Ford travaille sur une peinture résistante aux excréments d’oiseaux

Les constructeurs automobiles dépensent des sommes faramineuses en recherche et développement, mais jamais vous n'auriez pensé que certains passent du temps… à recréer des excréments d’oiseaux!

C’est bel et bien ce que fait Ford dans l’un de ses laboratoires européens. Pour quelle raison? Tout simplement pour mettre au point une peinture qui va mieux résister à ces substances acides et prévenir leurs effets dommageables.

Un cadeau du ciel

Alors que nos voitures restent immobiles pendant de longues périodes en raison de la pandémie, il n’est pas rare que les oiseaux laissent des traces indésirables de leur passage. Mieux vaut les nettoyer sans trop attendre pour éviter que la peinture s’abime de façon permanente.

Et si la carrosserie était munie d’une couche spéciale contre ces déjections? Ce serait encore mieux!

Les ingénieurs de Ford ont donc développé une matière synthétique qui reproduit avec fidélité les différents régimes alimentaires de la plupart des oiseaux et, par conséquent, les différents degrés d’acidité de leurs excréments. Puis, en perfectionnant les pigments, les résines et les additifs qui entrent dans la composition d’une peinture protectrice lustrée, ils disent pouvoir faire en sorte que les véhicules résistent de façon optimale à ce genre de contaminants, peu importe le temps qu’il fait.

Photo: Ford

Les tests

Un échantillon de faux excréments est vaporisé sur des panneaux de voiture qu’on place ensuite dans un four à 40 °C, 50 °C et 60 °C afin de reproduire des conditions de chaleurs extrêmes et pousser la protection anticorrosion de la peinture à ses limites. 

C’est un peu le même genre de test que Ford effectue déjà avec du pollen synthétique ou encore de l’acide phosphorique mélangée à du savon, qui imite de la sève d’arbre très collante. Dans ce cas-ci, les panneaux sont chauffés au four pendant 30 minutes à 60 °C et à 80 °C.

Bien sûr, la compagnie teste aussi la résistance aux rayons ultraviolets (pendant une période allant jusqu’à 6 000 heures), aux températures glaciales et aux rigueurs de la saleté des routes hivernales. Il y a également un test avec de l’essence qui se répandrait autour du volet du réservoir et pourrait laisser des traces.

Un bon conseil

En attendant que les nouvelles peintures anti-excréments de Ford arrivent sur le marché, prenez le soin de laver régulièrement votre véhicule avec une éponge et de l’eau tiède contenant un savon au pH neutre pour enlever rapidement et délicatement toute substance en apparence inoffensive. De plus, un bon cirage une ou deux fois par année vous donnera une meilleure protection et aidera à préserver le lustre plus longtemps.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Conseils: Protégez votre autoQu'est-ce qu'une pellicule de protection de peinture?
Cet article est présenté par un partenaire du Guide de l'auto Les conditions climatiques et routières affectent prématurément le fini de nos véhicules et causent des dommages parfois irréparables à la peinture. Certaines parties du véhicule, comme le capot, sont plus vulnérables aux impacts puisqu’elles sont exposées à toutes sortes …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires