Mercedes-Benz GLA - Ce sera son tour bientôt

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Mercedes-Benz renouvelle tranquillement sa gamme de véhicules utilitaires sport pour 2020, avec les nouveaux GLC, GLE et GLS notamment. Lentement mais sûrement, ce sera bientôt au tour du GLA, son petit VUS d’entrée de gamme qui, bien qu’il ait été retouché en 2017, date quand même de 2014. La génération actuelle du GLA a bien servi son constructeur et ses propriétaires, néanmoins il est temps de passer à une prochaine étape.

Le besoin d’innover s’explique en partie par une concurrence renouvelée. Le GLA laissé à lui-même demeure convaincant, par contre dès qu’on le compare à certains des plus récents petits VUS de luxe comme le Volvo XC40, le Cadillac XT4 ou encore le Audi Q3, on constate rapidement son âge avancé. Il a toujours l’avantage d’être le VUS le plus abordable orné de l’étoile d’argent Mercedes-Benz et pour certains, c’est suffisant. Cependant, les acheteurs pragmatiques constateront rapidement qu’on peut en avoir plus, au même prix, ailleurs.

Un habitacle limite

La cabine du Mercedes-Benz GLA est limitée à tous les niveaux. Il y a cinq ans, on critiquait déjà l’allure fade du style de la console et la qualité moyenne de certains matériaux et plastiques, alors imaginez aujourd’hui. Quand on entre dans un XC40 ou un XT4, il y a un certain effet « wow » qui se fait sentir tandis que dans le GLA, le seul élément nous indiquant que nous sommes dans un véhicule supposément de luxe est l’emblème sur le volant. Encore une fois ici, c’est la comparaison avec des modèles plus récents qui fait mal au petit VUS Mercedes-Benz.

S’il est vrai que plusieurs acheteurs de GLA en seront à leur premier véhicule qui se dit de luxe et que leurs attentes seront peut-être moindres, le fait demeure qu’on est loin de vivre la vraie expérience Mercedes-Benz à bord du GLA. Le constructeur allemand a prouvé, avec la récente Classe A, qu’il est capable d’offrir des habitacles raffinés à prix accessibles. Ainsi, le prochain GLA aura certainement droit aux deux écrans centraux de 10,25 pouces, au système MBUX et à une allure générale plus épurée.

Pour en revenir au modèle actuel, le manque d’espace peut s'avérer problématique si l'on achète un VUS réduit pour profiter d’une meilleure polyvalence que dans une berline. Le coffre du GLA n’est pas beaucoup plus grand que celui de la Classe A à hayon et il lui manque quelques centaines de litres comparativement aux plus imposants VUS de sa catégorie.

AMG reprend la balle de belle façon

Si l’habitacle et la polyvalence du GLA peinent à se démarquer outre mesure, c’est aussi le cas du comportement routier. Le GLA, dans sa version de base, propose un moteur quatre cylindres de 2,0 litres turbo avec 208 chevaux et un couple de 258 lb-pi, qui offre quand même de belles performances tout en étant particulièrement économique en carburant. Les accélérations sont convenables, tout comme les reprises, alors que le couple abondant à bas régime donne immédiatement confiance au conducteur.

C’est plutôt du côté du confort qu’il y a à redire. On s’imagine à la place d’un acheteur qui fait l’acquisition de son premier VUS Mercedes-Benz. L’image d’un véhicule confortable, silencieux et raffiné prendra rapidement le bord une fois installé derrière le volant du GLA. On sent bien les imperfections de la route et le silence, à l’intérieur, est perfectible.

Voilà probablement pourquoi il faut choisir la version Mercedes-AMG GLA 45. Bien que la suspension soit encore plus brusque et le silence de roulement, encore moins présent, les performances exceptionnelles de cette variante justifient ces irritants. Quitte à entendre tout ce qui se passe à l’extérieur, pourquoi ne pas profiter d’une sonorité digne d’une fin de semaine de F1 au centre-ville? Et tant qu’à ressentir tous les trous et les bosses, pourquoi ne pas le vivre au volant d’un véhicule qui peut attaquer les virages avec stabilité et aplomb, à des vitesses élevées?

Capable d’atteindre 100 km/h en seulement 4,4 secondes, grâce à l’un des moteurs quatre cylindres turbo les plus puissants au monde, le GLA 45 AMG et ses 375 chevaux ne niaisent pas. Offert à un peu plus de 53 000 $, le modèle rivalise facilement avec des voitures considérées sportives et beaucoup plus dispendieuses sans rougir. Imaginez devancer une Porsche 911 en accélération avec votre GLA 45. C’est possible, et c’est ce qui rend le modèle si unique et, par le fait même, si attrayant.

Le paysage automobile change et Mercedes-Benz a récemment introduit un nouveau modèle baptisé GLB, un peu plus spacieux, avec trois rangées de sièges en plus. Il reste encore de la place pour le GLA, néanmoins une nouvelle génération prévue l’an prochain sera la bienvenue.

Feu vert

  • Version AMG toujours aussi impressionnante
  • Consommation d’essence raisonnable
  • Style encore au goût du jour

Feu rouge

  • Habitacle démodé
  • Peu d’espace pour les passagers arrière
  • Petit coffre
  • Pas aussi raffiné que ses rivaux

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires