Ram ProMaster City - Petit paquet

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Plus sédentaires que jamais, on aime davantage effectuer nos achats en ligne et les faire livrer chez soi sans avoir à mettre le nez dehors. Évidemment, cela signifie une augmentation du nombre de véhicules commerciaux sur la route, prêts à parcourir les quatre coins du Québec afin de déposer nos articles au bord de notre porte.

Les besoins en matière de camions de livraison et de services professionnels ont inévitablement varié au cours des dernières années, et des modèles plus compacts pour la jungle urbaine peuvent s’avérer une solution économique pour bien des entrepreneurs. Le Ram ProMaster City, qui roule sa bosse au Canada depuis le millésime 2015, en est un bon exemple.

Utilitaire d’abord

Le petit fourgon a été conçu par Fiat, s’appelant de Doblò en Europe, il y a une dizaine d’années. Pour l’adapter au marché de l’Amérique du Nord, on lui a greffé une calandre quelque peu différente afin de mieux l’associer à la marque Ram. On a aussi placé sous son capot la plus grosse motorisation disponible dans ce modèle, soit le quatre cylindres de 2,4 litres du constructeur, jumelé à la boîte automatique à neuf rapports offerte dans plusieurs autres produits de FCA. La fréquence des entretiens est fixée à un maximum de 16 000 km, permettant ainsi de visiter le concessionnaire moins souvent.

Avec ses 178 chevaux, le ProMaster City n’a aucun problème à suivre le trafic, et les décollages sont prompts grâce à son couple tout de même intéressant. En revanche, il est difficile de louanger la boîte de vitesses, qui a connu des problèmes de raffinement et de fiabilité par le passé, bien qu’on semble avoir corrigé ces lacunes avec le temps. La consommation d’essence de cette motorisation est intéressante sur la grand-route, profitant bien des huitième et neuvième rapports de la boîte automatique; elle devient moins reluisante en ville. Si les dimensions du ProMaster City sont parfaites pour se faufiler dans la circulation urbaine, son rayon de braquage est plus grand que celui de ses concurrents, même celui du Metris à empattement long.

Fidèle à sa vocation commerciale, l’habitacle du ProMaster City est composé de matériaux peu luxueux, mais durables et faciles d’entretien. À l’instar de sa concurrence, on peut y installer des accessoires et des solutions de rangement selon nos besoins. La capacité de chargement maximale de 3 729 litres surpasse celles de ses rivaux, les Ford Transit Connect et Nissan NV200. Cependant, le Mercedes-Benz Metris de format intermédiaire demeure évidemment plus logeable. Même son de cloche concernant la charge utile, alors que celle du Ram se chiffre à 855 kilogrammes, plus que celles du Ford et du Nissan.

Quant à la capacité de remorquage, le ProMaster City se retrouve nez à nez avec le Transit Connect, mais si l’on doit tirer une lourde charge pour le travail, le Metris s’avère une meilleure solution, pour quelques milliers de dollars de plus. Ou un fourgon pleine grandeur.

Le transport de passagers

Outre la version utilitaire, le Ram ProMaster City est également offert en version minibus, qui ajoute une banquette arrière pour une capacité totale de cinq passagers. Pour l’entrepreneur qui travaille sur la route durant la journée et qui doit ramasser les enfants à la garderie chaque jour, il s’agit d’une solution intéressante, alors que la capacité de chargement n’est coupée que d’environ 23%. Par contre, comme véhicule familial multitâches, on sera beaucoup mieux servi avec une fourgonnette conventionnelle.

Aussi, il y a peu d’artifices en matière de technologies ainsi que de caractéristiques de confort et de commodité dans le Ram. De série, on obtient un système multimédia Uconnect avec écran tactile de cinq pouces,celui-ci n’est toutefois pas aussi élaboré que les versions proposées dans les autres produits de FCA. Au moins, on profite d’une connectivité Bluetooth, d’un port USB et des commandes au volant – et un système de navigation en option – alors que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto n’est pas offerte. Des sièges chauffants à l’avant, des jantes en alliage et un sonar de recul font également partie des options, mais c’est à peu près tout.

Le Ram ProMaster City fait beaucoup de bonnes choses et peut se vanter de proposer certaines capacités plus imposantes que chez la concurrence. Toutefois, Fiat Chrysler Automobiles en arrache en ce qui a trait à la qualité générale de ses produits, le Transit Connect offre de la place pour sept personnes et un moteur turbodiesel en option, alors que le Nissan NV200 est beaucoup plus abordable. Une chose est certaine, c’est que ce fourgon est plus intéressant en version utilitaire qu’en version passager.

Feu vert

  • Motorisation relativement écoénergétique
  • Bonne capacité de charge utile
  • Volume de chargement pratique

Feu rouge

  • Qualité générale perfectible
  • Grand rayon de braquage
  • Version minibus peu intéressante

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires