Toyota Tacoma - Donner de l'urticaire aux Américains

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2020

Il y a une décennie, on ne donnait pas cher de la peau des camionnettes intermédiaires. On se rappellera que l’industrie automobile nord-américaine avait tellement besoin de faire fonctionner ses usines, suite à la crise financière de 2008-2009, qu’elle soldait au fur et à mesure ses pickup pleine grandeur pour faire entrer de l'argent neuf dans ses coffres.

À tel point que le prix d'une camionnette intermédiaire versus celui d'une pleine grandeur – à équipement égal – étaient presque identiques. En conséquence, le segment des petites camions a pris une pente descendante qui a presque mené à son extinction. Cette année, le Jeep Gladiator apparaît tandis que le Ford Ranger a effectué un retour. Pendant ce temps, le Toyota Tacoma et le Nissan Frontier sont restés en poste. Si le Frontier a peu changé au fil des ans, le Tacoma a évolué lentement mais sûrement pour augmenter ses parts de marché.

Le Tacoma est de loin la camionnette intermédiaire la plus vendue en Amérique du Nord. Selon les statistiques complètes les plus récentes, le petit pickup de Toyota possédait, l'an dernier, 24,1% des parts de marché au Québec, 36,3% au Canada et 46,8% aux États-Unis. Sa domination est telle que le Tacoma se vend deux fois plus que le Toyota Tundra, aux États-Unis, avec des ventes totalisant presque 250 000 unités. Le Tacoma supplante également son grand frère sur le marché canadien alors que les ventes se suivent de très près sur le territoire québécois.

Plusieurs améliorations

Pour 2020, toutes les déclinaisons (SR, SR5, TRD Sport, TRD Hors Route et TRD Pro) étrennent une calandre redessinée, de nouvelles roues et des feux arrière révisés. Qui plus est, on retrouve de série ou en option des systèmes d’éclairage à DEL : feux de jour, phares, phares antibrouillards et lampe pour éclairer la benne. L’ensemble de sécurité Toyota Safety Sense P, désormais de série, comprend un système précollision avec détection de piétons, un système d'alerte de sortie de voie, un système d'alerte en cas de louvoiement, des phares de route automatiques et un régulateur de vitesse dynamique.

Pour améliorer ses aptitudes tout-terrain, la version TRD Pro bénéficie de nouvelles roues allégées de 1,9 kg, d'amortisseurs Fox de 2,5 pouces recalibrés ainsi que de nouveaux ressorts avant et arrière. En plus, le Tacoma TRD Pro se distingue par une spectaculaire prise d'air de moteur positionnée à la verticale du côté passager, près du pilier A, qui longe le pare-brise. Pour rouler en terrain rocailleux, les pneus Goodyear Wrangler renforcés de kevlar résistent mieux aux déchirures que les pneus conventionnels.

Pour aider le conducteur en conduite extrême à l'aveuglette, le nouveau moniteur à vue panoramique et le récent moniteur multiterrain – de série ou en option – offrent divers angles de vue autour du véhicule, dont les images sont transmises sur l'écran au tableau de bord. Il est même possible d'avoir une vue sous le véhicule pour éviter des obstacles.

La configuration

Le moteur de base, un quatre cylindres de 2,7 litres, développe 159 chevaux et un couple de 180 livres-pied. De conception plus moderne, le V6 de 3,5 litres à cycle Atkinson profite d'un système à injection directe. Produisant 278 chevaux et 265 livres-pied de couple, le V6 peut tracter une remorque de 2 948 kg alors que le quatre cylindres peut tirer une charge maximale de 1588 kg. Peu importe le choix du moteur, on peut opter pour une boîte manuelle ou une boîte automatique, comptant toutes les deux six rapports.

L'acheteur a le choix entre une cabine allongée et une cabine double à quatre portes. L'allongée est pourvue de deux minuscules portes arrière de type suicide et de mini strapontins alors que la double dispose d'une banquette pleine largeur. Deux longueurs de benne sont offertes, soit six pieds (73,7 po) ou cinq pieds (60,5 po).

À l'intérieur, on retrouve un nouveau siège électrique du conducteur à dix réglages avec soutien lombaire. De plus, le tout dernier système multimédia est compatible avec Android Auto, Apple CarPlay et Amazon Alexa. Autres primeurs, la version SR accueille un écran de tactile de sept pouces tandis que les autres versions ont droit à un écran tactile de huit pouces. Dans la tradition des véhicules Toyota, le tableau de bord est fonctionnel et ergonomique. Hélas! La faible hauteur des sièges par rapport au plancher rend la position de conduite idéale difficile à trouver. Sur la route, le train arrière a tendance à sautiller dans les virages lorsque la chaussée est déformée. Pour le reste, la suspension reste confortable, mais la direction s'avère imprécise.

Feu vert

  • Fiabilité et durabilité
  • Capacité de remorquage
  • Bonne valeur de revente

Feu rouge

  • Position de conduite déconcertante
  • Absence d'une benne de 8 pieds
  • Sièges arrière symboliques (cabine allongée)

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires