Porsche 911 - Un nouveau chapitre qui commence fort

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Depuis plus d’un demi-siècle, la Porsche 911 fait rêver. Mais contrairement à certains modèles qui misent sur la nostalgie pour se faire valoir, l’iconique sportive de Porsche n’a jamais cessé de se transformer, de s’améliorer.

L’évolution prend un tournant novateur pour l’année-modèle 2020 puisque celle-ci marque l’arrivée d’une toute nouvelle génération pour la 911. Portant le nom de code 992, cette récente mouture vient remplacer la 991 qui roulait sa bosse depuis 2011. Bien entendu, Porsche ne fait aucun changement à la légère. Surtout sur un modèle si apprécié des puristes. Chaque modification sera ardemment analysée, puis inévitablement critiquée par les centaines de milliers d’amateurs de cette déclinaison à travers le monde.

Entre le passé et le futur

Même si l'on a affaire à une toute dernière génération, la Porsche 911 demeure fidèle à elle-même. Le design reste familier à ses prédécesseurs, mais on peut noter quelques distinctions comme les phares à DEL à quatre pointes et les feux arrière qui se rejoignent d’un bout à l’autre. On a en outre droit à un capot plus profilé, à une carrosserie plus imposante que jamais ainsi qu’à des roues de plus grande taille à l’arrière (21 pouces) qu’à l’avant (20 pouces).

À l’intérieur, un écran tactile de 10,9 pouces domine le tableau de bord. Même dans des véhicules à l’héritage aussi riche, ce genre d’intégration technologie est devenu inévitable. Ceci dit, Porsche a pris soin de laisser plusieurs boutons physiques qui facilitent les commandes et qui permettent une excellente ergonomie.

Plus longue et plus large que la génération qu’elle remplace, la 992 est également plus lourde. Eh oui, malgré une utilisation plus intensive d’aluminium dans le développement de sa nouvelle 911, Porsche n’a pas réussi à arrêter la prise de poids incessante qui afflige le modèle depuis des décennies. De son propre aveu, Porsche témoigne d’un gain pondéral de 74 kilogrammes pour la Carrera S et de 72 kg pour la Carrera 4S.

Heureusement, le constructeur de Stuttgart a pris soin d’injecter un peu plus de puissance à l’équation. Le moteur biturbo à six cylindres à plat de la 911 passe ainsi à 443 chevaux, une hausse de 23 poneys par rapport au modèle sortant. Les puristes seront heureux d’apprendre qu’une boîte manuelle à sept rapports demeure au menu. Les autres pourront évidemment opter pour l’excellente boîte PDK à double embrayage. Celle-ci gagne d’ailleurs un rapport et en compte désormais huit.

Avec cette motorisation retouchée, Porsche confère à la 911 renouvelée le meilleur rapport poids/puissance de son histoire. Bien sûr, il y a des versions survitaminées de l’ancienne génération comme la GT3 et la GT2 RS qui font encore mieux, néanmoins il faut comparer des pommes avec des pommes. Et de toute façon, soyez assurés que de nouvelles variantes de la 992 viendront pulvériser tous les records du constructeur au cours des prochaines années.

Le meilleur des deux mondes

Pour ce premier contact avec la Porsche 911 de nouvelle génération, l’équipe du Guide de l’auto a eu l’occasion de conduire le véhicule tant sur circuit que sur les chemins publics. Et ce qui rend cette voiture si épatante, c’est son aisance toujours aussi exceptionnelle, peu importe le type de conduite que vous souhaitez adopter.

Dans la vie de tous les jours, la Porsche 911 peut certainement vous rendre de fiers services. Évidemment, l’espace de rangement est discutable et les deux places arrière sont à toutes fins utiles inutilisables. Toutefois, on mise sur le fait que la 911 offre un comportement routier irréprochable. En optant pour le mode de conduite Normal, l’allemande absorbe avec aisance les imperfections de la chaussée et n’a rien d’un « tape-cul », peu importe ce que son allure peut laisser croire. Même l’hiver, l’architecture à quatre roues motrices de la Carrera 4S rend la 911 plus que compétente.

Cela dit, il y a également moyen de s’amuser sur un circuit. Et pas rien qu’un peu! Le moteur biturbo de la puissante Porsche, toujours bien campé à l’arrière du véhicule, permet à la 911 des accélérations de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes pour la Carrera S et 3,4 secondes pour la Carrera 4S. Porsche stipule par ailleurs que la nouvelle 992 peut boucler un tour du mythique circuit de Nürburgring en cinq secondes de moins qu’une déclinaison de la génération sortante.

Au-delà des chiffres, la Porsche 911 de nouvelle génération fait honneur à ses ancêtres. Elle est agile, rapide, elle sonne bien et elle demeure toujours aussi merveilleuse à regarder. Porsche avait un grand défi à relever en renouvelant cette légendaire voiture déjà incroyablement compétent. Et l'on peut vous confirmer que c’est mission accomplie.

Feu vert

  • Autant à l’aise sur la route que sur un circuit
  • Tenue de route irréprochable
  • Design intemporel

Feu rouge

  • Gabarit toujours plus imposant
  • Places arrière symboliques
  • Coût ridicule de certaines options

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2020 du Guide de l’auto : Porsche 911
Comme à chaque année, le Guide de l’auto publie ses Meilleurs achats dans une multitude de catégories de véhicules. Nous terminons aujourd’hui notre revue des gagnants de 2020 avec les voitures sport de luxe , où l’on enregistre les plus hauts pointages parmi toutes les catégories en lice. Complètement revue …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires