Rolls-Royce Phantom - Incomparable

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

L’argent n’achète peut-être pas le bonheur – il paraît –, mais ça achète la chance d’être unique et de démontrer que l’on se situe dans une classe à part des autres. C’est probablement dans cet état d’esprit que l’on se présente chez un concessionnaire Rolls-Royce afin de se procurer une Phantom.

Évidemment, ce lounge sur roues coûte une réelle fortune, ce qui en soi garantit une grande exclusivité. Mais les acheteurs ne s’arrêteront pas là, car avec les innombrables options de personnalisation disponibles, et avec un peu de créativité, on peut facilement obtenir une voiture unique au monde. Non mais! Croiser une Phantom sur la route avec la même couleur de carrosserie que la nôtre, quelle insulte!

Une de une

Les grandes marques comme Rolls-Royce et Bentley ont compris depuis fort longtemps que plus on peut personnaliser une voiture, plus sa facture sera élevée. Et leurs clients ont les poches profondes pour embarquer dans cette stratégie de marketing merveilleusement lucrative. Depuis quelques années, on voit des marques de luxe comme BMW et Mercedes-Benz offrir des options de personnalisation, et à échelle beaucoup plus modeste, des constructeurs populaires donner la possibilité de personnaliser l’apparence de leurs voitures avec des accessoires colorés.

Toutefois, chez Rolls-Royce, on pousse cette audace à l’extrême. On veut faire encastrer un souvenir de jeunesse dans la console centrale de la Phantom, délicatement placée sous une vitre entourée de diamants? Comme la médaille d’or gagnée aux olympiades de notre école primaire auxquelles on n’a même pas participé, la même année où nos parents ont financé la construction de la bibliothèque de ladite école? Pas de problème, on va nous arranger ça!

La carrosserie peut être peinte de la couleur ou des couleurs de notre choix, et même si l’on conseillera probablement des agencements, si l’on désire un mélange de vert lime et de fuchsia, avec une calandre en or, Rolls-Royce le fera.

Il faut dire que les designers de la marque ont concocté des éditions étonnamment élégantes de la Phantom. Comme la collection Tranquillity, limitée à seulement 25 exemplaires (rapidement vendus, il faut le dire), arborant dans l’habitacle de minces lamelles de la météorite Muonionalusta qui a atterri en Suède en 1906. Ou la Phantom Whispered Muse inspirée des dessins originaux de la Spirit of Ecstacy, la statuette de cette dernière étant créée avec de l’or rose. Bref, la personnalisation, ou bespoke en anglais, n’a jamais été aussi populaire chez Rolls. Et payante.

Comme on s’y attend, les occupants de cette berline seront dorlotés par des cuirs les plus riches, des moquettes les plus douces et des matériaux les plus opulents, les coupant des problèmes du monde extérieur. Et dans la version à empattement allongé, on peut également opter pour le Privacy Suite comprenant une cloison avec une section vitrée électrochimique. L’opacité de cette dernière peut varier au toucher d’une commande afin de s’isoler du conducteur, à qui l'on peut toujours donner des ordres au moyen d’un interphone. Quoi de plus relaxant qu’un habitacle somptueux et serein? Même les pneumatiques ont été conçus sur mesure pour réduire le bruit de roulement à l’intérieur de la voiture.

Un salon rapide

La marque stipule que de plus en plus de clients se procurent une Phantom à empattement ordinaire pour la conduire plutôt que de se faire reconduire. Et pourquoi pas? Avec 563 chevaux ainsi qu’un couple prodigieux de 664 livres-pied disponible à partir de 1 700 tr/min, le V12 biturbo de la Phantom effectue des accélérations surprenantes de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes – 5,4 dans le cas de la version à empattement allongée. Après tout, la voiture pèse environ 2 600 kg (5 700 lb), ce qui n’est pas rien.

Toutefois, ce qui fascine davantage, c’est la manière dont les Rolls-Royce atteignent des vitesses folles avec une fluidité déconcertante, sans violence et sans brasser ses occupants. La consommation urbaine de 20 L/100 est passablement moins fascinante, mais les propriétaires n’en ont sûrement rien à faire de cette statistique.

Comme sa devancière, cette huitième génération de la Phantom a été stylisée comme une brique afin d’assurer son aura de prestige sur la route, et ça marche. Cette immense voiture impose le respect, l’admiration et la jalousie – un attrait qui, nous sommes convaincus, plaît aux acheteurs. Seule la Bentley Mulsanne peut se comparer à ce chapitre, mais elle n’a pas l’impact visuel de la Phantom.

A-t-on besoin de parler du prix de ce mastodonte? Il faut prévoir un budget d’au moins 600 000 $ (comme si le mot « budget » existait dans le vocabulaire des riches…) et ça, c’est avant d'amorcer le processus de personnalisation. Lorsque vous en croiserez une sur la route, regardez-la comme il faut, car c’est une pièce unique.

Feu vert

  • Exclusivité assurée
  • Confort royal
  • Performances relevées sans effort

Feu rouge

  • Souci environnemental = 0
  • Consommation démesurée
  • Prix scandaleux

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires