Chevrolet Traverse - Parfaitement adéquat

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

La voiture, pardon, le « camion » familial se doit de faciliter notre vie quotidienne. Les constructeurs automobiles s’efforcent de se conformer à cette exigence en livrant des VUS toujours mieux adaptés à leurs clientèles.

La croissance fulgurante du nombre d’utilitaires à trois rangées de sièges résulte directement de cette mission. Plusieurs de ces VUS se sont transformés au fil du temps, pouvant maintenant accueillir sept et même huit passagers au lieu de cinq. D’autres ont été conçus dès le départ avec de telles capacités, issues de ce besoin insatiable d’espace et de sécurité.

Le Chevrolet Traverse a hérité de la lourde tâche de remplacer les fourgonnettes de GM ainsi que le Chevrolet Trailblazer, l’ancien bien entendu. À cet égard, le nouveau Traverse a été bien accueilli par les consommateurs.

La mauvaise perception

Le Traverse continue de bien se vendre chez General Motors, mais il devrait faire mieux. Parmi les rares défauts qui l’affligent, le VUS exsude un sentiment d’appartenance à une flotte de location à court terme. Cet aspect assombrit d'ailleurs plusieurs produits américains. Le Traverse n’a donc rien d’unique, mais se présente tout de même comme un concurrent de taille dans le segment des VUS intermédiaires, segment particulièrement relevé.

Pour certains, le Traverse s’avère le choix idéal pour plaire à la marmaille. Son habitacle spacieux, configuré pour une utilisation efficace, fait de lui le VUS de prédilection pour ceux qui ne désirent pas se faire remarquer.

On doit l’avouer, le Traverse n’a pas non plus un design à faire tourner les têtes. Peu importe la version, avec ou sans chrome, des emblèmes noircis, des jantes de 18 ou 20 pouces, il passe complètement inaperçu. C’est tout le contraire du nouveau Chevrolet Blazer, quoiqu’il risque aussi de se retrouver en grand nombre sur les terrains de compagnies de location.

Spacieux et insipide

L’habitacle aussi manque de saveur, de textures et de vie, alors que les pigmentations intérieures, l’ergonomie simple, voire banale, prend le dessus. Ceci n’empêche pas un haut niveau de confort et un sentiment de bien-être à bord. Même pour sept ou huit occupants, tous y trouvent de l’espace. Avec moins de passagers, et la troisième rangée rabattue, le coffre offre un volume immense. En fait, seul le Honda Pilot propose une aire de chargement plus vaste. Malgré une présentation ordinaire, la planche de bord du Traverse se voit greffée d’un l’excellent système multimédia, avec écran tactile de sept ou de huit pouces selon la déclinaison choisie. Le système intègre Apple CarPlay, Android Auto, la connectivité Bluetooth et plusieurs autres fonctionnalités.

C'est sur la route que le Chevrolet Traverse devient parfaitement adéquat. Au milieu de l’année 2019, Chevrolet a pris la décision de retirer le moteur quatre cylindres turbocompressé pour ne laisser place qu’au V6 de 3,6 litres, probablement parce qu’il n’était disponible qu’avec un rouage à traction. Si Chevrolet avait cru bon de le jumeler à une transmission intégrale, son couple supérieur à celui du V6 aurait été un choix intéressant. Néanmoins, le V6 répond à toutes les attentes liées aux performances et à la consommation. Il est doux, efficace et complètement en harmonie avec la boîte automatique à neuf rapports. La puissance disponible permet de franches accélérations et reprises tandis que la boîte de vitesses passe les rapports en douceur.

Un bémol doit être souligné quant au sélecteur de mode de traction. GM a choisi de doter tous ces VUS à transmission intégrale de cette molette qui ne sert qu’à verrouiller le groupe motopropulseur en mode deux ou quatre roues motrices. Conséquemment, les roues avant pourraient patiner lors de situations glissantes si le rouage intégral n’est pas activé manuellement. Presque tous les autres constructeurs offrant un produit similaire sont équipés d’un rouage intégral automatique. Vous pouvez choisir de le laisser en mode quatre roues motrices, mais vous risquez une consommation plus grande. Bref, ce sélecteur de mode de traction de GM est un non-sens.

Outre cette importante lacune, le Traverse se veut un gros VUS suffisamment confortable et raffiné. La direction est précise tandis que les freins suffisent à la corvée.

Au sein de la catégorie, on peut conclure qu’on retrouve bon nombre de VUS à trois rangées plus séduisants que le Chevrolet Traverse. Parmi ceux-ci, les Subaru Ascent et Mazda CX-9 jouissent d’aspects qui les rendent plus intéressants, que ce soit sur le plan du design ou sur celui des groupes motopropulseurs. On ne se trompe pas, par contre, avec le Traverse; il répondra à nos attentes, sans plus.

Feu vert

  • Habitacle immense et bien conçu
  • Comportement routier sain et confortable
  • Multitude de versions
  • Groupe propulseur efficace

Feu rouge

  • Sélecteur de mode de traction mal adapté
  • Design peu passionnant
  • Réputation de véhicule de location

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisChevrolet Traverse 2020: modèle familial par excellence
Le Chevrolet Traverse fait partie des nombreux véhicules utilitaires de taille intermédiaire que l’on trouve sur le marché actuellement. Puissant et spacieux, il est proposé en plusieurs versions adaptées aux besoins d’une famille. L’acheteur qui désire un utilitaire de taille intermédiaire a le choix. Il a beaucoup de choix, peut-être …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires