Kia Soul - La boîte qui a survécu

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Lors du lancement du Soul 2020, Kia se vantait d’être le seul constructeur à avoir commercialisé une « boîte carrée » ayant traversé plus d’une génération. En effet, si on le compare à des véhicules comme le Honda Element, le Nissan cube et la Scion xB, le Soul est tout un survivant.

Son secret? Son charisme indéniable, son alléchante valeur qualité-prix, et ses faibles coûts d’entretien. Pour 2020, on prend tous ces ingrédients, on leur ajoute un peu de piquant, et voilà, on se retrouve avec une nouvelle mouture du modèle!

Plus simple et plus ennuyante…

Bien que le Soul demeure unique en son genre, Kia avoue que de récents concurrents pourraient tenter d’empiéter sur ses plates-bandes. On pense entre autres au Nissan Kicks, au Toyota C-HR et au Hyundai Venue; tous des VUS réduits, à vocation urbaine, entraînés par les roues avant.

Kia en a donc profité pour simplifier sa gamme afin de mieux affronter sa nouvelle concurrence. Une seule motorisation à essence est au menu pour l’année-modèle 2020. Finis la boîte manuelle et le moteur turbo. C’est un peu triste, car ce groupe motopropulseur permettait au Soul de se démarquer du lot et d’être étonnamment performant.

Le Soul a donc recours à un seul moteur, soit un quatre cylindres de 2,0 litres jumelé à une boîte automatique à variation continue (que l’on nomme IVT) pour l’étendue de la gamme. On constate toutefois, avec la déclinaison Soul EV que le constructeur concentre ses efforts sur l’électrification. Contrairement à son confrère à l’unique moteur thermique, celui-ci s’offre avec un choix de deux capacités de batteries, soit de 39,2 kWh ou de 64 kWh. Ainsi, l’autonomie varie entre 248 km et 383 km.

Plus cher que son cousin

Même si le Soul EV Limitée à autonomie prolongée est alimenté par la même batterie que celle de son cousin le Hyundai Kona électrique, il se détaille nettement plus cher. Avec son prix de départ de 51 595 $, le Soul EV a néanmoins droit aux rabais des deux paliers de gouvernement, totalisant 13 000 $ après le calcul des taxes.

L’argument de Kia dans cette histoire, c’est que le Soul est sans conteste un véhicule plus polyvalent que le Kona. À ce sujet, le constructeur n’a pas tort, car il s’avère le plus spacieux des petits véhicules urbains, merci à son coffre à double plancher et à son espace de chargement qui totalise 1 758 litres – ou 1 735 dans le cas des versions électriques.

Enfin, une dynamique de conduite

La conduite de ce nouveau Soul est non seulement hautement plus raffinée qu’avant, mais plus dynamique et amusante. On sent désormais une harmonie entre les composantes mécaniques, une qualité qui était absente dans les anciennes générations. Certes, le Soul n’est pas rapide, néanmoins son petit moteur livre une bonne dose de couple à bas régime, avec une linéarité digne de mention tout au long de la plage de puissance.

Nous avons toutefois été déçus par l’insonorisation de l’habitacle en vitesse de croisière, les sièges manquant de support à l’avant et la boîte de vitesses qui enterre toute la vivacité du petit moteur.

Qu’on opte pour un Soul à essence ou électrique, on reçoit un petit véhicule charmant aux couleurs éclatées et au design moderne. Son habitacle, spacieux et fonctionnel, incorpore des matériaux agréables au toucher. Il peut même être illuminé par un éclairage d’ambiance variable, aux thèmes amusants, incorporant un mode « party », qui permet de synchroniser le système audio Harman Kardon (livrable en option) à l’éclairage.

Nous n’avons rien à dire non plus au sujet de son nouveau système multimédia avec écran de 10,25 pouces, offert à partir de la déclinaison EX Premium. Convivial, il est facile à naviguer via ses énormes icônes claires et simples, sans oublier les innombrables technologies intégrées.

Toutefois, la force numéro un du Soul à essence reste sa valeur qualité-prix. Même au bas de l’échelle des déclinaisons, avec le Soul LX, on fait une bonne affaire grâce à son prix de base de 21 195 $ (transport et préparation en sus), incluant une panoplie de caractéristiques de série, comme des sièges avant chauffants, un climatiseur ainsi que l’intégration Android Auto et Apple CarPlay. Notre déclinaison de choix s’arrête sur le EX+ qui remplit bien la liste des options sans dépasser les 25 000 $.

Nous ne pouvons faire autrement que de recommander le Kia Soul. Amusant à conduire, vibrant par ses agencements de couleur et éclairages à la mode, et abordable – tant à l’achat qu’en entretien –, sans oublier une variante électrique convaincante, il est tout simplement un excellent petit véhicule urbain.

Feu vert

  • Prix abordable (Soul à essence)
  • Liste d’options généreuse
  • Habitacle spacieux et polyvalent
  • Déclinaison électrique intéressante

Feu rouge

  • Perte de la boîte manuelle
  • Un seul moteur à essence offert
  • Soul EV à autonomie prolongée onéreux

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires