Xpeng P7 : la voiture électrique chinoise qui voit grand

La jeune entreprise chinoise Xpeng a obtenu le feu vert pour construire ce qui sera le deuxième modèle de sa gamme, la P7.

Avec sa toute nouvelle usine, le fabricant a pu commencer la production de sa berline sportive de luxe 100% électrique en mai dernier. La voiture offre une multitude de technologies les plus sophistiquées les unes que les autres.

Tour d’horizon

Épurée, la Xpeng P7 a des lignes générales d’une grande berline de luxe sportive, en réminiscence des Porsche Panamera et Tesla Model S. D’ailleurs, elle a un coefficient de trainée très aérodynamique de 0,236, rivalisant celui de 0,23 de la Tesla.

Le tour de la berline est accentué par des jupes et des bas de pare-chocs noir lustré, lui amenant une allure plus musclée. Les phares de jour et les phares arrière sont minces et effilés, suivant la tendance de l’ensemble des constructeurs automobiles à apporter un style plus futuriste.

Photo: Xpeng P7 2020

Finalement, les phares antibrouillards sont placés haut sur le pare-chocs, tout comme les deuxièmes phares en arrière, qui forme une certaine symétrie avant-arrière.

Quant à l’intérieur, le cockpit est particulièrement épuré à la manière de Tesla : un gros écran au centre de 14,96 pouces, avec un autre de 10,25 pouces devant le conducteur. Plusieurs lumières d’ambiance sont insérées partout dans l’habitacle, et le volant est muni de touches 3D.

Par ailleurs, le système d’infodivertissement est très sophistiqué. Ce dernier offre les fonctions principales comme la radio, la ventilation ainsi que les données de conduite, mais Xpeng va plus loin en ajoutant la télévision (KTV), des jeux et des livres audio!

La voiture permet aussi de télécharger de multiples applications, qui seront régulièrement mises à jour. Le véhicule peut accueillir cinq passagers, et l’espace cargo est de 440 litres.

Photo: Xpeng P7 2020

Les versions

La version de base de la Xpeng P7varrive avec un rouage à propulsion, et elle peut obtenir une autonomie électrique de 568 km. Trois versions sont disponibles, soit les Standard, Smart et Premium. Le sprint 0-100 km/h s’effectue en 6,7 secondes. La batterie offre une puissance de 263 chevaux (196 kW) et un couple de 288 lb·pi (390 N·m).

La version intermédiaire (Super-Long Range) est similaire, à l’exception d’une autonomie accrue, pouvant aller jusqu’à 706 km. À titre comparatif, une Model S Long Range Plus affiche une autonomie de 629 km.

Finalement, la version High Performance ajoute le rouage intégral et un temps de 4,3 secondes au 0-100 km/h, au détriment d’une autonomie réduite de 552 km. Son moteur avant a une puissance de 161 chevaux (120 kW) alors que celui en arrière développe 263 chevaux (196 kW), pour une puissance combinée de 424 chevaux (316 kW). Le couple combiné est de 483 lb·pi (655 N·m).

Tous les modèles arrivent avec des moteurs à aimants permanents de seconde génération. La batterie a une capacité de 80,9 kW/h. Pour lui donner un comportement sportif, Xpeng a équipé la P7 de freins Brembo et a développé conjointement le châssis avec une firme allemande.

Photo: Xpeng P7 2020

Plateforme intelligente

Construite sur la plateforme SEPA (Smart Electric Platform Architecture), la Xpeng P7 utilise un ordinateur très puissant pour offrir une conduite semi-autonome XPILOT 3.0. Ce dernier comprend notamment la technologie procurée par le fabricant de cartes graphique NVIDIA, le système NVIDIA DRIVE Xavier.

Pour fonctionner, la P7 emploie une panoplie de caméras situées tout autour de la voiture, des capteurs d’onde ultrasonique ainsi que des radars. La quantité de ces appareils varie en fonction des modèles sélectionnés.

La voiture emploie le système d’exploitation Xmart OS pour gérer le Wi-Fi ainsi que le réseau 4G. L’ordinateur a également une capacité de 128 Go.

Fait intéressant, la clé de l’auto est votre cellulaire, et la communication entre le téléphone et la voiture se fait grâce au Bluetooth. Il existe aussi une « carte » (digital key) que vous pouvez mettre dans votre poche ou portefeuille pour débarrer le véhicule. Encore une fois, la comparaison avec Tesla est inévitable.

Photo: Xpeng P7 2020

Viendra-t-elle chez nous?

Seulement accessible au marché chinois, la Xpeng P7 ne semble pas destinée au marché canadien pour le moment. Toutefois, en mars dernier, Xpeng a reçu le droit de faire des essais en sol américain, afin que la NHTSA puisse y faire des tests et de la recherche.

La P7 affiche un prix (approximatif) allant de 43 611 $ à 66 376 $, après les rabais gouvernementaux chinois.

En vidéo: les 10 modèles électriques avec la meilleure autonomie

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesXpeng lance un VUS électrique abordable en Chine
Depuis le lancement du manufacturier automobile Tesla, son dirigeant – l’excentrique Elon Musk – affirme fréquemment que son objectif ultime est d’accélérer la présence des voitures électriques sur le marché mondial. Visiblement, son souhait semble s’être exaucé! L’offre de produits électriques continue de croître et des quasi-répliques de Tesla se …
CESXPENG G3 : nouveau VUS 100 % électrique, intelligent et chinois
Il semble que chaque semaine en Chine, on assistance à la naissance d’un constructeur automobile qui mise le marché des véhicules électriques. Au Consumer Electronics Show à Las Vegas de cette année, la marque XPENG a présenté une version évoluée de son tout premier modèle, nommé G3. Il s’agit d’un …
ÉlectriqueTesla Model S et X : maintenant plus d’autonomie
Tesla vient d’annoncer d’importantes améliorations à la berline Model S et au grand multisegment Model X afin de mieux résister aux attaques des concurrents actuels et surtout de ceux à venir. Tout d’abord, les versions Longue autonomie de ces deux véhicules utiliseront désormais un nouveau système d’entraînement qui accroît leur …
ÉlectriqueTesla : le Model Y arrive au Canada et sa valeur boursière explose
Bonne nouvelle pour les Canadiens qui ont commandé un exemplaire du très attendu Tesla Model Y : les livraisons au pays ont officiellement débuté hier. Après avoir commencé avec la Californie et d’autres régions des États-Unis en mars, le constructeur de véhicules électriques se tourne donc maintenant vers l’international et …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires