Genesis G90 - La discrétion fait place à l’audaceLa discrétion fait place à l’audace

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Lorsque la division Genesis a été créée, la berline G90 était le porte-étendard de la marque. Cette grosse bagnole venait se comparer à ce que les constructeurs allemands, britanniques et nippons avaient de mieux à nous offrir. Les concepteurs ont joué la carte de la sagesse en nous proposant une voiture aux lignes généralement conservatrices. Elle s’adressait aux gens qui ne veulent pas se faire remarquer au volant d’une voiture de luxe.

L’édition 2020 est différente. En effet, sous la direction de Luc Donckerwolke, les stylistes ont mis en application la nouvelle philosophie de design appelé « Élégance athlétique ». Et cette fois, il est certain que l’on va se retourner sur son passage.

Le futur au présent

Lors du dévoilement de ce modèle en première nord-américaine au Salon de l’auto de Montréal, les présentateurs ont insisté sur le fait que cette philosophie esthétique servira d’inspiration pour les modèles Genesis à venir. Voilà qui promet puisque la silhouette de la voiture est particulière, surtout avec sa calandre vraiment spectaculaire dotée d’un grillage quadrillé se terminant en pointe vers le pare-chocs. Les feux de route quadruples constitués de feux côte à côte superposés sont également propres à ce modèle.

Le reste de la carrosserie est passablement conservateur, en harmonie avec le caractère luxueux de cette voiture. L’arrière se démarque par un léger déflecteur intégré au couvercle du coffre tandis que les feux arrière sont dorénavant horizontaux. De plus, la plaque d’immatriculation est placée le plus bas possible afin de ne pas atténuer l’impact visuel de la voiture.

L’habitacle connaît aussi sa part de changements. Les commandes ont été reconfigurées et l’on note la disposition parallèle des commandes du système de circulation d’air et de la chaîne audio. Par ailleurs, le levier de vitesses a été redessiné tandis que la gestion des principaux systèmes s’effectue en partie via un bouton de commande situé sur la console centrale. Toujours d’une taille de 12,3 pouces, l’écran multimédia central abrite une nouvelle disposition des menus et une plus grande réactivité au toucher du doigt, alors que la vitesse d’exécution du système a été augmentée, et l’intégration Apple CarPlay et Android Auto y figure également.

Les surfaces garnies de cuir sont plus nombreuses, les sièges en cuir nappa matelassé et les surpiqûres contrastantes donnent du caractère à l’ensemble, et les garnitures en bois à pores ouvertes apportent une touche d’élégance.

Moteurs reconduits

Quant à la fiche technique, dans un premier temps, on retrouve les mêmes deux moteurs offerts l’an dernier. Il s’agit d’abord du V6 de 3,3 litres à deux turbocompresseurs produisant 365 chevaux et qui ne sera disponible qu’en commande spéciale, selon Genesis. Sinon, il restera le V8 de 5,0 litres de 420 chevaux. Par le passé, il s’est surtout fait apprécier par sa souplesse et sa douceur. Ces deux moteurs sont associés à une boîte automatique à huit rapports. De plus, la transmission intégrale active avec boîtier de transfert à contrôle électronique figure de série. Les acheteurs de la G90 ne seront donc pas en reste face à la concurrence germanique entre autres.

La suspension à gestion électronique fabriquée par Sachs/ZF offre un contrôle indépendant de la compression et de la détente d’amortissement. Ce qui est un gage de confort et de tenue de route.

La première génération de la G90 se démarquait par son habitacle confortable, une bonne insonorisation et des places arrière similaires aux plus luxueuses berlines sur le marché. La seconde génération poursuit dans la même veine. C’est ainsi que les sièges arrière sont dotés de 12 réglages électriques pour celui de gauche et de 14 réglages du côté droit. Les deux offrent les fonctions coulissantes avec dossier inclinable, le réglage aux épaules, le soutien lombaire, des appui-têtes à quatre réglages et un système de mémorisation de position.

De plus, comme c’est pratiquement la norme sur les voitures de luxe, cette berline est dotée de la technologie d’annulation active des bruits grâce à un système électronique visant à atténuer les bruits indésirables qui tentent de s’infiltrer dans l’habitacle. Il faut également souligner que cette voiture coréenne dispose bien entendu de tous les systèmes avancés de sécurité active et passive, et cette année, on a ajouté le système actif de suivi de voie, la détection de piétons et de cyclistes ainsi que le coussin gonflable pour les genoux du conducteur, pour un total de dix coussins. On ne saurait demander moins.

Somme toute, la silhouette de la G90 a nettement été améliorée, son habitacle a été peaufiné, et la voiture adopte offre une bonne tenue de route.

Feu vert

  • Silhouette modernisée
  • Motorisation adéquate
  • Habitacle raffiné
  • Sécurité active et passive

Feu rouge

  • Faible diffusion
  • Prestige à développer
  • Visibilité arrière perfectible
  • La G70 lui fait ombrage

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires