Acura TLX 2020 : un secret bien gardé

Points forts
  • Moteur V6 performant
  • Silhouette qui vieillit en beauté
  • Baquets confortables à l’avant
Points faibles
  • Consommation élevée
  • Système d’infodivertissement pénible à utiliser
Évaluation complète

Introduite en 2015, l’Acura TLX se trouve à cheval entre le segment des berlines compacte et intermédiaire.

Basée sur la plate-forme de la Honda Accord, elle compte parmi ses rivales des berlines comme l’Audi A4, la BMW Série 3 et la Mercedes-Benz Classe C qui, elles, sont des compactes. Cela dit, la TLX se mesure aussi à des berlines comme les Lexus ES et Lincoln MKZ qui appartiennent au créneau des intermédiaires.

Parce que ce n’est pas très clair et qu’elle joue sur plus d’un tableau, contentons-nous d’affirmer que la TLX se positionne entre la ILX et la RLX dans la famille Acura.

Pendant une semaine, on s’est glissé derrière le volant de l’Acura TLX et voici ce que l’on a aimé et moins aimé.

4 ou 6 cylindres, 2 ou 4 roues directionnelles et 2 ou 4 roues motrices

De série, la TLX est livrée avec un moteur bien connu au sein de la grande famille Honda, soit le quatre cylindres de 2,4 L. Développant 206 chevaux et 182 livres-pied, celui-ci est jumelé à une transmission automatique à double embrayage à huit rapports. Si l’on opte pour cette motorisation, il faut se contenter des roues motrices avant. Jusque là, rien de particulièrement renversant. Or, ces versions à traction sont dotées d’un système de précision toutes roues directionnelles. Force est d’admettre que c’est une valeur ajoutée en comparaison avec la concurrence.

Un moteur V6 de 3,5 L figure également au catalogue. Ce dernier est marié à une boîte automatique qui s’étage sur neuf rapports. Quant à sa puissance et à son couple, ils s’élèvent respectivement à 290 chevaux et 267 livres-pied. Le système de précision toutes roues directionnelles ne peut équiper les versions animées par ce moteur. En revanche, on profite du système à quatre roues motrices.

Le véhicule d’essai était muni du moteur à six cylindres. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est puissant, plaisant et totalement adapté pour ce type de véhicule.

Photo: Acura

Un peu gourmande

D’après les données fournies par Ressources naturelles Canada, la version de base de l’Acura TLX consomme 8,9 L/100 km en conduite combinée. La consommation bondit à 9,8 L/100 km dans le cas d’une version équipée du moteur V6.

Au cours de la période d’essai, l’ordinateur de bord a enregistré une consommation moyenne de 12,9 L/100 km. On constate donc un écart important entre la consommation annoncée et ce qui a été observé. Cela dit, quand on a 290 chevaux dans une auto de ce gabarit, il peut être difficile de conduire comme un curé…

Échelle de prix

Il est à noter que la TLX ne s’adresse pas à toutes les bourses. Rappelons que la marque Acura vise un marché plus haut de gamme que Honda. Tout ça pour dire que la TLX est vendue à partir de 36 196 $.

Si l’on tient au moteur V6, la facture grimpe à 41 180 $. Et pour mettre la main sur la version qui se situe au sommet de la gamme, soit la TLX SH-AWD Elite A-Spec – oui, je sais, c’est long -, c’est 47 980 $ qu’il faut minimalement débourser.

C’est relativement peu, finalement, si l’on considère que la Série 3 de BMW affiche un prix de base de 49 000 $.

Photo: Acura

À l’intérieur

Comme mentionné ci-haut, la TLX est débarquée sur le marché en 2015 et en montant à bord, ça paraît légèrement. Sans dire que son habitacle est dépassé, on constate tout de même qu’il n’est pas dernier cri.

Quant à son système d’infodivertissement réparti sur deux écrans, il serait dû pour une bonne dose de modernité. En revanche, on ne peut passer sous silence les baquets avant qui sont à la fois enveloppants et confortables.

Photo: Acura

Une édition spéciale pour 2020

Lors de la dernière édition du Salon de l’auto de New York, Acura a dévoilé une édition PMC de sa TLX. Chez le constructeur japonais, ce n’est ni plus ni moins qu’une tentative afin de donner une miette d’exclusivité et de prestige à ce modèle dont les ventes n’ont rien d’encourageant.

Grosso modo, il s’agit d’une TLX A-Spec assemblée à la main à Marysville, en Ohio, où est également assemblée la prestigieuse Acura NSX. Autrement dit, les châssis sont livrés à cette usine et tout l’assemblage est réalisé à la main. Oubliez la chaîne de montage automatisée dans ce cas-ci.

On la reconnaît notamment par sa peinture rouge Valencia qui n’est pas offerte pour les autres versions. Vous l’aurez deviné, la TLX PMC est produite en édition limitée à seulement 360 exemplaires et sur la console centrale de chacun d’eux, on retrouve une plaque commémorative.

Photo: Acura

Quel est son avenir?

En août 2019, Acura a dévoilé un prototype portant l’appellation Type S. Bien que peu de détails aient été divulgués lors de la présentation de ce véhicule conceptuel, il suffit d’un minimum d’imagination pour comprendre qu’il s’agit d’un avant-goût de la prochaine génération de la TLX.

Certaines rumeurs laissent entendre que le V6 optionnel cèderait sa place à un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 L que l’on retrouve déjà ailleurs au sein de la famille. À mon avis, ce serait une grave erreur, mais nous traverserons le pont une fois arrivés à la rivière.

En bref

Est-ce que j’ai eu du plaisir au cours de ma période d’essai de la TLX? Totalement.

Est-ce que son aménagement intérieur et son système d’infodivertissement sont périmés? Un peu, oui.

Est-ce qu’elle consomme? Il n’y a pas de doute. Surtout lorsqu’on la conduit comme il se doit.

Est-ce que davantage d’acheteurs devraient sortir de leur zone de confort et donner une chance à cette berline au comportement sportif? Certainement.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesVous souvenez-vous du… Acura ZDX?
La production de l’Acura ZDX s’est arrêtée il n’y a pas si longtemps, en 2013, et plus personne ne se souvient de lui. Le problème, c’est que même lorsqu’il était fabriqué, on avait tendance à oublier qu’il existait. En avance sur son temps Ne rigolez pas, mais le ZDX est …
EssaisAcura RDX 2020 : pavé tactile de %&*?#$/
En 2007, Acura s’est lancé dans le créneau des véhicules utilitaires sport (VUS) de luxe en introduisant le RDX. L’année 2019 marquait, quant à elle, l’arrivée de la troisième génération du modèle. On vient de mettre à l’essai le RDX A-Spec 2020 et voici notre compte rendu. Soulignons qu’il n’y …
ActualitéL'Acura TLX 2021 fait revivre la version Type S
Acura est sur le point de lever le voile sur sa nouvelle TLX 2021 et les amateurs de performance risquent d’en avoir pour leur argent. Le Guide de l’auto a obtenu la confirmation que l'Acura TLX 2021 sera livrable en version Type S munie d’un moteur V6 turbocompressé. Cela marquera …
Nouveaux modèlesL’Acura TLX 2021 arrive et cette fois c’est du sérieux
Pour 2021, l’ Acura TLX revient en force dans le segment des berlines compactes de luxe avec une deuxième génération remplie de belles promesses. Son dévoilement a eu lieu aujourd’hui de façon virtuelle. Saura-t-elle augmenter ses ventes et faire honneur à la réputée TL d’il y a plusieurs années? Le …
ActualitéTLX 2021 : le directeur d’Acura Canada nous explique
En marge du dévoilement virtuel de la toute nouvelle Acura TLX 2021 de deuxième génération, Le Guide de l’auto s’est entretenu avec Emile Korkor, directeur de la marque Acura au Canada, pour mieux comprendre cette voiture et la stratégie globale de la compagnie. Car il faut mettre les choses en …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires