McLaren GT - La nouvelle référence?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Le constructeur de bolides anglais lance, cette année, une nouvelle sportive portant un nom peu original. En effet, elle s’appelle tout simplement la GT, prête à rivaliser des sportives de grand tourisme telles que la Bentley Continental, l’Aston Martin DB11, la Porsche 911 Turbo et la Mercedes-AMG GT.

Chez McLaren, on avance que ce tout dernier modèle ne remplace pas les variantes de la Sport Series, mais on précise en même temps que la 570GT sera retirée de la gamme. D’autant plus qu’elles se situent dans la même gamme de prix…

Le design de la GT n’est pas sans rappeler ceux des 570S/600LT et 720S, avec son nez pointu, ses hanches prononcées et ses entrées d’air latérales proéminentes. On conserve aussi les portes en élytre, qui ne manquent jamais d’épater les spectateurs autant dans le stationnement chez McDonalds qu’au club de golf privé. En même temps, on remarque une certaine retenue en y installant des jantes à 15 rayons, plus élégantes que racées.

Nouveau V8

Monté en position centrale, le V8 biturbo de 4,0 litres est une version modifiée de celui que l’on retrouve dans la 720S. Dans la GT, on a droit à 612 chevaux (620 PS) ainsi qu’à un couple de 465 livres-pied se manifestant entre 5 500 et 6 500 tr/min – des gains de 50 étalons et de 22 livres-pied par rapport à la 570 GT. Comme dans les autres produits du constructeur, on gère les élans du moteur avec une boîte automatique à sept rapports avec double embrayage. De même que dans toute voiture sport moderne, des modes de conduite – Sport et Track dans ce cas-ci – augmentent la réactivité de la mécanique, retarde les montées en rapport et intensifie le rugissement du V8 à travers l’échappement.

Dans la GT, la presque totalité du couple serait disponible à bas régime, permettant des accélérations de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes, et de 0 à 200 km/h en 9,0 secondes. Les hors-la-loi pourront exploiter une vitesse de pointe de 326 km/h. On retranche donc deux dixièmes de seconde au 0-100 de la 570GT.

Ces performances sont également réalisables grâce à la structure en fibre de carbone de la GT, que l’on appelle MonoCell II-T. Malgré tous les superlatifs utilisés par McLaren pour décrire à quel point la GT est légère, elle pèse 32 kilogrammes de plus que la 570 GT et une centaine de kilos de plus que la 720S. Rien pour s’énerver, mais dans ce créneau, on mise grandement sur les composants dernier cri – et coûteux – pour réduire la masse des voitures.

En chaussant la McLaren GT d’une protection de sous-carrosserie plate, on crée un meilleur appui au sol à haute vitesse, ce qui rend superflus les ajouts aérodynamiques. Autrement dit, le design fluide de la GT n’est pas gâché par des ailerons ou des jupes de bas de caisse.

Faisant partie de la suspension Proactive Damping Control, la GT profite d’amortisseurs à fermeté variable, à gestion électronique, afin de procurer une meilleure qualité de roulement. Question de respecter la vocation de tourisme de ce bolide, le débattement de cette suspension est le plus long de tous les modèles McLaren actuellement sur le marché.

Confort et luxe

Contrairement aux déclinaisons « S » des voitures chez McLaren, la GT offre plus d’espace de chargement et une convivialité bonifiée. Le volume du coffre à l’avant se chiffre à 420 litres alors qu’à l’arrière, sous l’énorme section vitrée et au-dessus du compartiment moteur, 150 litres de rangement supplémentaire accueillent aisément sacs de golf, skis ou planches à neige. C’est McLaren qui le dit, pas nous.

Il y a également plusieurs caractéristiques pratiques qui rendent la vie à bord plus agréable. Le toit vitré incorpore une couche électrochimique qui, au toucher d’un bouton, augmente l’opacité – évitant aux passagers de rôtir au soleil. La fonction Quiet start permet de démarrer le moteur en discrétion, évitant de réveiller les voisins tôt le matin pour rester en bons termes.

Le conducteur a droit à une instrumentation entièrement numérique, alors que la planche centrale intègre un écran multimédia tactile abritant la plupart des commandes de climatisation et audio. Outre la sellerie de cuir, la GT propose des sièges chauffants à réglage électrique avec mémoire de position ainsi que des passepoils et des coutures contrastants. Selon nos goûts, on peut opter pour la finition intérieure Pioneer, apportant une touche plus sportive, alors que la finition Luxe mise davantage sur l’élégance. On recommande fortement l’ensemble Premium qui ajoute une fonction de soulèvement de la caisse, afin d’éviter de frotter les pare-chocs sur les dos-d’âne et les trottoirs.

Au prix de base de 250 000 $, il est facile d’empiler 50 000 $ d’options en un temps record. Enfin, il est possible de faire appel à MSO (McLaren Special Operations) pour personnaliser l’habitacle et la carrosserie avec les ajouts de notre choix. Avec une facture salée en conséquence. Et pourquoi pas?

Feu vert

  • Données insuffisantes

Feu rouge

  • Données insuffisantes

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires