguar

Il y a également deux modèles à diffusion limitée : le F-Pace Checkered Flag à caractère sportif, qui utilise le 4 cylindres de 247 ch, et le F-Pace 300 Sport muni du moteur de 296 ch, auquel on prête un penchant cossu.

Ces trois moteurs sont jumelés à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports souple dotée d’un mode manuel permettant de mieux exploiter leur puissance. C’est aussi pour plaire aux amateurs de propulsions que la transmission intégrale de série a été conçue pour transmettre tout le couple aux roues arrière en conditions normales. Cependant, dès que ses capteurs décèlent une perte d’adhérence, si faible soit-elle, une partie plus ou moins importante du couple est redirigée vers les roues avant. Le constructeur précise d’ailleurs qu’en conditions extrêmes, plus de 90 % du couple peut parvenir aux roues avant pour optimiser l’adhérence.

F-PACE SVR : toute une machine

Jaguar propose enfin un F-Pace digne des autoroutes allemandes. On l’appelle SVR. Réalisé par la division Special Vehicle Operations (SVO) de JLR, son V8 de 5 L à compresseur, qui produit 550 ch et 502 lb-pi de couple, lui permet d’accélérer de 0-100 km/h en 4,3 secondes... au prix d’une consommation de glouton (12,9 L/100 km) — chose prévisible!

Passionnant à conduire, surtout sur une route sinueuse, on le reconnaît aux grandes prises d’air à l’avant et sur les ailes, qui servent à diminuer la pression dans les passages de roue pour réduire la portance et améliorer le refroidissement, tout en optimisant la stabilité à grande vitesse. Des prises d’air de son capot exclusif contribuent, quant à elles, à extraire l’air chaud du moteur tout en ajoutant une touche dynamique à son apparence.

Plusieurs éléments techniques du SVR, de la direction à la suspension, ont été pensés spécifiquement pour la haute performance. Par exemple, le tarage des ressorts de la suspension a été augmenté de 30 % à l’avant et de 10 % à l’arrière, alors qu’une barre antiroulis distincte réduit de 5 % le roulis (pourtant déjà très limité). D’autre part, il est possible de remplacer ses roues de série en alliage de 21 po par des roues de 22 po offertes en option. Plus légères, leur forme très ouverte améliore le flux d’air vers les imposants disques de frein. Et ce ne sont là que quelques-uns des nombreux changements apportés par la SVO au F-Pace pour en faire un imposant bolide. Un bolide qui, par son coffre modulable et sa capacité de remorquage élevée, demeure aussi polyvalent que les autres F-Pace! 

En vidéo: le Jaguar I-PACE mis à l'essai

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéJaguar Land Rover supprime 1100 emplois
Londres | Le constructeur automobile Jaguar Land Rover a annoncé lundi la suppression de 1100 emplois intérimaires au Royaume-Uni et une perte avant impôt de 500 millions de livres entre janvier et mars, du fait d’une activité frappée par la pandémie. Le groupe britannique haut de gamme, qui appartient à …
BaladoBalado : les plus belles voitures de tous les temps
Si on ne peut débattre de données comme la puissance ou la consommation d’essence, la situation est bien différente pour l’esthétisme d’une voiture. À tour de rôle, Marc-André Gauthier et Germain Goyer présentent les voitures qui sont, à leurs yeux, les plus belles de tous les temps dans ce nouvel …
ActualitéJaguar Land Rover développe un écran tactile… sans contact
Les designers et les ingénieurs de Jaguar Land Rover n’ont pas fini de surprendre. L’été dernier, ils nous présentaient un nouveau système d’affichage tête haute en 3D . Maintenant, ils reviennent à la charge avec un écran tactile… sans contact! Alors que la pandémie de COVID-19 nous sensibilise à toutes …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires