Chevrolet Suburban/Tahoe/GMC Yukon - Comme dans le temps

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

On dit souvent, et parfois à tort, que tout était mieux avant. Comme si la nostalgie venait de pair avec des lunettes roses et qu’elle ne nous ne faisait voir que le beau côté. Si vous avez tendance à aimer les choses telles qu’elles l’étaient à l’époque, le Tahoe, le Suburban et le Yukon pourraient vous plaire.

GM a opté pour une motorisation bien plus traditionnelle que chez la concurrence directe. En effet, alors que Ford tente d’innover avec un V6 turbocompressé sous le capot de son Expedition, GM propose une stratégie bien plus conservatrice. Les acheteurs ont le choix entre deux V8 dont leur cylindrée est de 5,3 et 6,2 L. Très puissant, ce dernier doit toutefois être abreuvé d’essence super. Il est à noter que chez Nissan, on a aussi droit à un V8 avec l’Armada.

Avec un véhicule si gros, lourd et puissant, il faut être prêt à réhypothéquer sa maison quand vient le temps de faire le plein. Ou presque. Lors de notre essai du Yukon, nous avons observé une consommation de 13,9 L/100 km, supérieur d’une miette aux 13,8 L/100 km annoncés par Ressources naturelles Canada. En revanche, en milieu urbain, on peut chatouiller les 20 L/100 km sans aucun effort.

En plus de pouvoir déplacer jusqu’à neuf personnes en même temps, ces dinosaures peuvent remorquer jusqu’à 3 901 kilogrammes en fonction de la version choisie. Ainsi, il peut représenter une intéressante alternative à un pick-up tout dépendant des besoins secondaires au remorquage.

Ce pari d’opter pour des moteurs à aspiration naturelle semble réussi. Ceux et celles qui ont l’intention de conserver leur véhicule longtemps auraient intérêt à jeter un œil à ces gros VUS. Dans un palmarès dressé par la firme de recherche automobile ISeeCars.com en 2019, qui présente les véhicules les plus susceptibles d’atteindre 320 000 kilomètres (200 000 milles), on y retrouve le GMC Yukon et sa version XL ainsi que les Chevrolet Tahoe et Suburban.

S’ils se retrouvent tous dans cette liste, c’est entre autres parce que ces énormes véhicules sont très populaires par les flottes de transport d’individus. À cet effet, si vous jetez votre dévolu sur un modèle d’occasion, portez une attention particulière à l’entretien. Ces véhicules qui sont conduits et parfois malmenés par des employés différents à chaque quart de travail peuvent avoir été négligés.

Un minimum de modernité

Une fois à bord, on assiste à un mélange de tradition et de modernité. On note la présence du sélecteur de vitesse à même la colonne de direction… Ça rappelle le bon vieux temps!

Au centre de la planche de bord, on remarque un grand écran tactile de huit pouces. Le système d’infodivertissement qui y est lié est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Dans l’habitacle, on retrouve jusqu’à sept ports USB afin que les occupants puissent notamment recharger leur appareil. À l’instar des autres véhicules commercialisés par General Motors, un point d’accès sans fil 4G LTE est inclus (forfait de données en sus).

On apprécie également l’énorme console centrale dans laquelle on pourrait cacher une famille entière!

En ce qui concerne la troisième rangée, elle fournit un confort qui pourrait difficilement être plus minimaliste. À moins d’opter pour le Suburban ou la version XL du Yukon, l’espace de chargement est restreint à l’arrière.

Muchos pesos

Affichant un PDSF d’à peine plus de 56 000 $, le Tahoe de base est, somme toute, alléchant. En revanche, pour ce prix, il faut se contenter du plus petit des deux V8 et des roues motrices arrière. Ces dernières nous rappellent, une fois de plus, l’approche traditionnelle et quelque peu archaïque du mastodonte. On peut aussi économiser quelques milliers de dollars avec l’ensemble Custom disponible dans le Tahoe, qui supprime la troisième rangée de sièges.

Si notre choix s’arrête sur une version allongée (Suburban ou Yukon XL) animée par le V8 de 6,2 L jumelé au système 4x4 et que l’on coche quelques options et commodités, il faut s’attendre à une facture de près de 90 000 $. C’est énormément de sous. Les versions Denali proposent la meilleure qualité de roulement de ce groupe avec leur suspension magnétorhéologique.

Il ne faut pas oublier que la plate-forme est celle des pick-up pleine grandeur de General Motors de génération précédente. Il est donc légitime de croire qu’elle est rentabilisée depuis des lunes. Se faisant quelque peu vieillissants, les Tahoe, Suburban et Yukon devraient être renouvelés bientôt si General Motors désire que ses véhicules continuent d’être à la page. Il serait étonnant que l’offre de moteurs se limite à deux gourmands V8.

Feu vert

  • V8 de 6,2 L très puissant
  • Véhicule très durable
  • Respect de la tradition du modèle

Feu rouge

  • Facture peut grimper rapidement
  • Troisième banquette très peu confortable
  • Espace de chargement limité dans les versions courtes

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvCombien coûte… le Chevrolet Tahoe 2021?
Entièrement renouvelé pour l’année-modèle 2021, le Chevrolet Tahoe s’apprête à arriver chez les concessionnaires du Québec, au plus grand plaisir des amateurs de VUS! Le chroniqueur du Guide de l’auto Antoine Joubert a eu l’occasion de mettre à l’essai l’un des premiers exemplaires à arriver dans la province. On remarque …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires