Fiat 500X - Trop peu, trop tard

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Durant le premier trimestre de 2019, Fiat a vendu 119 véhicules au Canada. Pour vous donner une idée, pendant ce temps, Ferrari a écoulé 120 bolides au pays. Disons que les fins de mois de ces deux marques italiennes sont très différentes…

De ces ventes chez Fiat, on compte 13 unités de l’utilitaire sous-compact 500X.

Il faut le dire, l’édition 2019 du 500X, revue et corrigée, n’est arrivée que durant l’été 2019, alors on a liquidé des 2018 qui traînaient dans les cours des concessionnaires. Peut-être même des 2017. Les affaires ne vont pas bien chez Fiat et c’est à se demander combien de temps on s’acharnera à commercialiser cette marque chez nous.

Nouveau moteur

La grande nouveauté dans le Fiat 500X, c’est que l’on a remplacé à la fois le moteur turbo de 1,4 litre et l’atmosphérique de 2,4 litres par un nouveau quatre cylindres turbocompressé de 1,3 litre. Produisant 177 chevaux et un couple de 210 livres-pied, il est jumelé à une boîte automatique à neuf rapports.

De plus, la boîte manuelle et le rouage à traction ne sont plus disponibles dans le Fiat 500X au Canada et aux États-Unis. On se retrouve donc avec un VUS sous-compact à transmission intégrale de série, mais dont le prix de base dépasse 32 000 $. Ouf!

Au moment de mettre le Guide de l’auto 2020 sous presse, FCA n’était pas en mesure de nous procurer un 500X muni du nouveau moteur. En effectuant une recherche sur le site canadien de la marque, on n’a trouvé que deux unités chez les concessionnaires au Canada, dont aucun au Québec. Bref, pour nos impressions sur cette motorisation, ça sera pour une autre fois.

Dommage, car sur papier, ce 1,3 litre turbo a l’air drôlement intéressant, son maximum de couple étant disponible à partir de 2 200 tr/min. On s’attend à de belles performances, en souhaitant que la boîte à neuf rapports – qui n’a pas été un exemple de fiabilité et de douceur au fil du temps – soit bien programmée.

Le constructeur avance une économie de carburant améliorée par rapport à la motorisation précédente. Les chiffres ne sont pas encore officialisés par Ressources naturelles Canada, mais selon les cotes étatsuniennes annoncées par FCA, le 500X 2019 serait environ 1 L/100 km plus frugal en circulation urbaine. Sur l’autoroute, l’écart avec l’ancien moteur de 2,4 litres ne serait que de deux dixièmes de litre par 100 km. Les Nissan Qashqai, Honda HR-V, Mazda CX-3 et Subaru Crosstrek sont moins énergivores, mais moins puissants aussi. Le Hyundai Kona à moteur turbo est à peine plus écoénergétique que le 500X.

La qualité de roulement du 500X est acceptable, tout comme son comportement routier, et son diamètre de braquage de 11,1 mètres le place dans la moyenne de son segment. Bref, côté conduite, le petit VUS Fiat livre la marchandise.

Design toujours accrocheur

C’est une question de goût bien entendu, mais le Fiat 500X a toujours été l’un des plus jolis des petits utilitaires urbains. Il a reçu des révisions esthétiques en 2019, avec des parties avant et arrière retouchées, à peine perceptibles. De toute façon, ce n’est pas cet aspect du véhicule qui avait besoin de changements.

Les feux de jour et les feux arrière sont maintenant éclairés aux DEL, alors qu’en option, les phares peuvent également adopter cette technologie. Le pare-chocs avant affiche une allure plus robuste, pas trop cependant afin de conserver l’élégance du design. On complète les révisions avec de nouvelles jantes en alliage de 17 et de 18 pouces ainsi qu’avec de nouvelles couleurs de carrosserie.

Dans l’habitacle, le système multimédia Uconnect 4 de série comprend un écran tactile de sept pouces ainsi que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto. FCA produit l'une des meilleures interfaces multimédias de l’industrie, et celui dans le 500X n’y fait pas exception. Depuis l’an dernier, l’équipement de sécurité inclut le régulateur de vitesse adaptatif et le sonar de stationnement à l’avant, tandis que la surveillance des angles morts, l’alerte de trafic transversal arrière et le sonar de recul sont livrables.

On peut agrémenter nos trajets avec un toit ouvrant panoramique, un système de navigation et une chaîne BeatsAudio avec huit haut-parleurs, entre autres, mais la facture grimpera à quelque 35 000 $. Rendu là, un VUS compact serait un achat plus judicieux. D’autant plus que le 500X est le modèle sous-compact le plus pauvre au chapitre de l’espace de chargement. Côté polyvalence, on repassera.

Malgré les qualités et les défauts mentionnés ici, il faut se rendre à l’évidence que le 500X représente un achat risqué. Non seulement la valeur de revente est inquiétante et la location n’est pas disponible au moment d’écrire ces lignes, mais la fiche de fiabilité de ce VUS est horrible. Avec un prix élevé et un désintérêt pour la marque Fiat en Amérique du Nord, on ne peut recommander le 500X.

Feu vert

  • Design séduisant
  • Bon comportement routier
  • Excellent système multimédia

Feu rouge

  • Fiabilité et valeur de revente désastreuses
  • Capacité de chargement ridicule
  • Prix trop élevé

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires