Porsche Panamera - 365 jours par année de plaisir

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Qui aurait cru que la Porsche Panamera, dont le nom provient de la célèbre course Carrera Panamericana, connaîtrait autant de succès depuis son arrivée en 2009? Plusieurs amateurs, qui n’avaient toujours pas digéré la venue d’un VUS Porsche étaient sceptiques à l’idée, mais la Panamera a fait ses preuves, elle qui se décline maintenant en une pléiade de versions bien différentes. Il faudra débourser un peu moins de 100 000 $ pour vous payer la plus sage, près de 225 000 $ pour la plus dissipée.

La Panamera séduit en raison de ses performances pures, dignes de celle d’une 911, mais dans un format beaucoup plus pratique. Si vous n’êtes pas un adepte de VUS, la Panamera vous permet de conduire votre bolide à l’année – et en famille! Parlant des familles, c’est en pensant à elles que Porsche a introduit la Panamera Sport Turismo, une configuration que l’on reconnaît rapidement à sa partie arrière comprenant un hayon plus imposant.

Afin de rehausser son aspect pratique, on lui a d’abord ajouté une banquette arrière permettant d’accommoder trois passagers. On a conservé les deux sièges individuels, mais on a retiré la console centrale qui les séparait pour y insérer une place supplémentaire, pas aussi confortable cependant. L’espace de chargement a été augmenté de 20 litres par rapport à la berline, 50 litres une fois tous les sièges rabaissés.

On a droit à un aménagement intègrant une instrumentation et une console épurées. Les nombreuses commandes situées de chaque côté de la console centrale ont été regroupées dans un environnement techno avec des commandes à effleurement. Du reste, on contrôle pratiquement tout à partir de l’écran tactile de 12,3 pouces. Comme d’habitude, la finition et la minutie sont exemplaires. Pour un traitement royal, optez pour les versions allongées Executive, lesquelles fournissent un peu plus d’espace pour les passagers arrière. Chauffeur, à la maison!

La GTS, notre préférée

Notre Panamera préférée est sans aucun doute la version GTS, qui se situe en milieu de peloton côté prix, dont nous avions eu la chance de prendre le volant sur le célèbre circuit de formule 1 de Bahreïn. Son équilibre général en fait un modèle de choix, surtout qu’elle se particularise avec un habillage monochrome, des prises d’air élargies et des jantes exclusives de 20 pouces. Elle emprunte le V8 à double turbocompresseur de la Panamera Turbo qui développe dans son cas 453 chevaux et un couple de 457 lb-pi, qui nous avait étonnés par sa puissance. L’échappement sport unique de la GTS laisse filtrer une sonorité riche et puissante.

Si vous avez la fibre verte, vous pouvez opter pour les livrées arborant des écussons et des étriers de frein peints en vert, les Panamera E-Hybrid. Ces missiles écolos tirent parti du meilleur des deux mondes : le couple puissant et instantané du moteur électrique rehausse les performances alors que du même coup, on réduit fortement la consommation du modèle.

680 chevaux et rechargeable

La plus puissante – et la plus dispendieuse – des Panamera, c’est la Turbo S E-Hybrid qui comprend plusieurs avancées technologiques élaborées pour la 918 Spyder. Elle hérite d’un V8 biturbo de 4,0 litres qui crache à lui seul 550 chevaux. On lui a ensuite greffé un moteur électrique qui déploie de son côté 136 chevaux pour un total de 680, mais surtout, un couple de 626 lb-pi. C’est d’ailleurs ce qui vous cloue au siège chaque fois que vous enfoncez l’accélérateur.

Heureusement, elle possède un rouage intégral et la puissance est envoyée aux quatre roues, ce qui lui octroie un aplomb supérieur. Son poids supérieur la pénalise en freinage et en virage, mais peu de berlines peuvent se vanter d’autant de performances. Elle n’a rien de l’idée que plusieurs ont d’une voiture hybride et son V8 rassure ceux qui apprécient les expériences multisensorielles.

En conduite sage, elle offre un excellent confort sur route, et son intérêt est rehaussé par sa batterie de 14 kWh qui permet de circuler environ 23 km en mode purement électrique. Elle impressionne les amateurs de sensations sur piste, mais peut également reconduire les enfants sans rejeter d’émissions. Le hic? Son prix tout aussi démentiel que ses chiffres de puissance...

Bref, ce que la Panamera sacrifie en performance brute, elle le reprend en aspect pratique et en confort sur la route. Sans renier l’ADN de Porsche, elle avale les kilomètres tandis que ses occupants jouissent d’un confort princier.

Feu vert

  • Niveau de prestige élevé
  • À la fois performante et pratique
  • Finition impeccable
  • Bonne fiche de fiabilité

Feu rouge

  • Prix qui grimpe rapidement
  • Options nombreuses et onéreuses
  • Console centrale envahissante
  • Certaines motorisations moins économiques

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2020 du Guide de l’auto : Porsche Panamera
Comme à chaque année, le Guide de l’auto publie ses Meilleurs achats dans une multitude de catégories de véhicules. Nous poursuivons aujourd’hui notre revue des gagnants de 2020 avec la catégorie des grandes berlines de luxe où, sans grande surprise, les trois mêmes Allemandes occupent le podium. Ainsi, la Porsche …
ActualitéPorsche fracasse un record sur le Nürburgring
Quelques semaines avant le dévoilement de sa nouvelle Panamera , Porsche fracasse avec elle un record au Nürburgring Nordschleife. En effet, la prestigieuse berline a enregistré un chrono de 7:29:81 minutes sur le circuit qui s’étire sur une distance de 20,832 kilomètres le 24 juillet dernier. Lars Kem, pilote d’essai …
Nouveaux modèlesLa nouvelle Porsche Panamera 2021 lève encore la barre
Deux semaines après avoir battu un record sur le circuit du Nürburgring en Allemagne, la nouvelle Porsche Panamera 2021 se dévoile officiellement dans toute sa splendeur. Tant les amateurs de performance que les conducteurs plus écolos y trouveront leur compte. Voici pourquoi… Place à la Turbo S! En remaniant en …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires