Chevrolet Spark/Spark EV - Je suis encore là

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

On imagine la Chevrolet Spark en train d’observer l’industrie automobile en se disant : « Il ne me reste pas grand temps avant de mourir! » Depuis que des sous-compactes comme la Ford Fiesta, la Nissan Versa Note et la Hyundai Accent ont été remplacées par des VUS, nous aussi, on s’interroge sur l’avenir des citadines.

La charmante petite Spark est toujours parmi nous, en tout cas , elle l’est pour l’année-modèle 2020. Ce qui la sauve, c’est le fait qu’elle soit – avec son prix de base de 9 995 $ – l’automobile la moins chère du marché, mais aussi le choix le plus judicieux de sa catégorie.

La recette coréenne

General Motors concentre dorénavant ses efforts sur les VUS et les camionnettes, mais continue de vendre ses véhicules dans d’autres marchés où les petites bagnoles sont encore en vogue. La Spark, conçue par la division coréenne de GM, se vend étonnamment bien ailleurs. Il est donc inutile, du moins, pas à court terme, pour General Motors de la discontinuer.

Ainsi, les consommateurs nord-américains y gagnent le savoir-faire technique des Coréens en matière de compactes. Contrairement à une Mitsubishi Mirage ou une Nissan Micra, la Spark ne pénalise pas son acheteur de s’être procuré une voiture située au bas de l’échelle financière. Au contraire, elle félicite plutôt son propriétaire en lui en offrant beaucoup pour son argent.

De série, cette microvoiture urbaine vous donne à la fois dix coussins gonflables, un écran tactile de sept pouces, deux ports USB, la connectivité Android Auto, Apple CarPlay et même une borne Wi-Fi (forfait de données en sus)! Toutefois, prenez garde à la liste d’options, car une Spark bien équipée peut être onéreuse. Nous nous sommes déjà retrouvés à bord d’une déclinaison 2LT au prix de 22 885 $. Un non-sens.

Nous vous suggérons de vous en tenir aux versions de base. Le meilleur compromis demeure les déclinaisons LS, soit avec boîte manuelle ou automatique, qui ne dépasseront pas 17 000 $ avant les frais de transport et de préparation.

Charmante et aucunement pénible

Peu importe la déclinaison choisie, vous serez ravis de la qualité d’assemblage et des matériaux choisis pour l’habitacle de cette citadine. Oui, c’est une petite auto, pas idéale si l’on doit transporter des passagers à l’arrière, et ses sièges peuvent s’avérer durs et inadéquats pour les grandes personnes, mais cette miniaturisation confère à la Spark une maniabilité et une facilité d’utilisation hors du commun, surtout en ville. On la sent légère, réactive, prête à bondir et extrêmement amusante à conduire dans le trafic à vive allure.

Et bien que son moteur quatre cylindres de 1,4 litre ne soit pas puissant, le fait qu’il développe son couple de 94 lb-pi à bas régime fait de lui un moteur costaud et bien outillé pour les tâches quotidiennes. C’est une qualité qui permet à la Spark de triompher sur ses concurrents au chapitre du raffinement. La boîte automatique à variation continue exploite correctement la plage de puissance, mais nous vous suggérons d’opter pour la boîte manuelle afin de mieux extraire tout ce qu’elle a dans le ventre, sans oublier le fait que celle-ci réduira le prix de votre Spark.

Nous avons également été agréablement étonnés de sa consommation d’essence. Depuis quelques années, les progrès technologiques ont fait en sorte que les véhicules de gabarit plus imposants – comme les voitures compactes, intermédiaires et certains VUS – affichent des données de consommation d’essence presque identiques à celles des sous-compactes.

Mais avec la Spark, il a été possible pour nous de demeurer sous la barre des 7 L/100 km, même en hiver. Le plein d’essence, lui, ne coûtera pas trop cher non plus en raison de son miniature réservoir, chose bonne à savoir quand le prix de l’essence grimpe à plus de 1,50 $ le litre!

À vrai dire, c’est un peu ça qui ressort d’une Spark lorsqu’on la conduit, la sensation que l’on a fait une bonne affaire. Abordable à l’achat, en assurances et en entretien, c’est une voiture simple, bien foutue et juste assez amusante à conduire pour nous faire sourire.

De plus, si vous n’êtes toujours pas prêt à vous embarquer dans les paiements d’une auto électrique, sachez que la Spark représente un choix écologique sensé. Son empreinte écoénergétique est l’une des plus petites parmi les voitures à essence, tout comme ses émissions de gaz à effet de serre.

En somme, la Chevrolet Spark ne fait pas que du bien à votre portefeuille, mais aussi à la planète et à votre état d’esprit.

Feu vert

  • Prix de base abordable
  • Équipement de série alléchant
  • Étonnamment raffinée
  • Faibles coûts d’utilisation

Feu rouge

  • Dispendieuse une fois bien équipée
  • Petit coffre
  • Sièges inconfortables pour les grandes personnes
  • Banquette arrière étriquée

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires