Jaguar XJ - Neuvième vie pour le grand félin

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

La Jaguar XJ est née en 1968. Depuis, cette voiture mythique anglaise a évolué pour devenir l'une des berlines les plus connues au monde. En 52 ans de carrière, la Jaguar XJ a brillé de tous ses feux auprès des vedettes internationales de la musique, des politiciens du Commonwealth ainsi que de la famille royale britannique. Au cinéma, on l'a vue dans de nombreuses productions, dont certains films James Bond.

Les huit générations qui se sont succédé pendant le dernier demi-siècle sont synonymes de romantisme, de performance et de luxe où le chrome éclatant, les boiseries exotiques et le cuir odorant sont à l'honneur. Or, le temps est venu pour Jaguar de présenter une nouvelle XJ aux lignes plus modernes qui devraient néanmoins conserver la silhouette du modèle actuel. Qu'à cela ne tienne, la plus importante révolution de cette neuvième génération sera l'introduction d'une motorisation entièrement électrique!

Il va sans dire que le designer Ian Callum a participé de près à la conception de la prochaine XJ, et ce, même s'il a annoncé en juin 2019 qu'il quittait son poste après une carrière de 20 ans chez Jaguar. En plus d'avoir dessiné l'actuelle XJ, l'équipe dirigée par Callum a aussi créé les modèles XK, XF, F-TYPE, F-PACE, I-PACE et E-PACE. Cela dit, Ian Callum continuera de collaborer avec Jaguar en tant que consultant. Son remplaçant, Julian Thomson, travaille pour Jaguar depuis 2000.

Technologies à jour

Si l'on revient à la présente XJ, elle s’avère l'une des plus belles voitures de son temps. Malgré ses 10 ans bien sonnés, la carrosserie et l'habitacle de cette berline demeurent contemporains. Il est vrai que son équipement technologique est moins évolué que celui des BMW Série 7 et Mercedes Classe S. Mais, les acheteurs d'une XJ sont-ils vraiment attirés par une ribambelle de gadgets qu'ils n'utiliseront jamais ou rarement? Ou ne sont-ils pas plutôt charmés par la beauté, la mécanique et le comportement routier de ce grand félin élancé? Poser la question, c'est y répondre!

Nonobstant son âge, la XJ profite d'une carrosserie et d'un châssis en aluminium dont la rigidité et la légèreté sont un archétype pour la concurrence. Qui plus est, la XJ n'a absolument rien à envier à ses rivales comme le démontre ses nombreux systèmes d'aides à la conduite : régulateur de vitesse adaptatif, assistance au stationnement, freinage autonome d'urgence, surveillance de l'état de somnolence du conducteur, caméra périphérique, assistance de suivi de voie, surveillance des angles morts et détection de la circulation en marche arrière. Quant au régulateur de vitesse toutes surfaces que l'on retrouve habituellement sur un VUS, il permet d'appliquer un antipatinage optimal à basse vitesse (entre 3 km/h et 30 km/h) pour rouler en terrain glissant, légèrement accidenté, descendre ou monter une pente abrupte.

Si la carrosserie demeure au goût du jour, l'habitacle a cependant pris quelques rides. Malgré tout, la XJ a reçu plusieurs mises à jour au fil des ans, notamment, avec l’aménagement au choix d’un écran tactile de 10 pouces ou d’un écran interactif de 12,3 pouces. De même, le système InControl et l'application Remote ajoutent une touche de modernité en permettant de se connecter au véhicule à distance via un téléphone intelligent ou une montre Android Wear ou Apple Watch pour le verrouillage/déverrouillage des portières, le fonctionnement de la climatisation, le repérage du véhicule et la vérification du niveau de carburant. Pour les mélomanes, la sonorité des chaînes audio Meridian de 825 et de 1 300 watts sont mises en valeur par un ensemble de 20 ou 26 haut-parleurs.

À l'instar des autres marques britanniques comme Aston Martin, Bentley et Rolls-Royce, le mobilier peut s'agencer aux désirs de l'acheteur. Selon la déclinaison choisie, il existe une multitude de couleurs pour revêtir le dessus et le dessous de la planche de bord. Pareil pour la moquette et la sellerie en cuir. Quant au placage, les boiseries en noyer (plusieurs teintes) et en ébène sont à l'honneur, de même que la fibre de carbone.

Moteurs

La XJ a supprimé le moteur V12 de ses cartons au milieu des années 1990. Un quart de siècle plus tard, le moteur le plus puissant de son arsenal est un V8 suralimenté de 5,0 litres qui développe 567 chevaux (575PS). Cet engin peut catapulter la XJR575 de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes tandis que la vitesse de pointe frise 300 km/h.

Pour diminuer le coût d'achat d'au moins 25 000 $ et réduire la consommation d'essence au quotidien, le V6 suralimenté de 3,0 litres s'avère un choix plus judicieux. Produisant 335 chevaux, il réalise des performances décentes avec un chrono de 6,4 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Il est à noter que le V8 est offert au Canada uniquement dans la version à empattement allongé. Les deux moteurs sont arrimés à une boîte automatique à huit rapports.

Feu vert

  • Silhouette élégante et contemporaine
  • Tenue de route et performances
  • Habitacle spacieux et feutré

Feu rouge

  • Consommation du V8
  • Finition intérieure moyenne
  • Pas de rouage intégral (XJR575)

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires