Taux de financement : gare aux pratiques illégales

Avec le déconfinement qui va bon train, les automobilistes ont été nombreux à se rendre chez leur concessionnaire afin de magasiner leur prochaine voiture.

Cela dit, il demeure important de bien s’informer et de demeurer sur ses gardes quand vient le temps de se procurer un nouveau véhicule. C’est malheureux, mais certains vendeurs pourraient être tentés de profiter de la naïveté de certains clients.

Notre chroniqueur Antoine Joubert en a d’ailleurs fait l’exemple éloquent dans le cadre d’une chronique publiée le 18 juin dernier. Il y expliquait qu’un concessionnaire du Québec a proposé à une cliente d’abaisser le taux d’intérêt sur le financement de son véhicule… à condition qu’elle adhère à certains produits, dont une garantie prolongée sur la totalité du terme de financement afin de « garantir le prêt ».

Il est important de noter que les garanties et accessoires vendus avec votre véhicule ne devraient en aucun cas avoir d’impact sur le taux de financement. Autrement dit, dans le cas présenté par Antoine Joubert, le taux de financement a été artificiellement gonflé afin de pouvoir «l’abaisser» par la suite en convaincant la cliente d’opter pour des accessoires et des garanties.

De passage à l’émission Salut Bonjour, Antoine Joubert a expliqué cette pratique déloyale. La prochaine fois que vous devrez négocier le prix et le taux de financement de votre véhicule, gardez cette information en tête!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueUn meilleur taux...seulement si?
Sur le point de vous acheter une nouvelle voiture? Besoin d’un financement? Alors, soyez averti. Car il se pourrait que le concessionnaire essaie de vous en passer une vite. Et pas seulement chez ces marchands de véhicules d’occasion un peu douteux! La pratique que je m’apprête à dénoncer est courante …
Dossiers et conseilsLe financement auto à 0 %, c’est quoi le piège?
Cet article est un publireportage présenté par Toyota Pointe-Claire Financer un bien d’une valeur significative pendant quatre, cinq, six, même des fois sept ans sans payer de frais d’intérêt? Il n’y a que l’industrie automobile pour offrir ce genre d’offre. Que vous achetiez une maison ou un divan, dès que …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires