Mercedes-Benz GLB 2020 : l'étoile qui va éclipser le GLA

Un nouvel utilitaire de petit format a fait ses débuts au sein de la gamme très diversifiée de Mercedes-Benz. Appelé GLB, il vise les amateurs de petits VUS de luxe.
Points forts
  • Silhouette élégante
  • Intérieur 5-places polyvalent
  • Finition impeccable
Points faibles
  • Consommation élevée
  • Options coûteuses
  • Seconde banquette arrière inutile
Évaluation complète

Un nouvel utilitaire de petit format a fait ses débuts au sein de la gamme très diversifiée de Mercedes-Benz. Appelé GLB, il vise les amateurs de petits VUS de luxe.

Mercedes-Benz a beau vendre cinq fois moins de véhicules que Toyota durant une année, cela ne l’empêche pas d’offrir plus de modèles de tous acabits. En effet, on en dénombre une vingtaine dans le catalogue de la marque allemande, alors que le constructeur nippon n’en offre qu’une quinzaine. Et comme si ce n’était pas assez, Mercedes a lancé un nouvel utilitaire de petit format : le GLB.

Construit à Aguascalientes au Mexique, dans un complexe manufacturier que partagent Nissan et Mercedes, ce nouveau venu vise la clientèle des BMW X1 et X2, Audi Q3, Cadillac XT4 et Lexus UX, pour ne nommer que ceux-là. Il s’agit de petits VUS de luxe, un type de véhicules dont la popularité croît sans cesse.

Au sein de la gamme, le GLB s’insère entre le GLA, le plus petit utilitaire orné de l’étoile à trois branches, et le GLC, un modèle à peine plus gros dont la génération antérieure s’appelait GLK. J’espère que vous suivez toujours, car avec Mercedes, la nomenclature des modèles n’a jamais été une simple affaire!

Un modèle, bientôt deux

Pour le moment, le constructeur n’offre qu’une seule version de ce véhicule au Canada, le GLB 250 4Matic dont nous avons fait l’essai. Cela dit, une version équipée d’un moteur plus performant (302 ch) appelée GLB 35 4Matic fera ses débuts sous peu chez les concessionnaires.

N’allez pas croire que le chiffre 250 qu’on aperçoit au-dessus du bloc optique arrière gauche signale la présence d’un moteur de 2,5 L sous le capot. Non. C’est un moteur de 2,0 L monté transversalement qu’on retrouve là. Ce 4-cylindres turbo M 260 de 221 chevaux se révèle pimpant et permet au GLB d’accélérer de 0 à 100 km/h en 7 secondes, mais au prix d’une consommation coûteuse. Au terme de l’essai réalisé au volant de cet utilitaire qu’il faut nourrir de super, nous avons relevé une moyenne de 9,0 L/100 km.

Ce moteur anime les quatre roues par le biais d’une boîte de vitesses automatique à 8 rapports et d’une transmission intégrale 4Matic. Le constructeur a choisi de ne pas offrir la version à deux roues motrices (avant) inscrite au catalogue étatsunien. Cette décision m’apparaît logique compte tenu du petit nombre de ventes anticipées pour le GLB et des conditions hivernales plus rudes qui sont les nôtres. Qui plus est, l’acheteur typique d’un produit Mercedes n’est pas du genre à se soucier d’économies, surtout pour un véhicule affichant un prix de base de 43 990 $. Cet acheteur a plutôt l’habitude de bonifier à grands frais la dotation de son acquisition avec l’aide du constructeur, un spécialiste de la personnalisation.

Photo: William Clavey

Coûteuses, ces options

Prenez, par exemple, le nuancier de couleurs. Six des neuf teintes qu’on y retrouve ajoutent 890 $ au prix du véhicule, alors qu’une septième (le Rouge Patagonie) l’augmente de 1 400 $.

Puis, il y a les ensembles d’options comme, par exemple, l’ensemble Sport. Offert pour 1 700 $, il embellit l’apparence du GLB avec des roues en alliage AMG de 19 po (qui se substituent aux roues de série de 18 po) et une calandre à motif de diamants chromés. Cet ensemble comprend aussi des palettes de changement de rapports et un pédalier en aluminium, des tapis AMG, de même que des sièges baquets sports moulants. Il y a même un système de freins offrant plus de mordant. Bref, pour l’amateur de conduite sportive prêt à débourser un supplément, il est tout désigné !

L’intérieur du GLB se distingue par une finition impeccable et des matériaux de grande qualité. De plus, les deux écrans de 7 pouces du tableau de bord, qui se fondent visuellement pour donner l’impression qu’ils ne font qu’un, offrent un coup d’oeil spectaculaire, sans compter qu’ils ont d’un graphisme original avec un affichage personnalisable de haute résolution.

Photo: Mercedes-Benz

Le revêtement de similicuir Artico de série donne également fière allure à l’intérieur. Toutefois, il suffit d’opter pour l’une ou l’autre des six selleries de cuir inscrites au catalogue (coûtant chacune 1 990 $) pour donner à ce petit VUS des allures princières. On peut donc débourser beaucoup en personnalisant le GLB. Cependant, il est regrettable que le volant chauffant, un accessoire devenu commun, figure parmi les options de ce véhicule (250 $). Et dire qu’un Mazda CX-30 GS, presque deux fois moins coûteux (26 650 $), en a un de série...

Pourquoi sept places?

Puisqu’il est question d’options, il en est une qui est pour le moins inusitée : une deuxième rangée de sièges arrière. Curieusement, Mercedes a choisi d’offrir un intérieur à sept places dans un de ses plus petits utilitaires. À mon humble avis, cette option de 1 300 $ ne présente aucun intérêt. Les deux sièges rabattables constituant cette banquette ne conviennent qu’à de très petits enfants, faute d’espace pour les jambes et surtout les pieds. En outre, lorsqu’ils sont déployés, ils réduisent le volume utile du coffre à tout juste 179 L. C’est à peine plus que les 130 L du coffre de la Mazda MX-5! Le GLB à 5 places, par contre, bénéficie d’un coffre plus pratique sans cette banquette, qui équivaut à du poids mort, et un volume utile variant de 570 à 1 805 L, des cotes comparables à celles de ses principaux rivaux.

Photo: Mercedes-Benz

Par ailleurs, le comportement routier est très prévisible et le freinage facile à moduler. De plus, le système de projecteurs à DEL procure un éclairage large et d’une blancheur agréable. Le GLB est toutefois sensible aux vents latéraux et l’insonorisation de son habitacle s’avère perfectible, le CX-30 faisant mieux à ce chapitre. En revanche, ses sièges baquets sont extrêmement confortables et la position de conduite, plus haute que dans une berline de la Classe A, rend les longs voyages d’autant plus agréables.

Le GLB arrive à point dans un marché où les acheteurs friands de nouveautés sauront apprécier son élégance et sa prestance, sans doute beaucoup plus qu’ils ne l’ont fait à l’égard du GLA, un modèle peu spacieux et moins pratique, offert avec la même motorisation pour seulement 390 $ de moins! Parions que les jours de ce dernier sont comptés...

En vidéo: 10 VUS européens parfaits pour le Québec

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvSur la route : le Mercedes-Benz GLB 2020
Sur les routes étroites d’Espagne, le journaliste du Guide de l’auto William Clavey prend le volant du nouveau Mercedes-Benz GLB 2020 , qui se situe entre le GLA et le GLC dans l'échiquier du constructeur allemand. Le GLB surprend par son espace. Malgré son format compact, il peut accueuillr jusqu'à …
SurvolMercedes-Benz GLB 2020 : cinq choses à savoir
En juin dernier, Mercedes-Benz a dévoilé en primeur mondiale un autre VUS qui arrivera bientôt chez nous, le GLB . Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet. Un sixième VUS Sans compter les déclinaisons Coupé des GLC et GLE , le Mercedes-Benz GLB devient le sixième véhicule utilitaire …
Premiers contactsMercedes-Benz GLB 2020 : CuteWagen
Huit. C’est le nombre de VUS que Mercedes-Benz compte au sein de sa gamme depuis l’ajout du nouveau GLB 2020. À Stuttgart, on saute de joie à l’idée d’avoir déclassé BMW, qui en dispose actuellement que de sept. Toutefois, l’ennemi juré offre présentement trois utilitaires sous-compacts: les X1 , X2 …
Nouveaux modèlesLe Mercedes-Benz GLB dévoilé en première mondiale
Saviez-vous que les VUS représentent plus de la moitié des ventes totales de Mercedes-Benz au Canada? Comme bien d’autres, le constructeur allemand capitalise sur l’engouement populaire pour ce genre de véhicule. Hier, son tout nouveau Mercedes-Benz GLB 2020, qu’on avait aperçu sous forme de concept à Shanghai en avril, a …
ActualitéMercedes-Benz serait en voie d’éliminer plusieurs modèles
Mercedes-Benz a-t-elle trop élargi sa gamme au cours des dernières années? Il semblerait que oui. Sa compagnie-mère, Daimler, doit réduire considérablement les dépenses afin d’investir davantage dans l’électrification et d’essuyer les pertes encourues en raison de la pandémie de COVID-19. Par conséquent, plusieurs modèles de Mercedes-Benz disparaîtront bientôt du catalogue.
guideauto.tvCombien coûte… le Mercedes-Benz GLB 2020?
On le sait, la tendance est aux véhicules utilitaires depuis plusieurs années, et les constructeurs automobiles continuent de surfer sur cette vague en ajoutant toujours plus de modèles. C’est le cas de Mercedes-Benz , qui a réussi à trouver un espace dans son catalogue entre le GLA et le GLC …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires