Acura MDX - La recette du succès

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Une chance que la gamme Acura a le MDX. Bien que son petit frère RDX soit plus populaire, le VUS intermédiaire à trois rangées compte pour environ 25% des ventes d’Acura au Canada malgré le fait que la génération actuelle date de 2014. C’est une éternité dans un segment aussi concurrentiel, mais le MDX réussi toujours à tirer son épingle du jeu et à demeurer parmi les modèles les plus vendus du créneau.

Une légère mise à jour en 2017 a aidé à soutenir le VUS phare d’Acura, mais c’est surtout son confort, sa polyvalence et son excellente valeur de revente qui expliquent pourquoi tant de consommateurs optent pour le MDX. Sa recette est simple : des technologies de pointe, une conduite douce et des moteurs efficaces avec beaucoup d’espace intérieur. C’est la même recette qu’Acura utilise pour le reste de sa gamme avec des résultats mitigés, mais dans le cas du MDX, les consommateurs achètent.

Isolement complet sur la route

Acura a cherché à ajouter du piquant à sa gamme avec l’arrivée des versions A-Spec, dont une est disponible dans la famille MDX. Avec ses jantes de 20 pouces, ses garnitures protectrices peintes, ses sièges garnis d’alcantara et ses pédales sport en métal, le MDX A-Spec parait plus sportif sans pour autant l’être réellement. Le MDX est un VUS qui mise d’abord sur le confort, le silence de roulement et le raffinement pour séduire.

Sa suspension douce se fait un plaisir d’absorber la totalité ou presque des bosses et trous de la route. Le conducteur et ses passagers se retrouvent isolés de l’extérieur et même si nous sommes amateurs de conduite dynamique, on apprécie la sérénité présente dans l’habitacle du MDX. Certains pourraient le trouver trop mou et à ceux-ci nous pourrions proposer un BMW X5 ou encore un Audi Q7, mais il faudra délier les cordons de la bourse.

Car au-delà de sa conduite souple, le MDX propose aussi un rapport qualité/prix intéressant dans son segment. Offert à partir d’environ 55 000 $, le MDX permet d’économiser plusieurs milliers de dollars comparativement à ses rivaux allemands. Au moment d’écrire ces lignes, un MDX tout équipé est plus abordable qu’un BMW X5 de base.

Économie d’essence surprenante

L’Acura MDX est alimenté de série par un moteur V6 de 290 chevaux et 267 lb-pi de couple jumelé à une boîte automatique à neuf rapports qui transmet la puissance du moteur aux quatre roues. Les performances sont honnêtes, mais c’est surtout l’efficacité de cette motorisation qui étonne. Une moyenne de moins de 9,0 litres aux 100 kilomètres a été observée lors de notre essai sur autoroute ce qui est impressionnant pour un VUS de cette taille. Même en ville, on peut établir une moyenne approximative de 12,0 litres aux 100 kilomètres en faisant attention. Parmi les VUS intermédiaires de luxe essayés cette année, le MDX a toujours su se démarquer à ce niveau.

Il existe aussi un moteur hybride pour le MDX. Il combine un V6 de 3,0 litres avec trois (oui, trois) moteurs électriques pour une puissance totale de 321 chevaux et une consommation moyenne annoncée d’environ 9,0 litres aux 100 kilomètres. Sur papier, ce moteur semble dominer le V6 de base à tous les niveaux, mais en pratique ce n’est pas le cas.

Sa puissance supérieure se remarque à peine sur la route. Le moteur hybride semble plus hésitant et moins confiant, résultat probable de la complexité de l’ensemble. Sa consommation d’essence est basse, c’est vrai, mais la différence n’est pas assez importante pour justifier le montant supplémentaire qu’il faut débourser pour le MDX Sport Hybrid. Vendu à près de 70 000 $, il propose bien un ensemble complet d’équipements, mais on peut obtenir un MDX tout équipé et pas trop gourmand tout en économisant 3 000 $ en optant pour le modèle haut de gamme Élite avec le V6 ordinaire. Ce serait notre choix.

L’Acura MDX est un VUS intermédiaire de luxe que l’on peut acheter les yeux fermés. Il en offre beaucoup pour notre argent et il est parmi les plus spacieux de son créneau. Les limites de sa tenue de route et de sa direction sont rapidement atteintes, mais en conduite normale on ne s’en rendra jamais compte. Il n’est pas le plus moderne de sa catégorie, c’est vrai, mais malgré son âge son habitacle et ses technologies demeurent au goût du jour. Une nouvelle génération est à prévoir, mais il reste encore un peu de temps à la vie de cette édition du MDX.

Feu vert

  • Confort sans reproche
  • Économie d’essence surprenante
  • Bon niveau d’équipement pour le prix
  • Valeur de revente

Feu rouge

  • Modèle vieillissant
  • Conduite peu inspirante
  • Version hybride quelconque

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires