Lincoln Continental - Confort suprême

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Lorsque Lincoln a décidé de réintroduire la Continental dans son catalogue à l’automne de 2016, le marché automobile nord-américain était déjà envahi par l’immense popularité des VUS et des multisegments.

Si les berlines de luxe américaines ont déjà eu la cote auprès des acheteurs, il est clair que ceux-ci se sont tournés vers d’autres produits plus tendance, et ce, au détriment d’une voiture établie et bien finie comme la Lincoln Continental. Pour sa cuvée 2020, elle offre peu de changements par rapport à son édition précédente.

Rapide, mais pas sportif
Deux moteurs V6 seront encore proposés, soit le 2,7 L turbocompressé produisant 335 chevaux et le 3,0 L turbo avec une capacité de 400 chevaux et autant de couple. Compte tenu de son poids élevé, la Continental fournit un meilleur rendement sur la route avec le moteur plus puissant, mieux adapté et qui consomme à peine 0,3 L/100 km de plus que le V6 de base. Dans les deux cas, un rouage intégral figure de série, muni d’un vecteur de couple aux roues arrière, permettant d’acheminer plus de puissance à la roue ayant une adhérence supérieure.

Malgré sa douceur, on regrette cependant sa boîte automatique à six rapports. Plusieurs concurrents proposent des boîtes à huit et même dix rapports, plus efficaces. La consommation de la Continental y gagnerait assurément. Ses rivales S90 chez Volvo, GS chez Lexus et G80 chez Genesis ont un meilleur rendement énergétique. La berline Lincoln est néanmoins une excellente routière.

Chose certaine, la Continental ne tente pas de jouer les berlines sport comme sa rivale chez Cadillac, la CT6. Le 0-100 km/h se fait en un peu plus de six secondes et à moins de mettre le mode Sport en fonction, ce qui rendra la Continental un peu plus ferme et nerveuse, le véhicule vous fera faire de belles balades tranquilles et sereines.

Encore cette année, la voiture porte-étendard de Lincoln mise sur un look sobre, élégant et de fins détails. À titre d’exemple, les poignées de porte intégrées à la ceinture de caisse, l’habillage des rétroviseurs et sa calandre grillagée avec le logo situé au centre que l’on retrouve maintenant sur tous les modèles Lincoln. La Continental occupe parfaitement sa niche, procurant surtout du confort à son conducteur et ses passagers. Son coffre volumineux est un atout comparativement aux autres joueurs du segment.

Position parfaite
La Continental est une berline intermédiaire de luxe ambivalente, alors que son habitacle peut sembler inégal de par sa finition. Le cuir se mêle à l’aluminium moleté ainsi qu’au bois véritable. Dans le même souffle, on remarque des plastiques bon marché comme dans les modèles plus abordables de Lincoln ou dans les produits habituels de Ford. En revanche, la finition des sièges est particulièrement soignée. En option dans la déclinaison Ultra, les fauteuils nommés Position parfaite sont enveloppants avec leurs 30 réglages électriques, chauffants, ventilés et disposent aussi d’une fonction de massage. Leur assise est réglable en longueur en deux parties pour optimiser votre position de conduite. Elles valent grandement la dépense supplémentaire.

De plus, plusieurs options technologiques aident constamment le conducteur. On retiendra notamment l'assistance précollision avec détection des piétons, l’affichage tête haute, la surveillance des angles morts et le système de caméras à 360 degrés. La chaîne audio Revel Ultima à 19 haut-parleurs, également en option, transforme la Continental en salon capitonné digne d’une salle de spectacle pour écouter vos artistes préférés. Toutes les versions de la Continental incluent un écran tactile de huit pouces assorti de la plus récente version du système multimédia SYNC 3. C’est assez intuitif et l'on s’y retrouve assez rapidement, alors que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto y figure aussi.

Tard en 2019, Lincoln a introduit une version à tirage limité de la grande berline, intitulée Continental 80th Anniversary Coach Door Edition. Seulement 80 unités de celle-ci ont été construites, équipées de portes arrière s’ouvrant vers l’arrière comme l’on fait chez Rolls-Royce, rendant hommage à la première Continental apparue en 1939, mais aussi à la génération des années 60 arborant ces portes-suicide. Les 80 unités ont été réservées au marché étatsunien, et écoulées en 48 heures malgré leur prix dépassant les 100 000 $.

Malgré sa longue histoire et la qualité indéniable de sa finition, sans compter sa grande douceur de roulement et le confort suprême de son habitacle, la Continental de Lincoln vit peut-être sur du temps emprunté. Avec l’intérêt marqué à la baisse des consommateurs envers les berlines, qui sait combien de temps encore le constructeur américain exposera sa Continental dans la cour des concessionnaires?

Feu vert

  • Confort de roulement indéniable
  • Sièges fantastiques
  • Excellentes chaînes audio Revel

Feu rouge

  • Consommation élevée en ville
  • Quelques plastiques de qualité discutable
  • Valeur de revente peu reluisante

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéConfirmé : la Lincoln Continental ne reviendra pas en 2021
Lincoln vient de confirmer ce que plusieurs anticipaient depuis un bon bout de temps : la grande berline Continental sera éliminée en Amérique du Nord au terme de l’année-modèle 2020. Elle survivra en Chine, mais pour un an de plus seulement. L’histoire se répète donc pour la célèbre voiture américaine.

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires