Ford Edge - Confort et polyvalence

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Si vous vous rendez chez un concessionnaire Ford à la recherche d’une voiture familiale, le conseiller aux ventes n’aura pas tellement d’autres choix que celui de vous conseiller le Edge, qui se veut dorénavant le multisegment intermédiaire tout désigné pour les besoins de la famille québécoise. Surtout avec un grand choix de déclinaisons maintenant offertes, allant de la sportive ST jusqu’à la Titanium Elite, qui complète la gamme.

Ayant profité de retouches significatives en 2019, le Edge propose des inclusions technologiques introduites ou mises à jour l’an dernier, dont la suite de sécurité avancée Co-Pilot360. Le freinage autonome d’urgence avec détection de piétons figure maintenant de série, tout comme la surveillance d’angles morts, le maintien de la voie ainsi que l’alerte de trafic transversal arrière.

On s’introduit assez facilement à bord du Edge à l’aide de la clé intelligente offerte de série. Une fois à l’intérieur, le tableau de bord semble immense. Les plastiques durs foisonnent, notamment dans la portion centrale du tableau de bord. Les rangements sont nombreux, mais pas très spacieux. Plutôt moderne, l’habitacle est confortable et les places avant et arrière, impeccables. De plus, il y a amplement de dégagement pour la tête des passagers. Dommage que les piliers soient aussi larges, qui obstruent la visibilité vers l’extérieur.

Quant au coffre, on soulignera que les dossiers des banquettes arrière ne peuvent être rabattus complètement à plat. Qu’à cela ne tienne, que les sièges arrière soient relevés ou non, le Ford figure parmi les plus volumineux de sa catégorie, surpassé uniquement par les GMC Acadia et Honda Passport.

Ford offre toujours l’excellent système multimédia SYNC3, disponible à partir de la déclinaison SEL. Les menus sont clairs et il est assez facile de s’y retrouver rapidement sur cet écran tactile de huit pouces qui répond adéquatement aux commandes et manipulations. L’intégration Apple CarPlay et Android Auto est également incluse. Dans le Edge SE, le système SYNC est très basique avec son écran de 4,2 pouces, donc beaucoup moins intéressant.

La livrée Titanium est bien équipée, mais en allongeant quelques milliers de dollars supplémentaires, on peut se procurer un VUS équipé d’un toit panoramique, d’une chaîne audio B&O à 12 haut-parleurs, d’une zone de recharge par induction, des sièges avant ventilés, d’une sellerie en cuir perforé avec un choix de trois coloris, et beaucoup plus. En revanche, la facture dépassera les 50 000 $.

Pour les versions SE, SEL et Titanium, l’Edge mise sur un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres offrant 250 chevaux. Curieusement, alors que c’est habituellement la livrée la plus abordable d’un VUS qui soit disponible avec un rouage à traction, dans le cas du Edge, c’est la SEL qui le propose. La transmission intégrale est offerte en option dans la SEL, mais figure de série dans le reste de la gamme.

Pour les conducteurs en quête de performances plus soutenues, Ford revient avec sa version ST du Edge. Doté d’un moteur V6 biturbo EcoBoost de 2,7 litres, l’Edge ST développe une puissance de 335 chevaux ainsi qu’un couple de 380 livres-pied. À bas comme à moyen régime, les accélérations se font sentir avec aplomb. À moins d’abuser de l’accélérateur, la consommation se veut acceptable, compte tenu de la grande puissance au bout du pied. En fait, l’écart entre la ST et les autres versions du Edge n’est que d’environ 1 L/100 km.

Avec la variante ST, qui a remplacé l’appellation Sport en 2019, Ford opte également pour une boîte automatique à huit rapports. Le mode de conduite Sport permet de régler la suspension et d’obtenir une sensation de conduite plus agressive. Toutefois, l’équipe du Guide de l’auto trouve que cette version du Edge manque de fougue. Le poids élevé de cette version du Edge se fait sentir, et que la boîte n’est pas aussi réactive à changer de rapports lorsque jumelé au V6 qu’au moteur à quatre cylindres. La sonorité du véhicule à plein régime, amplifiée artificiellement par les haut-parleurs, peut s’avérer déplaisante à la longue.

Le look du Edge ST néanmoins fait tourner les têtes pour des raisons évidentes. On remarque rapidement des roues de 20 ou de 21 pouces, une grille de calandre redessinée et des bas de caisse distinctifs. Inversement, le Edge Titanium mise sur une apparence plus luxueuse et élégante, alors que l’ensemble Elite ajoute des roues de 20 pouces au fini brillant ainsi que des bas de caisse avec garnitures chromées.

Confortable, spacieux et raffiné, le Ford Edge représente un véhicule familial idéal. Toutefois, comme vous pouvez le constater en lisant le match comparatif des VUS intermédiaires ailleurs dans le Guide de l’auto 2020, il y a des rivaux mieux aboutis.

Feu vert

  • Polyvalence indéniable
  • Confort de roulement
  • Système multimédia SYNC 3 convivial

Feu rouge

  • Visibilité vers l’extérieur compliquée
  • Version ST manque de caractère
  • Options coûteuses

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéL’usine Ford d’Oakville pourrait fermer en 2023
Les rumeurs s’intensifient sur la possible fermeture de l’usine Ford à Oakville, en Ontario. Le président du syndicat des travailleurs Unifor, Jerry Dias, s’est entretenu cette semaine avec les dirigeants de Ford et a déclaré au quotidien The Detroit News qu’ils sont en train de procéder à une révision majeure …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires