Karma Revero - L’évolution d’une beauté

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Lors d’un essai à bord de la Karma Revero en 2018, dans les rues de Montréal, les représentants de la petite firme californienne nous avaient précisé qu’un éventuel remplacement de la berline figurait dans les plans, et qu’un VUS était en préparation.

Le Salon de Shanghai s’étant déroulé au printemps de 2019, Karma a plutôt présenté non pas une, mais trois voitures. Outre un roadster futuriste 100% électrique nommé SC1 Vision Concept et l’élégant coupé Karma GT dessiné par Pininfarina, on a dévoilé la Revero 2020 redessinée. Si l’architecture de celle-ci demeure largement inchangée, la voiture a subi de profondes transformations.

Des retouches esthétiques

Karma a cru bon de réviser les parties avant et arrière de la Revero, adoucissant son design tout en conservant les proportions résolument athlétiques. La structure en aluminium a été allégée d’environ 160 kilogrammes et procurerait une meilleure rigidité en torsion. L’ancienne Revero était très lourde, alors une réduction de poids n’est pas à dédaigner.

Le nouvel habitacle profiterait d’espaces de rangement améliorés, d’un système actif d’atténuation du bruit et d’un système électrique à la fois plus rapide et moins énergivore. Des sièges avant ventilés et une chaîne ambiophonique de 635 watts avec huit haut-parleurs font désormais partie de l’équipement de série, alors que l’écran multimédia a été surdimensionné. La sellerie en cuir provient de la firme écossaise Bridge of Weir avec un choix de huit teintes et trois agencements bicolores. Les boiseries seraient façonnées à partir d’arbres morts, tombés dans les montagnes de Santa Monica.

Ce qui n’a pas changé, c’est la taille de l’habitacle. On se sentira toujours à l’étroit, surtout à l’arrière où il y a peu de place pour se dégourdir les jambes et le dégagement pour la tête est précieux. Le coffre serait également inchangé avec un volume de seulement 195 litres.

De GM à BMW

À l’instar de la génération sortante de la Revero, l’édition 2020 mise sur une paire de moteurs électriques connectés aux roues arrière. Toutefois, ce nouveau rouage est plus léger et compte sur deux différentiels électroniques pour bonifier le comportement routier.

La Revero dispose maintenant d’une puissance de 536 chevaux, en hausse de 133 étalons par rapport à l’an dernier. Le couple maximal chute drastiquement, passant de 981 à 550 livres-pied, mais selon Karma, les performances se sont améliorées. En effet, la berline accélérerait de 0 à 96 km/h (0-60 mi/h) en 4,5 secondes, soit environ une seconde de moins qu’auparavant. Quant à l’autonomie maximale en conduite électrique, elle est désormais estimée à 128 kilomètres sur une pleine charge – soit une augmentation de 60% – grâce à une batterie de 28 kWh. On s’attend donc à environ 100 km selon les calculs de consommation établis par Ressources naturelles Canada.

Pour prolonger l’autonomie, on a toujours affaire à un moteur à essence sous le capot de la Revero, servant de générateur d’énergie pour renflouer les batteries. Le vieux quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, provenant de General Motors, est remplacé par un trois cylindres turbo de 1,5 litre, fourni par BMW. Il est plus raffiné, plus léger et tout aussi puissant, dit-on, et un support hydraulique réduirait ses vibrations. L’autonomie totale avec un plein d’essence atteindrait quelque 400 kilomètres. La marque a également mis au point un nouveau système d’échappement, et des bruits de moteur artificiels sont diffusés au travers les haut-parleurs de la voiture.

La Revero GT est chaussée de pneus de 21 pouces conçus sur mesure, alors que le freinage est assuré par des étriers Brembo à six pistons, et une palette sur le volant permet de choisir entre trois niveaux d’intensité de régénération d’énergie. On vante un agrément de conduite rehaussé, la suspension et la direction ayant été retravaillées.

Enfin, à l’instar de Tesla, Karma peut effectuer des mises à jour logicielles dans ses voitures par Internet, et les propriétaires peuvent aussi s’y connecter via une application mobile, compatible avec Amazon Alexa et Google Home. Si l’on prévoit visiter le sud de la Californie, Karma offre des locations à court terme de la Revero GT, en collaboration avec certains hôtels – une belle occasion d’essayer le produit sans engagement. Sinon, on peut y jeter un coup d’œil chez Karma Montréal, le seul concessionnaire de la marque au Québec et l’un de trois au Canada.

Améliorée à plusieurs points de vue, la Revero s’est modernisée tout en devenant plus rapide et moins énergivore. Elle possède toujours ses défauts, notamment en ce qui concerne son habitabilité, mais au moins, la petite firme regarde vers l’avant et démontre son intention de progresser dans le créneau des voitures électriques de luxe.

Feu vert

  • Performances en hausse
  • Meilleure autonomie
  • Liste d’équipement bonifiée

Feu rouge

  • Habitacle étriqué
  • Coffre ridicule
  • Fiabilité et valeur de revente à démontrer

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires