Lincoln Navigator - Trop cher payé pour un écusson?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Le Lincoln Navigator, tout comme le Cadillac Escalade, est le représentant inofficieux de l’industrie automobile américaine. En fait, les camionnettes de fortes dimensions servent de têtes d’affiche, mais les rois du luxe comme le Navigator en sont les porte-étendards.

Il y a deux ans, le gros Lincoln célébrait son 20e anniversaire et pour souligner cette étape importante, Ford a introduit la quatrième génération du VUS. Cette fois-ci, le manufacturier a fait des pieds et des mains pour le différencier le plus possible de son cousin, le Ford Expedition. Côté design, le défi peut être considéré comme relevé selon les goûts, mais à part ça…

Autrement, Lincoln exige entre 10 000 $ et 15 000 $ supplémentaires pour un écusson, une calandre et quelques haut-parleurs supplémentaires. Bref, Lincoln veut nous convaincre de payer parce que c’est un Lincoln. Malheureusement pour le Navigator, le Ford Expedition est excellent. Trop même.

Le débat de la marque

Il n’est pas nécessaire de décrire à quel point le positionnement de Lincoln est précaire parmi les marques de luxe. Et l’on change la stratégie de mise en marché une fois de plus en renommant la gamme presque en entier.

Le Navigator supporte le portfolio de Lincoln au grand complet depuis son arrivée et fait exception à la tourmente au sein de la famille. On se posera longtemps la question à savoir ce qu’est un MKC et l’on continuera de se gratter la tête pour comprendre ce qu’est un Corsair. Mais un Navigator, c’est Lincoln!

Voilà la raison pour laquelle on retrouve tout le savoir-faire de Ford dans le Navigator. Le somptueux habitacle ne laisse aucun doute : ce véhicule mérite d’être considéré parmi les Mercedes-Benz GLS, BMW X7 et autres mastodontes du genre.

Place au luxe, et de la place

Prendre place dans le Navigator est un sacré changement d’ambiance : tous les matériaux, les textures, et même les odeurs relèvent d’une séance de méditation! Par contre, l’image se ternit lorsque l’on active certaines commandes comme celle du réglage de température – le son et la sensation de ces dernières font davantage Fiesta que Lincoln...

Les éléments les plus importants démontrent une expertise évidente et je fais ici allusion au confort, au rangement et aux accessoires. Les places avant dorlotent, notamment avec les sièges Position parfaite avec Active Motion offerts en option.

Pour ce qui est du rangement, le Navigator n’en manque pas. Si vous faites la navette pour l’équipe de hockey, vous avez l’option de la version allongée du Navigator qui fait passer le volume du coffre à plus de 1 000 litres derrière la troisième rangée, ou plus de 2 000 litres à partir de la rangée médiane.

Ensuite, question d’en mettre plein la vue aux occupants bien installés, le Lincoln comprend une superbe instrumentation de 12 pouces configurable pour le conducteur, un écran tactile de 10 pouces et une chaîne audio Revel. Toujours dans les inclusions, on retrouve notamment la borne Wi-Fi intégrée (forfait de données en sus), la radio satellite, la navigation, le système SYNC 3 sans oublier le volant chauffant, ainsi que les sièges ventilés et chauffants à l’avant.

L’EcoBoost à votre service

L’unique groupe propulseur disponible n’est nul autre que le V6 de 3,5 litres à double turbocompresseur, presque identique à celui du Ford Expedition, entre autres. Sous le capot du Navigator, il produit 450 chevaux et un couple de 510 lb-pi, des chiffres impressionnants certes, mais n’oublions pas que le Navigateur pèse plus de 2 600 kg (plus de 5 720 lb.)

Néanmoins, on ne peut qualifier le gros Lincoln de rapide et les reprises sont agréables grâce à la boîte automatique à 10 rapports. Chaque Navigator comporte six modes de conduite qui, outre leurs noms loufoques comme Conserve et Excite (ou Sport) par exemple), ne servent à rien... il faut dire que l’on est rarement pressé au volant d’un tel véhicule, alors à quoi bon s’exciter?

Une suspension adaptative figure de série. Elle gère parfaitement les transferts de masse et les mouvements latéraux de la carrosserie. Avec ma famille, j’ai emprunté l’autoroute 10 entre Montréal et Sherbrooke lors d’une tempête de neige. J’étais tellement à l’aise que si mon épouse avait prononcé « Miami », on s’y serait rendu sans hésiter! La carte de crédit aurait souffert des pleins d’essence, mais bon…

Maintenant que j’ai partagé toute cette information au sujet du Lincoln Navigator avec vous, sachez que le tout s’applique au Ford Expedition à l’exception de la suspension adaptative et quelques autres caractéristiques. Nonobstant le design intérieur et extérieur, le Ford vous propose le même degré de raffinement, un équipement et des performances similaires. On doit donc se poser la question : est-ce que le Lincoln vaut vraiment 10 000 $ de plus que le Ford? Selon moi, non.

Feu vert

  • Habitacle spacieux et cossu
  • Raffinement remarquable
  • Confortable et luxueux
  • Boîte à 10 rapports douce et efficace

Feu rouge

  • Certaines commandes bon marché
  • Coûte 10 000 $ de plus que l’Expedition
  • Consommation élevée

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires